toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

“Quand je ne faisais pas le ramadan, on me traitait de sale Française. Je me faisais taper dans la cour” : le témoignage bouleversant de Claire Koç (Vidéo)


“Quand je ne faisais pas le ramadan, on me traitait de sale Française. Je me faisais taper dans la cour” : le témoignage bouleversant de Claire Koç (Vidéo)

La journaliste d’origine turque raconte son douloureux quotidien, lorsqu’elle était en classe d’ “Enseignement langue et culture d’origine”.

Un témoignage aussi glaçant qu’inquiétant. Début mars, Claire Koç, journaliste à France Télévisions, publiait un livre choc, intitulé Claire, le prénom de la honte. Dimanche 9 mai, elle a donné un entretien au média Livre Noir, à qui elle a raconté son combat pour l’assimilation. Née en Turquie, cette femme de 37 ans a fui les persécutions de son pays d’origine en venant en France avec sa famille. Seulement, elle y a découvert une nouvelle forme de discrimination : celle de ses camarades de classe d’ELCO (enseignement langue et culture d’origine), qui lui reprochaient d’être trop française et pas assez musulmane.

Des sévices réguliers

« Dans la cour, je me faisais taper quand je faisais par le ramadan, on me traitait de ‘cochonou’, de ‘sale française’. J’étais vue comme une traître », raconte Claire Koç, elle qui avait soif de connaître le pays qui l’accueillait. Et de raconter les sévices qu’elle subissait régulièrement : « Quand je passais dans les rangs pour aller à ma place, on me faisait des croche-pieds, quand eux passaient devant ma table, ils me griffaient les mains ». Son professeur, qui donnait des cours de religion sous couvert de cours de langue, refusait également de lui distribuer des fournitures scolaires en début d’année, parce que ce n’était pas une bonne musulmane. « J’étais une mécréante, c’est le mot qu’ils utilisaient », conclut la journaliste.

Pendant toute sa jeunesse, Claire Koç a été tiraillée entre la volonté d’être acceptée dans sa famille, plongée dans une forme de communautarisme, et celle d’épouser la culture française, explique franceinfo. C’est en 2008 qu’elle s’émancipe définitivement : à cette époque, elle décide de changer son nom, Çigdem, en Claire. Un geste symbolique qui marquera une rupture franche avec sa famille.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on ““Quand je ne faisais pas le ramadan, on me traitait de sale Française. Je me faisais taper dans la cour” : le témoignage bouleversant de Claire Koç (Vidéo)

    1. chuck

      Combien ont les tripes pour se battre ?
      et combien se soumettent ?? probablement la majorité./

    2. alauda

      En classe d’ELCO, on recrute vraiment n’importe qui ! Incroyable ce que cette courageuse journaliste raconte du comportement de son prof. Scandaleuse discrimination.

    3. Robert Davis

      L’islam est une religion qui rend fou, c’est pourquoi elle ne tardera pas à disparaitre.

    4. Slam

      Avec plus de 670 millions de morts, l’’islam a fait à lui seul plus de victimes que la peste noire, la COVID, Hitler et Staline réunis. Le remède n’a toujours pas été trouvé pour éradiquer ce virus, il y a pourtant urgence.

    5. SHALOM

      Dans toutes les religions, il y a de bons et de mauvais croyants.Moi qui suis musulmane,J’ai subi des persécutions multiples venant de musulmans et de musulmanes qui se croient supérieurs ou qui ont un complexe d’infériorité.
      En fait , la solidarité musulmane n’existe que de nom.Ils se violentent entre eux et soutiennent les ennemis des autres musulmans.
      Il m’arrive même de me demander à quoi bon d’ être une humaniste quand partout règne la terreur de la violence.
      En plus, ce sont des personnes qui sont vaniteuses et portent trop facilement un jugement négatif sur n’importe qui.
      On peut défendre des valeurs morales,mais le plus important c’est d’avoir du respect envers l’autre ,surtout si cet autre ne manifeste aucune intention de nuire.
      beaucoup d’agresseurs et qu’importe leur religion se voient protéger impunément et c’est pourquoi les lamentations ne s’arrêtent pas .
      Nous vivons dans un monde d’injustice et le pardon hypocrite continue à prendre de l’ampleur.
      Est-ce la fin du Monde?
      Comment peut-on juger quelqu’un sans le connaîre.'(exple:cette dame terrorisée sur l a photo)
      C’est l’ère de l’intolérance et du mépris généralisés et seuls les hypocrites y échappent.
      Je suis une musulmane mais mes relations avec certains musulmans sont très difficiles voire inexistantes.
      Mon seuil recours c’est Dieu et les Prophètes car les Hommes ne valent pas la peine d’être aimés ni d’être leur allié.

      A chacun son destin ;
      Vive la paix dans le monde!PS:arrêtez SVP de diffuser des images obscènes.J’aime Moise et je sais qu’il est un homme décent et d’une grande vertu;
      SHALOM

    6. Moka

      Bravo madame pour votre message plein d’espoir .Je suis vraiment navré pour vous des persécutions que vous devez subir de votre communauté .Je sais bien que des personnes comme vous qui aborde votre ressenti se mettent en danger .Des personnes comme vous malheureusement ne seront jamais entendu puisque ne représentent pas le politiquement correct imposé à tous .Merci pour votre franchise et votre témoignage qui m’a beaucoup touché .Même si je ne partage pas beaucoup de point de vu en ce qui concerne votre religion ,je pense qu’il existe dans chaque religion des bons et des mauvais .

    7. SHALOM

      Et pourtant je n’ai fait que déverser ma colère ici et sans utiliser de violence car comme le disait Marian ANDERSON:on perd énormément de temps à hair les gens.
      Les Hommes ne sont pas parfaits.Dieu seul l’est ,raison pour laquelle j’ai dit avec beaucoup de conviction qu’il existe des bons et des mauvais croyants.
      L’Humanité doit penser à préserver un MONde de paix,DE JUSTICE et de tolérance mutuelle pour que les générations futures puissent trouver leur bonheur sur Terre.
      Ne suivons pas l’exemple d’Hitler qui a énormément retardé le Monde par ses slogans dépourvus de bon sens.
      Dans le pays où je suis, on bannit certaines pratiques immorales comme l’homosexualité et ce que je ne comprends en Israel c’est pourquoi on le tolère alors que c’est un lieu sacré.Est -ce l’influence des Etats Unis qui est passé par là?
      J’aimerais avoir une réponse très franche même si je sais que je risque d’être traitée d’homophobe mais c’est seulement parce que c’est contraire à mes valeurs.
      Je suis ouverte à toutes les religions mais à la condition qu’elles suivent les prescriptions de YAhve(Dieu).
      SOYONS TOUS BENIS!

      LA VIE EST TRES COURTE ,DONC PROFITONS DE NOTRE EXISTENCE POUR FAIRE DU BIEN A NOUS-MEMES ET AUTOUR DE NOUS ;

      SHALOM

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    59 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap