toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Macron, avec les youtubeurs, s’est livré à un exercice honteux d’infantilisation à l’Elysée. C’est le Pitre de la République » estime Philippe de Villiers


« Macron, avec les youtubeurs, s’est livré à un exercice honteux d’infantilisation à l’Elysée. C’est le Pitre de la République » estime Philippe de Villiers

« Macron, avec les youtubeurs, s’est livré à un exercice honteux d’infantilisation à l’Elysée. C’est le Pitre de la République. » estime Philippe de Villiers

A travers un tweet laconique, l’ancien ministre regrette fortement que le chef de l’État se livre une nouvelle fois à “infantiliser” l’Élysée.

La rupture semble bel et bien consommée désormais entre Philippe de Villiers et Emmanuel Macron. En témoigne, le dernier tweet de l’ancien ministre et fondateur du Puy du Fou, se payant littéralement le chef de l’État après son opération de communication avec deux célèbres YouTubers, McFly et Carlito.

« Emmanuel Macron, avec les YouTubers McFly et Carlito, s’est livré à un exercice honteux d’infantilisation de l’Élysée. Il déshonore la fonction. C’est le pitre de la République », tance Philippe de Villiers dans un tweet lundi 24 mai à la mi-journée.

La veille, les deux YouTubers avaient en effet mis en ligne une longue vidéo de plus de 36 minutes où ils dévoilaient leur concours d’anecdotes avec le chef de l’État, tournée en plein cœur d’un des salons de l’Élysée. Images farfelues, anecdotes tirées par les cheveux… les internautes avaient pointé du doigt cet exercice qualifié par certains de manœuvre politique. Sur CNews, Jean Messiha avait regretté que les deux influenceurs soient « un peu les idiots utiles du macronisme ». Il ajoutait : « D’une certaine façon, ils sont instrumentalisés pour l’image du président car ils n’ont pas la culture politique pour lui apporter une quelconque contradiction. »

Philippe de Villiers a compris « que c’était foutu »

Pour le consultant et analyste politique Mathieu Slama, interrogé par Le Figaro, cette vidéo « ne fait honneur ni à la politique, ni aux influenceurs, ni à la jeunesse ». Surtout, elle est « sans précédent dans l’histoire de la communication politique » d’après lui, donc « tout sauf anecdotique »« Elle dit quelque chose de grave sur la manière dont le pouvoir envisage désormais la communication et la fonction politique aujourd’hui », décrypte-t-il.

Dans une interview accordée à RTL fin avril, Philippe de Villiers expliquait les raisons de sa rupture avec Emmanuel Macron alors qu’il fut un temps un de ses proches. « Le drame de la France, et c’est d’ailleurs le cœur de la discussion que j’ai eue avec Emmanuel Macron, c’est qu’en fait il est en train d’installer en France un damier, un côte à côte qu’avait dénoncé Gerard Collomb avant de partir, un camaïeu. Il produit ce que nous avons sous les yeux. » Malgré des discussions avec le chef de l’Etat, l’ancien ministre a compris « que c’était foutu » : « Sur la question de l’assimilation, il m’a dit non. Sur la question du défi migratoire, il m’a dit non. Sur la question du mouvement décolonial, il n’a pas vu arriver chez nous ce qui va bientôt arriver […] la lutte des races partout. Des gens qui veulent détruire la France, qui veut nous décoloniser pour nous recoloniser », déplorait-il.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “« Macron, avec les youtubeurs, s’est livré à un exercice honteux d’infantilisation à l’Elysée. C’est le Pitre de la République » estime Philippe de Villiers

    1. Pinhas

      Il se range du côté des racailles et ça amusent certains abrutis .

      Il me rappelle le 1er de la classe qui pour ne pas se faire péter la gueule préfère se laisser humilier et cracher dessus .

      C’est terriblement navrant et écœurant .

    2. Bonaparte

      Guignol était une fois de plus en représentation. On retiendra de Macron son goût prononcé pour la scène, il faut reconnaître qu’il fut bien meilleur acteur qu’homme politique garant des institutions du pays.

    3. alauda

      L’étiquette… d’origine française… appartient un art français qui « n’existe pas » ou plus sous sa forme classique, codée, bienséante.
      Les rois avaient leur fou, attachée à leur personne pour les divertir de leur charge. Mais les fous du roi n’étaient pas chargés de la Com’. Seuls les artistes avaient ce privilège.
      Molière avait appris le théâtre chez les bateleurs du Pont Neuf, équilibristes, montreurs d’ours ou d’animaux divers. Mais avant de se produire à la cour, il a du parfaire et son jeu et sa langue.

      Vous sous souvenez de Sibeth Ndiaye, ancienne chargée de Com’, et de son style inimitable : « Il y avait pour le président de la République une conviction qui était celle que le président de la République et la présidence de la République devait s’exprimer à bon escient. »

      Entre syntaxe improbable et roulades sur la pelouse, les répétitions des débutants à l’Élysée Neuf sont lassants.

    4. alauda

      errata : répétitions lassantes. Accord oublié en changeant le mot exercices pour celui de répétitions, plus théâtral.

      En attendant la première, d’une future représentation du pouvoir, par des pros… s’il en reste dans « ce » pays (réputé ingouvernable) pour relever le gant avec plus de brio sur la scène artistique internationale.

    5. Filouthai

      Un pitre c’est quelqu’un de marrant parce qu’il défie l’autorité !

      Là, dans ce nouvel épisode pathétique, Macron, lui, insulte et rabaisse (une fois encore) la France pour l’amener à son niveau : celui des égouts pleins d’une fange nauséabonde où il se complaît !

    6. Jacques B.

      C’est la suite logique du quinquennat d’un bouffon, après la gay pride à l’Élysée, pour la fête de la musique 2018. Un mauvais comédien entouré par de tristes pitres.

      La preuve si besoin était encore que la France n’en finit plus de se déliter. Le poisson pourrit par la tête, faut-il le rappeler.

    7. Robert Davis

      Rien d’étonnant de la part d’un crétin patenté incapable d’un bon jugement et têtu comme un âne puisqu’il vient à nouveau de ressortir son idiotie à propos des mus qui seraient une « chance pour la France » qu’ils détruisent! Comme tous les crétins il est incapable d’évoluer et avec ses 3 amis ils forment un trio d’imbéciles! MARINE PRESIDENTE.

    8. doudou

      notre president se rend ridicule,à force de lécher le C des muses,tout ça parce qu’il rève au prochain quinquenat,mais heureusement que les français ont compris qu’il est nocif pour le pays,et qu’il fait le pitre devant des racailles pour se rendre simpa,et leur faire croire qu’il est des leurs;le pauvre ,il est la risée des presidents ,mème merdogan le turc se moque de lui.

    9. Richard Ravet

      Macrotte 1er au-delà d être un bouffe, et avant tout un traître a la nation française a sont histoire et a sa culture judéo chrétienne. Il n y a qu un seul avenir pour ses traîtrises à répétition… la peine capitale par pendaison. Voilà ce que je dis moi.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    135 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap