toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tain-l’Hermitage: Emmanuel Macron giflé par un homme au cri de « A bas la macronie », immédiatement qualifié d’”extrême-droite” par les médias


Tain-l’Hermitage: Emmanuel Macron giflé par un homme au cri de « A bas la macronie », immédiatement qualifié d’”extrême-droite” par les médias

Emmanuel Macron a été giflé par un homme lors d’un déplacement à Tain-l’Hermitage mardi à la mi-journée, deux personnes ont été interpellées. « Les deux hommes interpellés sont deux Drômois âgés de 28 ans » indique Alex Perrin procureur de la République de Valence, au Dauphiné Libéré. « Ils ne sont judiciairement pas connus. L’un est mis en cause pour avoir frappé le président de la République, l’autre l’accompagnant. L’enquête ouverte pour violence sans ITT sur dépositaire de l’autorité publique est menée par les gendarmes drômois et pilotée par le parquet de Valence ».

Les deux suspects, Damien T. et Arthur C., sont originaires de la commune de Saint-Vallier. L’un d’eux est un adepte des arts martiaux historiques européens, une discipline qui compte environ 1 500 pratiquants en France et promeut des formes de combat tombées dans l’oubli en Europe, d’après un profil Instragram à son nom où il apparaît en costume médiéval.

L’autre fait partie d’un conseil de quartier de la commune de Saint-Vallier, d’après le site internet de la mairie, et tous les deux appartiennent à une association de jeux de plateau d’inspiration médiévale.

« Une plainte doit être déposée dans les prochaines heures par le préfet », a fait savoir le procureur de Valence. Les deux suspects risquent jusqu’à trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

Dans une vidéo diffusée sur Twitter et authentifiée par l’entourage du chef de l’Etat, M. Macron est vu s’approchant d’un groupe de personnes massées derrière des barrières, puis échanger brièvement avec un homme. Saisissant l’avant-bras du président, l’individu semble lui porter ensuite un coup sur la joue, l’entourage de M. Macron évoquant une « tentative de gifle ».

Dans cette même vidéo, juste avant la gifle, est hurlé le cri de guerre royaliste « Montjoie Saint Denis ! », ainsi que « A bas la macronie ».

Présent à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a pris la parole pour dénoncer cette agression. « La politique ça ne peut en aucun cas être la violence, l’agression verbale, et encore moins l’agression physique. J’en appelle à un sursaut républicain, nous sommes tous concernés, il en va des fondements de notre démocratie », a déclaré Jean Castex. La classe politique a très rapidement réagi.

Le chef de l’État a ensuite poursuivi sa visite.


Un homme a giflé le président de la République à Tain-l’Hermitage. Il a été interpellé et placé en garde à vue par les gendarmes.

Le Dauphine

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Tain-l’Hermitage: Emmanuel Macron giflé par un homme au cri de « A bas la macronie », immédiatement qualifié d’”extrême-droite” par les médias

    1. robert davis

      Encore un mensonge des merdias subventionnés par les gouvernants de gauche pour laver les cerveaux : ces 2 jeunes ne sont pas d’extrême droite mais monarchistes. De toutes manières dans un pays où le pouvoir s’obtient et se garde par les mensonges des merdias qui désinforment systématiquement par des journaleux militants, LA VIOLENCE EST LE SEUL MOYEN QUI RESTE DE SE FAIRE ENTENDRE.

    2. robert davis

      Prétendre que cette gifle est un fait isolé c’est répéter le mensonge des meurtres des citoyens en les qualifiant de fait divers. Les dirigeants n’admettent pas qu’ils ont pris le pouvoir par le mensonge et le lavage des cerveaux de leurs merdias subventionnés pour mentir et veulent le garder par les mêmes moyens.MARINE PRESIDENTE.

    3. gb

      Effectivement, « Montjoie Saint Denis » ça a quand même plus de gueule que « Allez au bar » .
      Ceci dit, l’agression a un air de mise en scène, l’agresseur ayant été interviewé peu de temps avant par l’équipe de Cul-tidien, journaputes bien connus pour leur intégrité pro migrants, pro Macron, pro lgbt etc….

    4. chuck

      Ca questionne sur la sécurité du Président…
      Heureusement c’est pas un couteau….
      On peut être adversaire sans s’entretuer.

    5. Pinhas

      Je pense aussi que c’est une mise en scène car posons nous la question ; pourquoi macron as-il couru seul vers cet individu ?

      Je pense que cette mascarade sert à démolir l’mage du RN .

      D’ici quelques jours on en saura plus ….

      De toutes façons les Français n’en peuvent plus de ce petit pétain .
      La France se doit de redevenir elle même .

      On aime la France et on se doit de la respecter .

      Lorsque qu’un président reçoit à l’Élysée des vauriens et y fait venir des drogués sortis de basses fosses ,
      lorsque l’impunité n’existe pas et que la police est rendu impuissante sur ordre du président pour ne pas intervenir ou punir les malfrats .
      Lorsque l’on demande au peuple de fermer sa bouche de rester chez soi , de ne plus vivre normalement .
      Lorsque qu’un président devient dictateur en divisant son peuple par des lois stupides et injustes ( le passe sanitaire ) en est un exemple ignoble .
      Alors les Français deviennent enragés et ne demandent qu’une chose VIRER ce président fantoche .

    6. Filouthai

      Le Président en campagne électorale à besoin d’un nouvelle histoire pour endormir les français et se faire ré-élire, comme il le souhaite.
      La, il veut apparaître comme une victime, et en même temps stigmatiser ce qu’il appelle l’extrême-droite (représentée par Marine Le Pen).
      Les français sont tellement c.ns qu’ils vont se faire prendre par ce nouveau montage !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap