toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attaque islamiste en Allemagne : 3 femmes tuées, 6 blessées après l’attaque au couteau d’un migrant somalien au cri « d’Allah akbar », du matériel de l’EI retrouvé chez lui. Mais les médias français prétendent que « les motivations de l’agresseur restent inconnues »


Attaque islamiste en Allemagne : 3 femmes tuées, 6 blessées après l’attaque au couteau d’un migrant somalien au cri « d’Allah akbar », du matériel de l’EI retrouvé chez lui. Mais les médias français prétendent que « les motivations de l’agresseur restent inconnues »

Le parquet général de Munich prend en charge l’enquête

Après les attaques meurtrières contre des passants à Würzburg, l’Office central bavarois de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme mène une enquête (ZET). Il est censé clarifier si l’auteur a poignardé avec des motifs islamistes.

Der Spiegel

RFI titre:

« Attaque de Wurtzbourg: les motivations de l’agresseur restent inconnues »


Une cérémonie commémorative aura lieu dimanche après-midi pour les victimes de l’attaque au couteau de vendredi. Le Premier ministre bavarois, M. Söder, devrait également assister au service commémoratif œcuménique qui aura lieu dans l’après-midi à la cathédrale St Kilian. Des drapeaux de deuil ont été hissés sur des bâtiments publics en Bavière.

Les fonctionnaires évaluent actuellement un téléphone portable qui a été découvert dans le foyer pour sans-abri de Würzburg de l’agresseur. “Les évaluations prennent simplement, par expérience, plusieurs jours“, a déclaré un enquêteur à la Deutsche Presse-Agentur. “Tout doit être traduit et évalué maintenant.”

DN


26/06/2021

Selon Bild, dans le grand magasin “Woolworth” où le criminel a obtenu l’arme. Une mère s’est jetée entre l’agresseur et sa fille de 15 ans pour lui sauver la vie. Cependant, la mère a été tuée, sa fille de 15 ans a été gravement blessée.

Bild


Gerhard Kallert (commissaire de police)

Kallert publie maintenant quelques détails sur les victimes : Les femmes décédées étaient nées en 1939, 1972 et 1996, et des femmes nées en 1964, 1981, 1994, ont également été blessées dans le magasin. Devant le magasin, deux femmes ont été blessées nées en 1974 et 2005. L’enquête est en cours pour déterminer si l’auteur s’en est pris spécifiquement aux femmes ou si le fait que toutes les victimes soient des femmes est une coïncidence.

Comment sont les blessés graves ? Sur les sept personnes, deux ont quitté l’hôpital, une femme est toujours dans un état critique, toutes les autres sont stables. Tous les blessés sont des femmes, sauf un garçon de onze ans légèrement blessé. Ils viennent de la ville et de la région du grand Wuerzburg, y compris le nord du Baden-Wuerttemberg.

Herrmann souligne qu’un passé islamiste et des problèmes psychiatriques ne s’excluent pas mutuellement. Le contexte fait toujours l’objet de l’enquête. Kallert ajoute que les policiers avaient également entendu les mots “Allahu Akbar” et “Jihad”.

Le procureur Frank Gosselke explique maintenant qu’un mandat d’arrêt a été émis contre l’auteur du crime pour meurtre, tentative de meurtre et agression. Entre-temps, l’agresseur se trouve dans un établissement correctionnel, il n’est donc plus à l’hôpital.

Focus


Les enquêteurs ont également confirmé que des documents avaient été saisis lors de la perquisition d’un refuge pour sans-abri à Würzburg, où vivait le jeune homme de 24 ans. D’une part, un smartphone a été trouvé et doit maintenant être évalué. Selon la police, cela est cependant « très difficile et très compliqué », car il est nécessaire de traduire les messages texte.

En outre, des « messages de haine » ont été découverts sur papier. Il a été dit qu’il restait à déterminer si elles sont liées à un motif islamiste.

FR


Selon FOCUS Online, la protection subsidiaire l’agresseur de Würzburg était valable jusqu’en octobre de cette année.

La protection subsidiaire s’applique lorsque ni la protection des réfugiés ni le droit d’asile ne peuvent être accordés, mais qui est exposée dans son pays à l’une des menaces graves.

Les informations d’hier concernant un homme tué était une “fausse information”.

Focus


L’auteur présumé est arrivé en Allemagne en mai 2015, selon les premiers éléments de l’enquête du parquet. Il a d’abord vécu à Chemnitz, entre autres, puis à Würzburg en 2019. « Il est ici légalement », a déclaré le procureur général de Bamberg, Wolfgang Gründler. Le jeune homme de 24 ans est inscrit dans un refuge pour sans-abri à Würzburg. La maison a été fouillée, le matériel saisi – y compris un téléphone portable et plusieurs polices – est en cours d’analyse.

Il y a quelques mois, il y a eu une dispute avec des colocataires dans le foyer, au cours de laquelle l’homme aurait pris un couteau et fait des menaces Il a ensuite été temporairement interné dans un établissement psychiatrique. Samedi, le bureau du procureur a émis un mandat d’arrêt pour trois meurtres, tentative de meurtre et agression dangereuse dans six autres cas.

Der Spiegel


Selon les informations de SPIEGEL, l’assassin présumé, Abdirahman J. A. a déclaré après son arrestation qu’il avait réalisé son « djihad » en le faisant. C’est ce qui ressort d’une note interne de l’administration.

Der Spiegel

C’est dans ce refuge que l’agresseur a vécu en dernier | Photo : NEWS5

Selon les rapports, sa demande d’asile a été rejetée, mais l’homme n’a pas été expulsé.

Entre-temps, de plus en plus d’indices laissent penser que l’agresseur avait un mobile islamiste, même si une maladie mentale reste possible pour expliquer le crime. Des sources de sécurité ont déclaré samedi que l’auteur présumé de l’attentat avait fait une déclaration au cours de son interrogatoire qui laissait supposer un fanatisme religieux.

Après son arrestation, l’auteur du coup de couteau de Würzburg aurait déclaré qu’il avait mené son “djihad”, comme le rapporte “Der Spiegel” en se référant à une note interne des autorités. Auparavant, un témoin avait déclaré avoir entendu l’homme crier “Allahu Akbar” (Dieu est grand). Cependant, l’homme n’avait pas auparavant attiré l’attention des autorités en tant qu’extrémiste. Pourtant, ce réfugié de 24 ans était connu de la police pour des délits de couteau, comme l’écrit encore “Der Spiegel”. En janvier de cette année, par exemple, un couteau lui a été retiré en raison de menaces. Le parquet fédéral de Karlsruhe, qui est chargé des actes terroristes, est actuellement en contact avec les autorités.

Focus


La police trouve du matériel de l’État islamique au domicile du tueur au couteau.

Selon les informations de BILD, il voulait surtout tuer des femmes, poignardées au cou et à la gorge. L’auteur a réalisé son “djihad” avec cet acte, selon note interne de l’administration.

Le ministre de l’Intérieur de Bavière, M. Herrmann, a déclaré vendredi que les victimes étaient principalement des femmes – ce qui n’est apparemment pas une coïncidence.

Selon les informations de BILD, l’homme, né à Mogadiscio en 1997, visait spécifiquement les femmes. Et : il a apparemment poignardé uniquement dans la zone du cou et de la gorge pour causer un maximum de dégâts.

En janvier, il y aurait déjà eu une situation de menace avec un couteau, émanant du jeune homme de 24 ans.

Bild


Le ministre bavarois de l’intérieur, M. Herrmann, a souligné combien le courage des citoyens de Würzburg avait été important. Martin Hagen, chef du groupe parlementaire FDP au parlement de l’État de Bavière, a partagé sur Twitter : “Un grand respect pour les citoyens courageux qui se sont opposés à l’agresseur et ont empêché que d’autres personnes soient blessées.

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s’est dit “choqué” par cette attaque au couteau. “L’auteur a agi avec une extrême brutalité. Il sera tenu responsable de cet acte inhumain par l’État de droit”, a-t-il déclaré.

Le ministre bavarois de l’Intérieur, Joachim Herrmann, évoque un motif islamiste dans l’attaque au couteau perpétrée à Würzburg. Selon le ministre, le jeune homme de 24 ans, qui a suivi un traitement psychologique il y a environ deux semaines, avait crié “Allahu Akbar” pendant l’attaque. Il y avait donc des indications que l’acte avait été motivé par l’islamisme, a déclaré M. Herrmann tard dans la nuit de vendredi à samedi. Selon le rapport, l’homme avait déjà attiré l’attention ces derniers mois pour sa “disposition à utiliser la violence“.

FR

Photo : Patty Varasano
Joachim Herrmann

25/06/2021

L’auteur aurait d’abord demandé un couteau à une vendeuse dans un magasin façon Foir’Fouille, puis s’est simplement servi dans le service des produits ménagers avant de commencer à planter les gens.

De là, le suspect a couru dans une caisse d’épargne et dans la rue. Des témoins disent qu’il a poignardé des passants au hasard. Au moins trois personnes sont mortes, toutes dans le magasin Woolworth. Cinq autres ont été grièvement blessés – deux sont en danger de mort, et d’autres blessés plus légers ont des gens qui voulaient stopper l’homme au couteau avec courage. Parmi les victimes, on compte principalement des femmes.

Bild


Würzburg – Allemagne | Photo : Fabian Gebert

L’agresseur a été interpellé, a précisé la police assurant qu’il n’y avait aucun danger pour la population. Il a été maîtrisé par un tir dans les jambes de la police. Il aurait, selon un témoin, crié lors de son acte «Allah Akbar» (Allah est grand), mais il avait été aussi récemment interné en hôpital psychiatrique après «s’être fait remarquer» par un comportement étrange, a indiqué à la presse le ministre de l’Intérieur de l’Etat régional de Bavière, Joachim Herrmann. «L’enquête de la police devra déterminer si nous avons affaire à un acte lié à l’islamisme ou à l’état psychique» de l’agresseur, a-t-il ajouté. L’homme, arrivé comme migrant en 2015 en Allemagne, a en tout cas agi avec une «extrême brutalité», commettant cette tuerie en plein centre-ville dans des magasins et une agence bancaire, a-t-il dit.

Le ministre a précisé que le pronostic vital de certains des blessés était encore engagé. «Nous prions pour eux», a ajouté Joachim Herrmann.

Le Figaro


Selon la police, l’auteur présumé est un Somalien de 24 ans. Il vivait à Würzburg, a déclaré un porte-parole de la police sur place vendredi soir.

Le Somalien était connu de la police, a-t-il ajouté. Herrmann : “Il a déjà attiré l’attention auparavant et a été admis de force en traitement psychiatrique. Ce qui est clair, en tout cas, c’est qu’il ne semble pas qu’il y ait d’autres auteurs.”

Et il n’y a toujours pas de soupir de soulagement pour les proches des blessés graves, a-t-il dit. “Dans le cas des blessés les plus graves, il n’est pas encore certain pour tous qu’ils survivront“, a déclaré M. Herrmann.

Bild


Ministre-président de Bavière : Des nouvelles terribles et choquantes de Würzburg : nous pleurons avec les victimes et leurs familles. Nous craignons et espérons avec les blessés. Merci à la police d’être intervenue rapidement.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Attaque islamiste en Allemagne : 3 femmes tuées, 6 blessées après l’attaque au couteau d’un migrant somalien au cri « d’Allah akbar », du matériel de l’EI retrouvé chez lui. Mais les médias français prétendent que « les motivations de l’agresseur restent inconnues »

    1. Jg

      On doit les accueillir ,a la condition de leur fournir une place dans un asile pour chaque « migrant  »
      Ne pas oublier de construire une mosquée dans chaque établissement psychiatrique ,financée par nos amis et alliés arabes .!

    2. alauda

      Les médias français se bornent à reprendre les informations délivrées par les enquêteurs allemands. Il n’y a pas lieu de conclure avant le pays concerné une enquête en cours.

      Les victimes sont surtout des femmes.
      Quel accessoire peut être dissuasif en cas d’attaque ? Nos grands-mères marchaient avec une canne.

    3. Pinhas

      Et c’est reparti pour les bougies,les fleurs et les peluches.
      Une seule solution, les foutre dehors tous .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    700 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap