toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

“La police peut faire face si on la réarme”, répètent les signataires de la tribune des policiers (43 000 signatures)


“La police peut faire face si on la réarme”, répètent les signataires de la tribune des policiers (43 000 signatures)

Après les généraux et les militaires, 92 policiers à la retraite ont publié un appel à “un sursaut national”, qui a déjà recueilli plus de 43 000 signatures.

« Du gardien de la paix jusqu’au contrôleur général ». 92 anciens membres des forces de l’ordre ont rédigé et publié le 13 mai dernier une pétition adressée à Emmanuel Macron et Jean Castex pour « garantir la sécurité des citoyens et sanctuariser la protection » des agents des forces de l’ordre. Cette tribune, qui succède à celles des généraux et des militaires, publiées dans Valeurs actuelles, a déjà recueilli plus de 43 000 signatures à ce jour.

Lors d’une conférence de presse tenue lundi 17 mai sur le Vieux-Port de Marseille et à laquelle Le Parisien a assisté, le commissaire divisionnaire honoraire Claude Dupont a expliqué l’objectif de cet appel à « un sursaut national ». Pour lui, il faut tout simplement donner les moyens à la police de se défendre et de faire régner l’ordre.

« On veut que nos enfants soient épargnés »

Première mise au point : les signataires se défendent de toute visée politique, assurant être « très vigilants » sur ce point, quand bien même Claude Dupont, ancien patron du commissariat Nord de Marseille, a été candidat aux dernières municipales sur les listes du sénateur RN Stéphane Ravier. Mais il a pris la plume avec ses collègues en tant que « parents et grands-parents », comme l’explique au Parisien le major honoraire Marie-Pierre Dion. « La violence est un problème de société, on veut que nos enfants soient épargnés. On n’est pas un rassemblement d’extrémistes, mais des policiers qui veulent défendre l’institution et leurs familles », fait-il valoir.

Même constat que la tribune des militaires

Ces anciens policiers ont été « poussés à agir » après la mort de leur collègue Éric Masson, « qui succédait à l’attentat de Rambouillet ». Et ils parviennent au même constat que celui de la tribune de militaire, dont ils reconnaissent s’être inspirés. « Nous demandons un réarmement moral, juridique et matériel », a répété Claude Dupont lors de sa conférence de presse. « Sinon, la situation risque de basculer dans le chaos, avec les prémices d’une guerre civile qui ne dit pas son nom », a-t-il alerté. Pour autant, les signataires « ne veulent pas que [leurs] collègues en activité soient remplacés par l’armée : la police peut faire face si on la réarme ».

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on ““La police peut faire face si on la réarme”, répètent les signataires de la tribune des policiers (43 000 signatures)

    1. Jacques B.

      C’est bien beau mais il me semble que ça arrive bien tard, car ce pays prend l’eau de tous les côtés.
      Macron et son équipe de bras cassés antinationaux vont-ils faire quelque chose avant l’élection de 2022. Très probablement non. Dans le déni et la menace à l’encontre des sentinelles ils sont et resteront plus que probablement.
      Nous avons tout contre nous : 8 à 10 millions de musulmans, dont une partie a infiltré les forces de l’ordre. répartis sur tout le territoire, donc forcément plus difficiles à maîtriser que s’il s’agissait d’une enclave comme Gaza. Une justice complètement vérolée, qu’il faudrait revoir de fond en comble pour s’adapter à la situation de guerre qui vient. Donc des milliers de magistrats à virer. Sachant que les islamistes seront soutenus, comme pendant la guerre d’Algérie, par la véritable cinquième colonne de ce pays : les gauchistes. En plus, les FDO sont sous-équipées du fait des restrictions chroniques de crédits. N’oublions pas la lâcheté de beaucoup de Français, qui préféreront se soumettre que combattre (« plutôt rouge que mort » ou encore « nous ne voulons pas mourir pour Dantzig », slogan de leurs grands-parents qu’ils recycleront en « plutôt musulman que mort »). Je parie également qu’en cas d’embrasement, on va voir rappliquer en France les racailles islamistes des pays voisins : Belgique, Allemagne, Espagne, etc. pour aider leurs amis à établir le califat de Françarabia. Ça risque d’être violent et LONG, et nul ne peut prédire l’issue. On ne transforme pas une France ramollie par 50 ans de « progressisme » relativiste et hédoniste en Russie de Poutine ou en Israël de Netanyahou en un claquement de doigt.

    2. Jacqies B.

      J’ajoute que quand je vois beaucoup de Français dont la préoccupation première est de se protéger contre un virus relativement banal (mortalité réelle de l’ordre d’une grosse grippe et qui frappe essentiellement les personnes âgées fragilisées) en se faisant fébrilement vacciner, en admonestant ceux qui ne portent pas le masque dans la rue ou en réclamant le pass sanitaire, je pense immanquablement à ces intellectuels blasés de Constantinople qui, paraît-il, discutaient du sexe des anges pendant qu’à la porte de la ville les conquérants mahométans fourbissaient leurs armes… ce fut du gâteau pour les Ottomans.

    3. andre

      Entierement de votre avis, Jacques B, pour ce qui concerne la justice francaise. Quant a la police, elle ne doit pas seulement recevoir plus d’armes, mais elle doit etre debarrassee du desarmement moral qui l’a conduite, en avril 2017, a laisser torturer pendant une demi-heure, puis assassiner, une dame admirable aux cris de Allahou akbar. A moins que les policiers presents aient recu l’ordre, venant de haut, de ne pas intervenir (pour ne pas desesperer la Seine Saint-Denis ?)…

    4. Bretagnol

      Il est grand temps de comprendre la dangerosité de la situation. Nous sommes au bord de l’abime. Il est urgent de réagir, et très fort. Le temps des bavardages, des lachetés, des complicités, des alternoiements ne peut se prolonger davantage

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    68 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap