toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

France 24 diffuse une fake news islamiste: « A Jaffa, des colons [juifs] ont brûlé vif un enfant [arabe] ». Sauf que le coupable était un arabe musulman !


France 24 diffuse une fake news islamiste: « A Jaffa, des colons [juifs] ont brûlé vif un enfant [arabe] ». Sauf que le coupable était un arabe musulman !

Jaffa, mai 2021. Cent ans après le pogrom anti-juif de 1921, des maisons brûlent à nouveau dans la ville.

Le dimanche 16 mai, les médias israéliens ont rapporté qu’un garçon arabe de 12 ans originaire de Jaffa, nommé Muhammad, a subi de graves brûlures après qu’un auteur initialement inconnu ait incendié avec des cocktails Molotov la maison familiale du garçon dans le quartier Ajami, où vivent Arabes et Juifs.

La sœur de Muhammad a été légèrement blessée. Une vidéo montrant Muhammad marchant dans la maison peu après l’attaque, hébété et présentant des brûlures, est devenue virale sur Internet.

Muhammad a été opéré par des médecins du Sheba Medical Center de Ramat Gan, le plus grand hôpital d’Israël. S’adressant à un journaliste du site d’information Times of Israel, l’un des médecins a déclaré que Muhammad avait des brûlures sur « douze pour cent » de sa peau lorsqu’il est arrivé à l’hôpital, et qu’il souffrait également d’inhalation de fumée et a dû être placé dans un coma artificiel et sous respiration artificielle. Le médecin s’est dit confiant quant au rétablissement complet de Muhammad.

La police a arrêté un jour plus tard – lundi – un homme arabe « d’une vingtaine d’années » comme suspect, selon le journal Haaretz et Ynet News, le site Internet en langue anglaise du plus grand quotidien israélien Yedioth Aharonoth. Les images d’une caméra de surveillance l’ont confondu, et un complice est toujours recherché, a déclaré le porte-parole de la police, Mickey Rosenfeld.

Selon les rapports des journaux, le père de Muhammad ne veut pas croire qu’un Arabe a perpétré l’attaque :

« Un Arabe ne met pas le feu à un Arabe, et un Juif ne met pas le feu à un Juif. Nous avions des lumières de l’Aïd [al-Fitr] sur la fenêtre, ce qui est un signe que nous sommes arabes, et pourtant ils ont jeté le cocktail Molotov. »

Cependant, selon Haaretz, la police a déterminé que les lumières n’avaient pas été allumées en raison d’un défaut. De plus, d’autres cocktails Molotov avaient été lancés dans le même quartier au moment du crime – sur les maisons des Juifs.

Incitation à la haine des juifs par les journalistes Rula Jebreal et Carmen Joukhadar

Dimanche déjà, avant que la police n’ait identifié un quelconque suspect, des conclusions avaient été tirées sur les médias sociaux accusant les Juifs d’infanticide. « À Jaffa, des colons ont brûlé vif un enfant », a tweeté en arabe Carmen Joukhadar, reporter pour le programme en langue arabe d’Al-Jazeera et France 24, le diffuseur public français à l’étranger. Le tweet a été retweeté des milliers de fois.

La journaliste et romancière Rula Jebreal a fait des commentaires similaires sur Twitter.

Jebreal, selon son éditeur Random House, est « une journaliste italo-palestinienne primée, spécialisée dans la politique étrangère et la politique d’immigration. Née à Haifa, elle a travaillé pendant plusieurs années comme présentatrice du journal télévisé en Italie et vit aujourd’hui à New York. »

À proprement parler, elle possède la nationalité israélienne en plus de la nationalité italienne, mais elle en est probablement un peu gênée. Jebreal est une célébrité : elle est, comme l’a écrit un jour la chroniqueuse Petra Marquardt-Bigman, une « personnalité médiatique » qui peut « revendiquer le statut de célébrité ». Mme Jebreal a fait l’objet d’un reportage photo dans Vogue et sur la page d’actualités d’édition du New York Times, et le New York Post a couvert son mariage. Lorsque Jebreal s’adresse à ses 167 000 followers sur Twitter, elle est entendue. Sur l’incendie criminel de Jaffa, elle a écrit :

« Un garçon palestinien de 12 ans a été brûlé à mort par une bombe incendiaire à Jaffa. AVERTISSEMENT, ces images sont déchirantes. Cette atrocité des droits de l’homme a été perpétrée par des foules de suprémacistes juifs, soutenus par la police. Leur but : incendier des enfants pour le crime d’être né palestinien. »

Ce tweet et une histoire similaire concernant des « colons » mettant le feu à une maison ont été retweetés d’innombrables fois sur les médias sociaux. Un utilisateur de Twitter affirme avoir appris que l’attaque a été perpétrée malgré le fait que la mosquée locale ait spécifiquement demandé aux Arabes de retirer de leurs maisons tout ce qui indiquait leur identité arabe, comme les décorations de l’Aïd al-Fitr – « pour que les colons ne leur fassent pas de mal. »

La vidéo de Muhammad blessé sur les lieux a été publiée en masse sur Twitter, et de nombreux utilisateurs ont ajouté les hashtags #GenocideInGaza et #IsraelTerrorist, ainsi qu’un texte copié à la manière d’une chaîne de lettres :

« Nous ne nous excuserons pas pour le contenu sensible. Le monde doit s’excuser d’avoir permis un nouvel holocauste en Palestine. Deux enfants ont été brûlés vifs aujourd’hui dans leur maison à Jaffa par des colons israéliens. »

  • Carmen Joukhadar et Rula Jebreal n’ont pas encore répondu à une demande de MENA Watch pour savoir si elles allaient se rétracter ou même s’excuser à la lumière des nouvelles conclusions.

Même dans le cas contraire, la nouvelle selon laquelle la police a arrêté un suspect arabe est à peine remarquée. Pas par ceux qui veulent attiser la haine des Juifs dans les médias sociaux en tout cas : la vidéo de la victime brûlée avec le texte qui l’accompagne sur le « nouvel Holocauste en Palestine » circule toujours.

  • Même France 24, la chaîne pour laquelle travaille Carmen Joukhadar, n’est pas encore au fait de l’actualité.
  • France 24 a bien rapporté lundi qu’un suspect avait été arrêté, mais pas qu’il était arabe. Au lieu de cela, le rapport – qui fait partie d’un rapport plus long sur les « émeutes arabo-juives » à Jaffa – se lit comme suit :

« Un garçon musulman de 12 ans a été hospitalisé après qu’une bombe incendiaire a été lancée dans son appartement, une attaque qui a conduit à l’arrestation d’une personne non identifiée lundi. Des voisins musulmans terrifiés se sont précipités pour enlever leurs décorations du Ramadan. »

Sur tagesschau.de, Benjamin Hammer, le correspondant de la radio bavaroise (BR) dans le studio de l’ARD à Tel Aviv, écrivait encore mercredi :

« À Jaffa, un garçon arabe a été gravement blessé par un engin incendiaire. »

Hammer, parce que cela correspond au message de son texte sur les « extrémistes des deux côtés », a mentionné l’acte dans le même souffle que l’incendie criminel d’une synagogue à Lod. Le fait qu’un Arabe soit soupçonné d’avoir jeté l’engin incendiaire qui a gravement blessé le garçon arabe a été dissimulé par Hammer et ARD, bien que cela soit connu depuis deux jours au moment de la publication. Comme l’a dit Mark Twain, « Un mensonge peut parcourir la moitié du monde alors que la vérité est encore en train de lacer ses chaussures ».

Repris de l’allemand avec l’autorisation de l’auteur, le journaliste Stefan Frank. Dreuz

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “France 24 diffuse une fake news islamiste: « A Jaffa, des colons [juifs] ont brûlé vif un enfant [arabe] ». Sauf que le coupable était un arabe musulman !

    1. LeClairvoyant

      Chers « palestiniens ». La Mort d’un enfant a Jafa est une vérité travestie, par un gros mensonge qui accuse les juifs ; du crime qui a commis un musulman. (les palestiniens ne sont pas crédibles, sauf pour l’AFP, qui divulgue leurs Faks

    2. Robert Davis

      France 24 c’est comme le reste, les mensonge de macron et sa pr ainsi que ses merdias, tout pour ne pas faire son job, tout pour travailler contre la nation et pour les mus dont il espère e faire élire puisqu’il sent bien qu’il a perdu les electeurs stupides qui l’on élu une première fois sur la base de mensonges et de promesses impossibles à tenir en travaillant contre la nation dans tous les domaines, la sécurité aussi bien que l’économie. MARINE PRESIDENE.

    3. LeClairvoyant

      La droite doit former une coalition avec Marine Le Pen, (cela se fait dans beaucoup de pays) la droite de Marine n’est pas fasciste, ce sont les Verts alliés avec les communistes.que manipulent l’électorat.en France et ailleurs.!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    111 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap