toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

USA: Joe Biden perd la tête. Il confond trois fois la Libye et la Syrie. Il est incapable de répondre sur sa prochaine rencontre avec Vladimir Poutine (Vidéo)


USA: Joe Biden perd la tête. Il confond trois fois la Libye et la Syrie. Il est incapable de répondre sur sa prochaine rencontre avec Vladimir Poutine (Vidéo)

Une nouvelle bévue vient élargir la longue liste de celles déjà commises par Joe Biden. Cette fois-ci, le Président des États-Unis a confondu à trois reprises la Libye et la Syrie lors de son discours au G7.

Connu pour ses nombreuses bourdes, le Président américain a amusé ses détracteurs en faisant une nouvelle lors d’une conférence de presse donnée lors du sommet du G7 dimanche en Cornouailles (Grande-Bretagne). Cette fois-ci, Joe Biden a confondu la Libye et la Syrie trois fois d’affilée, en discutant d’une éventuelle coopération avec la Russie pour accorder de l’aide humanitaire aux pays déchirés par la guerre civile.

Il a notamment évoqué la possibilité d’une collaboration de Washington avec Moscou pour fournir une «assistance vitale à la Libye» et à «une population qui connaît des problèmes réels». En réalité, il s’agissait sans doute de la Syrie. «J’espère que nous pourrons trouver des logements où nous pourrons sauver la vie de personnes, par exemple en Libye», a-t-il ajouté peu après.

Les bourdes continuent

Surnommé «machine à gaffes», le Président des États-Unis est depuis longtemps réputé pour ses bévues verbales. Il avait même fait une erreur en prononçant le nom de Vladimir Poutine, qu’il devra rencontrer pour la première fois en tête-à-tête à Genève le 16 juin, le nommant «Président Cloutine» en avril dernier, en parlant des nouvelles sanctions américaines visant la Russie.

En mars, il avait qualifié de Présidente sa vice-Présidente Kamala Harris, et ce pour la deuxième fois au moins. Car en décembre 2020, il l’avait déjà qualifiée de «Présidente élue».

Dix jours avant, Joe Biden avait également donné l’impression de souffrir de problèmes de mémoire: il a eu du mal à se rappeler le nom du chef du Pentagone, Lloyd Austin.

En novembre 2020, encore candidat à la présidence, il avait commis une série de lapsus, ayant apparemment confondu ses deux petites-filles et présenté à un groupe d’électeurs son fils Beau, pourtant décédé en 2015.

Premier sommet avec Poutine

Le discours tenu par Joe Biden en Angleterre concernait entre autres les thèmes qu’il espère soulever lors de son premier sommet avec le Président russe à Genève.

Le dirigeant américain a partagé son avis sur le fait que les relations russo-américaines se trouvaient au plus bas.

À la question de savoir pourquoi Vladimir Poutine ne change pas de position face à la pression des pays occidentaux, M.Biden a répondu avec un sourire: «Il est Vladimir Poutine», tout en refusant d’«entrer dans le détail».


Ce lundi 14 juin, pendant le sommet de l’OTAN, un journaliste a interrogé le président Biden sur sa rencontre prévue avec le président russe Vladimir Poutine (celle-ci a depuis été annulée, peut-être en raison de la réponse de Biden).

Traduction de l’échange :

  • Le journaliste de CNN demande au président :

 » Croyez-vous que s’il [Poutine] accepte de coopérer, alors dans quel genre de défi vous trouverez-vous ? Comment pouvez-vous lui faire confiance ? Si Ronald Reagan a dit « faites confiance, mais vérifiez », que dites-vous à Vladimir Poutine ? »

https://www.c-span.org/video/?512419-1/president-biden-holds-nato-news-conference

  • Biden rigole. Puis il répond ceci :

 » La réponse à la première question ? … Il recommence à rire et dit : « moi aussi je ris. »

Eh bien, en fait, je… Eh bien, écoutez, je veux dire qu’il a clairement fait savoir que… heu… « .

  • Et Joe Biden s’arrête. Pendant sept secondes. Oui. Sept longues secondes de silence total.

Et ensuite, il dit ceci :

 » La réponse est que, je crois qu’il a essentiellement reconnu par le passé qu’il était – qu’il y a certaines choses qu’il ferait ou qu’il a faites. Mais écoutez, quand on m’a posé cette question à l’antenne, j’y ai répondu honnêtement, mais ce n’est pas tellement… je je je je ne, je ne crois pas que ça ait beaucoup d’importance concernant la prochaine réunion que nous sommes sur le point d’avoir.

La seconde question était ?

[Echange inaudible avec un journaliste]

» D’abord, je vérifie, et ensuite je crois. »

Conclusion

Selon un sondage Rasmussen publié en juin 2020, environ 40 % des électeurs pensaient que Joe Biden, alors candidat à la présidence, souffrait d’une forme de démence.

Parmi les journalistes, le nombre qui pense que Biden est atteint de démence est de 3, en me comptant. A moins qu’ils sachent tous et qu’ils mentent au public pour défendre la réputation du président. A vous de décider.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “USA: Joe Biden perd la tête. Il confond trois fois la Libye et la Syrie. Il est incapable de répondre sur sa prochaine rencontre avec Vladimir Poutine (Vidéo)

    1. robert davis

      Il ne faut pas trop se moquer de bden car le remplaçant que nous prépare obanana, la kamala harris risque d’être PIRE surtout pour Israel car à ce jour biden n’a pas harcelé Israel comme le faisait le noir obanana qui voulait arracher des territoires à Israel à tout prix en particulier la vallée du Jourdain qu’il voulait qu’Isrel remette à des troupes US qui les aurait ensuite remis aux falestiniens voleurs d’identité.

    2. robert davis

      Les USA sont loin de la mer Mediterranée et pour eux syrie et lybie sont comme pour pour nous le Wyoming, Dakota ou Indiana. Y a-t-il bcp de français qui savent dans quel Etat US est…South Bend (IN)?

    3. Slam

      Tant qu’il ne confond pas l’interrupteur de la lumière dans sa chambre et celui de la force nucléaire.
      Une soupe et au lit.

    4. robert davis

      On sait bien que biden est plus ou moins aux ordres de obanna et des sandy-brain sanders mais il faut le ménager car s’il disparait avant l’arrivée prochaine en 2024 de TRMP, on aurait qui? la demie folle kamala non moins aux ordres de obanane? sandy brain? je préfère biden justement parce qu’il est faible.

    5. robert davis

      Un gauchiste faible est moins dangereux qu’un gauchiste fort et en France nous avons la malchance d’avoir un macron, con, stupide, fanatique et en plus jeune…on peut espérer qu’il finira comme ceaucescu…

    6. robert davis

      Biden était un ami de netanyaMOU à l’époque où l’un était sénateur et l’autre ambassadeur d’Israel à Washington ce qui n’est ps étonnant puisque tous deux snt plus ou moins à gauche netanyaMOU étant centre guche donc pas éloigné de la gauche raison pour laquelle il n’a jamais voulu expulser les arabes de Judée/Samarie notamment et pourquoi il avait expulsé du Likud Bennett, Saar et Shaked tous de droite. Ensemble ils auraient pu sauver Israel en expulsant les arabes.

    7. LeClairvoyant

      @ robert davis. Je ne pense pas que ces expulsions soient possibles, sont des délires! Car maintenant que Bennett est aux manettes , ce sera pire pour Israël. Non seulement il n’y aura pas des expulsions d’arabes, mais dans les accords on lui donnera de terres au Néguev et des millions de dollars. ;car c’est prévus dans les accords entre les les 8 complotistes contre Netanyahu !
      Donc, c’est raté.

    8. LeClairvoyant

      Parfois Biden se « bidonne » comme un mauvais garnement, qui a fait une grosse bêtise, cela avant, qui ne soit découverte par les profs ou ses parents.
      Biden est un désastre, pour les États Unis et ses habitants.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    183 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap