toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un conseiller d’Emmanuel Macron veut décompter le temps de parole d’Éric Zemmour sur CNews… la propagande Macronnienne permanente sur BMFTV sera-elle décomptée ?


Un conseiller d’Emmanuel Macron veut décompter le temps de parole d’Éric Zemmour sur CNews… la propagande Macronnienne permanente sur BMFTV sera-elle décomptée ?

Stéphane Séjourné estime que les Français font face à un “basculement” du traitement de l’information depuis que les chaînes d’informations en continu ont émergé.

Député européen et proche conseiller d’Emmanuel Macron depuis maintenant plus de sept ans, Stéphane Séjourné veut revoir la législation autour de l’audiovisuel français. Ses revendications, il les expose dans l’Opinion mercredi 2 juin, et prend pour cible explicitement Éric Zemmour. Regrettant la tournure médiatique que la télévision française a prise avec l’arrivée des chaînes d’information en continu, il estime qu’avec le « diktat » du direct, le traitement de « l’information brute » a nettement reculé et peste contre la présence des « experts » sur les plateaux de télévision. « Ces derniers sont devenus des faire-valoir pour les éditorialistes », critique-t-il, ajoutant que les débats se sont renversés, les présentateurs invitant des politiques afin de mettre en valeur leurs propres idées. Il s’agirait donc d’après lui, d’un « basculement ».

Si Stéphane Séjournée se déclare favorable à une « foxisation du paysage médiatique français » où les chaînes pourraient éditorialiser leurs contenus à souhait, il remet en cause la posture de CNews précisément. « Je pense notamment à Éric Zemmour. Il évolue aujourd’hui dans une zone grise », tance le député, dont il déplore que la parole politique ne « soit comptée nulle part ». Pointant du doigt ces présentateurs star, il s’en prend alors à Pascal Praud : « C’est Pascal Praud qui reçoit un élu ou un ministre, et non son émission qui est consacrée à cet invité. »

Une « politisation à outrance » de la chaîne

Pourtant, Stéphane Séjourné ne considère pas que la chaîne soit devenue une tribune politique à elle seule, mais certains programmes oui. « Ils participent à l’abaissement du débat politique français », lance-t-il égratignant la « politisation à outrance » de la chaîne. Stéphane Séjourné fait ensuite un comparatif avec les médias américains, qui à l’aide de surmédiatisations, anecdotes ou polémiques, ont « participé à une campagne de caniveau » et « favorisé l’élection de Donald Trump ». Pour faire face à ce phénomène, il propose donc de compter dans le temps de parole des politiques, les éditorialistes les plus engagés ».

Ayant dépassé au mois de mai la barre des 2% d’audience, CNews inquiète certains élus, comme le confirment nos confrères de l’Opinion. Si certains membres du gouvernement n’hésitent pas à se rendre sur le plateau de la chaîne d’informations en continu, d’autres refusent catégoriquement, du moins pour l’instant à l’image du garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, ou du ministre de la Santé, Olivier Véran. D’autres n’acceptent de répondre qu’aux interviews de Laurence Ferrari le matin. Mais dans l’opposition, comme l’estime Jordan Bardella, le succès de la chaîne est lié au « décalage entre les idées dominantes dans les médias et celles dominantes dans la population ».

Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Un conseiller d’Emmanuel Macron veut décompter le temps de parole d’Éric Zemmour sur CNews… la propagande Macronnienne permanente sur BMFTV sera-elle décomptée ?

    1. Slam

      Voici un bonobo qui a séjourné en asile psychiatrique avant d’être lâché comme un électron libre en orbite autour de Macron. Un petit pétain de plus qui nous abreuve de conneries alors que la France coule. Macron recrute à l’asile du zoo ses singes prétentieux.

    2. alauda

      Un premier basculement eut lieu en 1986, quand Mitterrand a bousculé l’ORTF en élargissant l’offre au privé. Il avait un an, Séjourné. Il serait temps qu’il vive avec son temps, l’offre, la demande, et la règle du jeu de la concurrence, à l’heure du numérique.
      Ils sont marrants, les Gracques issus du socialisme, ils voient la paille du populisme chez les autres et jamais la poutre dans leur œil.

    3. Disraeli

      Il a toujours la possibilité d’en parler ave. Attal, le porte-parole du Gouvernement le soir chez eux

    4. Filouthai

      Pour illustrer la « démocratie à la Macron », pourquoi ne pas faire qu’une chaîne de télé ou Macron pourrait s’exprimer matin, midi et soir, ainsi que les journalistes chargés de faire ses louanges !
      Ce serait plus simple !
      Il est vraiment temps de se débarrasser de cette larve et de son équipe de clowns ! Et ce ne sera pas facile : ils ont déjà truqué une élection présidentielle !

    5. Hervé

      J’ai comme par hasard vu sur une chaine arabe émirati un dialogue télévisé entre un journaliste libanais et macrone. Ce journaliste, peut-être du journal « l’orient de jour » s’exprimait ainsi « Mr macron, vous venez ici pour nous donner des leçons concernant notre sécurité, sachez Mr macron qu’au liban les médecins, les pompiers et les flics ne se font pas agresser comme chez vous. Les professeurs ne sont pas tabassés par les parents d’élèves à la sortie des lycées. Au liban on décapite pas les curés et les enseignants. Au liban on entre pas dans des églises pour égorger des chrétiens. Il n’y a pas d’agressions tous les jours comme chez vous où les passants reçoivent des coups de couteaux. Dans les classes les élèves n’agressent pas les professeurs d’histoire. Certes il y a des dealers, mais ils ne s’affrontent pas à coups de kalach. comme en france. » BIEN ENTENDU CE PASSAGE DU SEJOUR DE MACRON AU LIBAN, NE SERA JAMAIS PRESENT DANS UNE CHAINE DE TELE EN FRANCE, A MOINS D’UN MIRACLE. Voilà comment les autres pays, pas que le liban, perçoivent le quotidien des français.

    6. Patrick Wahle

      Attal et Séjourné les mignons de la cour de Macron. On va bientôt ressortir les bilboquets dans les jardins de l’Elysée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    335 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap