toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Légalisation du cannabis : Eric Coquerel propose d’associer les dealers et les acteurs des trafics à une filière nationale


Légalisation du cannabis : Eric Coquerel propose d’associer les dealers et les acteurs des trafics à une filière nationale

Le député LFI a présenté, ce lundi 25 mai, la loi transpartisane qui propose la “légalisation du cannabis sous contrôle strict de l’Etat”.

Une proposition aux antipodes de la lutte anti-drogue menée par Gérald Darmanin. Le député de La France insoumise, Eric Coquerel, a présenté, ce mardi 25 mai à l’Assemblée nationale, sa proposition de loi transpartisane. Il compte ainsi initier la « légalisation du cannabis (80% du trafic) sous contrôle strict de l’Etat, de la production à la vente », a expliqué l’élu, comme le relaie LCP. Il y aurait de ce fait un meilleur « contrôle du produit, notamment de sa dose en THC et de son prix ». Si Eric Coquerel met en garde contre une « gentrification totale du commerce », il veut permettre, par cette proposition, aux dealers et autres « acteurs » de ces réseaux d’avoir, « s’ils le souhaitent », « un rôle dans ces filières » nationales. Il s’agirait ainsi d’une pratique dite de « réinsertion », a expliqué Eric Coquerel, dans une tribune relayée par le Journal du Dimanche, le 22 mai. « Il est impossible d’ignorer les retombées du commerce illicite dans des quartiers où le chômage et la déscolarisation sont le dramatique terreau de ces comportements délinquants. »

Il veut « un débat » pour les autres stupéfiants

Dans cette tribune rendue publique par l’hebdomadaire, Eric Coquerel a précisé que ce texte s’appuyait sur une « politique ambitieuse de prévention des risques et de santé ». L’élu du parti d’extrême gauche n’a pas hésité à faire une comparaison avec la situation au Canada – où le cannabis est légal depuis 2018 : « Au Canada, elle a permis de réduire le commerce illicite de cannabis de près de 60% en deux ans. » Il a poursuivi : « La proposition n’intègre pas la décriminalisation des autres stupéfiants mais le cas du Portugal, où elle est pratiquée avec d’excellents résultats, nous amène à demander un débat à l’avenir. » Toujours dans son écrit, Eric Coquerel a rappelé que la légalisation du cannabis pourrait offrir « plus de moyens pour investiguer et remonter les filières, tant dans la police, la justice, les enquêteurs fiscaux que la douane, et le retour d’une police de proximité ».

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Légalisation du cannabis : Eric Coquerel propose d’associer les dealers et les acteurs des trafics à une filière nationale

    1. Filouthai

      Associer les dealers et les producteurs colombiens dans un organisme que l’on pourrait peut-être appeler : «  Costa. nostra » ! Pas mal, non ?
      Il a peur de rien.Quel Con ce rel !

    2. Pinhas

      Ce qui prouve bien qu’ils les laissaient faire leur bizness pour éviter des attaque s et des cambriolages plus important mais cela n’a rien fait .
      Et aujourd’hui plutôt que de les jeter dans un bagne ils veulent monter une multinationale du crime organisé .

      C’est très grave ce que ce triste sire ose déclarer .

      Complicité de trafique de drogue et de proxénétisme .

      Allez , balayons ces merdes et finissons en avec les imposteurs .

      L’armée doit agir avec la police et la Gendarmerie pour nettoyer toute cette merde qui bouche les canalisations de la vie Française .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    186 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap