toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron giflé : pour Zemmour, c’est le président qui a « lui-même désacralisé la fonction »


Macron giflé : pour Zemmour, c’est le président qui a « lui-même désacralisé la fonction »

Depuis le plateau de Face à l’info, mardi 8 juin, Eric Zemmour est revenu sur la gifle infligée à Emmanuel Macron plus tôt dans l’après-midi. Le chroniqueur estime que le Président « mérite » ce qu’il lui est arrivé.

Branle-bas de combat pour la République. Emmanuel Macron a été giflé par un jeune homme lors d’un déplacement à Tain-l’Hermitage (Drôme), mardi 8 juin. Un événement à l’origine d’un unanime cri du cœur de la classe politique, condamnant à l’envie un geste inqualifiable envers le chef de l’Etat. Une fois n’est pas coutume, Eric Zemmour s’est d’ailleurs joint au concert, « condamnant cet acte » sans réserve. Néanmoins, le journaliste a tenu à aller au-delà de l’indignation collective, mardi 8 juin dans Face à l’Info sur CNews, estimant qu’Emmanuel Macron doit assumer la responsabilité de cette attaque.

« Il a lui-même désacralisé sa fonction, il n’a lui-même pas respecté sa fonction », estime celui que beaucoup verraient bien, justement, occuper la susnommée fonction. Pêle-mêle, Eric Zemmour cite les impairs du Président qui se rêvait Jupiter : la présence, sur le parvis de l’Elysée lors de la fête de la musique en 2018, d’un groupe de musique gesticulant au cœur du pouvoir français ; la photo le mettant en scène avec deux habitants de Saint-Martin faisant des gestes grossiers, la récente vidéo, là encore au cœur de l’Elysée, avec les Youtubeurs McFly et Carlito ; etc.

Vive le roi !

Si ces péripéties sont connues et fréquemment citées, c’est qu’elles constituent, selon Eric Zemmour, autant d’atteintes à la dignité de la fonction présidentielle. Or, en bon élève du général de Gaulle, le chroniqueur de CNews considère le président de la République comme le roi – ou, à tout le moins, son jumeau post-révolutionnaire. « Il est président de la République, il est le roi, surtout dans la conception française des institutions politiques », affirme Eric Zemmour. Emmanuel macron s’est « lui-même désacralisé », tant par les frasques précédemment citées que par l’habitude prise d’aller à la rencontre du quidam. « Son comportement dans la rue » n’est pas adapté à son fonction, estime Eric Zemmour, qui affirme que le Président ne devrait pas « interpeller les gens dans la rue ».

Se faisant, Emmanuel Macron s’est systématiquement laissé piéger au jeu de la « petite phrase », avilissant chaque jour un peu plus la présidence dont, au début de son mandat, il vantait la « verticalité ». En somme, selon Eric Zemmour, la dignité – surtout présidentielle – se mérite et, bien davantage, n’est pas intouchable. A force d’outrances, de polémiques, de dérapages, elle s’affaiblit, s’use, jusqu’à disparaitre tout à fait – mettant fatalement Emmanuel Macron à portée de gifle.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Macron giflé : pour Zemmour, c’est le président qui a « lui-même désacralisé la fonction »

    1. Richard Ravet

      J aimerais que le gros ducon Moretti nous dise si sa petite fiote de président a reçu une claque ou juste un sentiment de claques ? En attendant avec cette claque, les merdias se sont bien dispensées de parler de l arrivé du pass sanitaire.

    2. Circonstances exténuantes

      Une baffe fait étrangement beaucoup plus de bruit qu’une décapitation.

    3. LeClairvoyant

      Méritait-il une claque à lui décoller la tête comme à Saint Dénis? .
      La claque à « Mac », c’est pire que la bombe atomique sur Hiroshima; pire que les morts du Bataclan, de Nice, de la Rue des Rosiers; de Charly Hebdo, de d’Hyper-Cachère, que l’assassinat de Sara Halimi, car la claque est donné un gars de droite plus fou que les radicalisés islamistes, car il n’a pas crié pour pour son alibi. «Allah akabar» ! Alors il sera condamné à mort par tous les politiciens de France et de Navarre, et de plus loin, à la peine maximale, par la même occasion Marine Le Pen, qui lui a fournie la « main droite » pour taper Mac !. Alors, que ce grand criminel pourrisse au Bagne de l’île du Diable réhabilité pour enfermer toute l’Extrême Droite et pas l’extrême gauche-islamiste, qui peut tabasser la police impunément les 365 jours de l’année depuis 40 ans. Triste spectacle !

    4. robert davis

      Que macron désacralise la fonction n’est pas le pire qui est qu’en subventionnant les merdias pour que celles-ci lavent les cerveaux en faveur d’un socialisme qui est de plus en plus proche du nazisme sans que les opposants aient le droit de répliquer dans leurs colonnes çàd en dénaturant la presse et en faisant des journaleux militants des anti-journalistes, sans parler des pressions et autre intimidations, ce régime n’est PAS une démocratie et castex n’a pas à réclamer de la démocratie lui qui sert un régime anti démocratique et un président aussi peu légitime que joe biden.

    5. robert davis

      Cette gifle ne s’adressant pas à un président légitime elle n’est pas une offense au peuple français mais à un…makroun simple quidam malhonnête s’étant approprié le pouvoir grâce à la complicité des merdias et des juges de gauche.

    6. robert davis

      Que la fonction soit sacralisée ou non,LE PROBLEME N EST MEME PAS LA. L’admiration béate de Eric Zemmour pour les rois de France n’est pas ce qu’il fait de mieux mais plutôt ses analyses de la France ACTUELLE. Ce n’est pas en revenant à Napoléon, Louis XIX ou le gén.dégueule qu’on va sauver la France mais en l’empêchant d »e faire le pas de plus en direction du vide alors que nous sommes déjà sur la falaise. Ce sont les 2 faces de Zemmour et ce n’est pas son retour vers le passé qui m’interesse le plus chez lui celui-ci pouvant meme annuler l’autre s’il empêche Marine de gagner.

    7. robert davis

      Nous sommes au bord de la falaise et ce crétin de makroun le mus continue à festoyer avec ses financiers dans son engin ridicule doté d’une simple commande automatique! A force de boire du champagne il voit double ou triple et il espère nous faire tous sauter avec lui mais nous on a une vision claire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    301 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap