toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Covid le scandale continue: Depuis le 1er janvier, Macron et Véran ont déjà fermé 1800 lits supplémentaires à l’hôpital alerte Force ouvrière. S’il y a une 4è vague, ils affirmeront que « l’hôpital va être surchargé ! »


Covid le scandale continue: Depuis le 1er janvier, Macron et Véran ont déjà fermé 1800 lits supplémentaires à l’hôpital alerte Force ouvrière. S’il y a une 4è vague, ils affirmeront que « l’hôpital va être surchargé ! »

Le syndicat a dressé un constat « alarmant » dans les hôpitaux avec des fermetures de lits ces derniers mois. Il demande un changement de l’approche politique en matière de soin

Le syndicat Force ouvrière a fustigé lundi la fermeture ou la suppression de plus de 1 800 lits d’hospitalisation au premier trimestre, réclamant que le gouvernement « rompe avec une approche essentiellement financière pour regarder les besoins de la population ». « Du 1er janvier au 31 mars 2021, en pleine pandémie, nous sommes parvenus à objectiver 1 800 suppressions ou fermetures de lit », a détaillé le secrétaire général de FO-Santé, Didier Birig, lors d’une conférence de presse, en jugeant ce résultat « édifiant ». « Il n’y a pas eu de changement de paradigme comme promis par Emmanuel Macron à Mulhouse », a-t-il ajouté.

Selon l’état des lieux effectué par le syndicat grâce à une consultation auprès de l’ensemble de ses membres, il manque à l’appel 19 lits en Normandie, 40 en Bretagne, 224 en Pays de la Loire… Suppressions par décision politique ou fermetures par manque de personnel, « le résultat est le même : l’offre de soin diminue », a faut valoir Didier Birig. Un constat « alarmant » qui n’est pas sans conséquence non plus pour les soignants dont « l’attractivité des métiers dépend fortement des conditions de travail », a-t-il ajouté.

« Rompre avec l’approche financière »

Si « la première phase du Ségur sur les salaires, les carrières, a permis des avancées qui ne sont pas à la marge pour les agents », la question du nombre de lits et des conditions de travail doit « être remise en avant », a insisté Didier Birig, réclamant au ministère de la Santé « un groupe de travail, une conférence pour rediscuter du capacitaire ».

« Nous demandons que l’on renverse l’approche politique en matière de soins, de santé. Que l’on rompe avec l’approche essentiellement financière, économique qui prédominait jusqu’à maintenant pour regarder les besoins de la population », a ajouté le numéro un de FO, Yves Veyrier.

FO réclame l’arrêt immédiat des fermetures de lits, la réouverture de ceux nécessaires à une prise en charge de qualité, la création de 15 000 postes et « un changement radical d’orientation hospitalière »

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Covid le scandale continue: Depuis le 1er janvier, Macron et Véran ont déjà fermé 1800 lits supplémentaires à l’hôpital alerte Force ouvrière. S’il y a une 4è vague, ils affirmeront que « l’hôpital va être surchargé ! »

    1. alauda

      Enquête à mener autour de soi : qui a déjà vécu une attente de plusieurs heures en position allongée sur un brancard dans un couloir d’hôpital ? Et pour bien autre chose que la pandémie…

    2. robert davis

      macron ne pense qu’à l’argent et même dans ce domaine il fait tout à l’envers: des milliards aux entreprises dont la plupart n’en avaient même pas besoin et ont tilisé les fonds reçus à la bourse et de l’autre on ferme des lits d’hopitaux en pleine crise du covid qui semble reprendre et redevenir virulent à cause des variants! MACRON EST L HOMME LE MOINS APTE A GOUVERNER LA FRANCE DU PAYS. Ceux qui votent pour lui sont de véritablezs demeurés mentaux.

    3. bernard

      le titre est faux

      le corps de l’article précise que c’est durant le seul premier trimestre, de janvier à mars que 1800 lits ont été supprimés.

      nous sommes pratiquement en juillet .
      combien de lits supplémentaires fermés durant ces 4 mois depuis mars ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    362 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap