toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Frappes israéliennes : au lieu de dénoncer la présence des terroristes du Hamas dans l’immeuble d’Al-Jazeera, Reporters sans frontières saisit la Cour pénale internationale… dévoilant ainsi son parti pris pro-Hamas et antisionisme


Frappes israéliennes : au lieu de dénoncer la présence des terroristes du Hamas dans l’immeuble d’Al-Jazeera, Reporters sans frontières saisit la Cour pénale internationale… dévoilant ainsi son parti pris pro-Hamas et antisionisme

Reporters sans frontières (RSF) saisit la Cour pénale internationale pour protester contre les frappes menées par l’armée israélienne dans la bande de Gaza, qui ont notamment détruit les locaux de 23 médias locaux et internationaux, dont l’agence américain Associated Press et la chaîne qatarie Al-Jazeera.

Les frappes de Tsahal, l’armée israélienne, sur un bâtiment hébergeant des médias constituent-elles un crime de guerre ? Reporters sans frontières (RSF) a en tout cas annoncé avoir saisi la Cour pénale internationale contre ces attaques qui ont détruit les locaux de 23 médias installés à Gaza. Le bâtiment visé abritait notamment les bureaux de la chaîne qatari Al-Jazeera et de l’agence américaine Associated Press. Il aurait aussi accueilli un bureau de renseignements du Hamas, selon Israël. L’immeuble a été abattu samedi, juste après avoir été évacué.

« Ces attaques contre des médias semblent relever du crime de guerre » estime au micro de Culture Médias Christophe Deloire, le directeur général de RSF. « Ce que nous demandons à la procureur de la Cour pénale internationale, c’est d’enquêter, c’est de faire la lumière. »

« Le caractère délibéré est évident »

« Un crime de guerre est une attaque délibérée contre des civils ou leurs biens », rappelle Christophe Deloire. « Là, le caractère délibéré est évident. Les médias sont des civils. À supposer même qu’il y avait une forme de nécessité pour Israël d’attaquer cet immeuble, ce qui n’est vraiment pas prouvé, deux critères n’ont pas été appliqués. Il n’y a pas eu de distinction et il n’y a pas eu de proportionnalité. Donc c’est constitutif à nos yeux d’un crime de guerre. »
Le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a estimé que l’immeuble détruit samedi à Gaza était une cible parfaitement légitime. Joe Biden, le président américain, s’est contenté de rappeler aux Israéliens que garantir la sécurité des journalistes et des médias indépendants était capital.

Source Europe 1

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Frappes israéliennes : au lieu de dénoncer la présence des terroristes du Hamas dans l’immeuble d’Al-Jazeera, Reporters sans frontières saisit la Cour pénale internationale… dévoilant ainsi son parti pris pro-Hamas et antisionisme

    1. Slam

      Peut être qu’en fin de compte Israël a eu tort de prévenir avant le bombardement, ils auraient peut-être fermé leur claque-merde plutôt que d’aller pleurer dans la culotte de Fatou Bensouda la grosse bouse de la CPI qui doit être ravie, elle qui n’attend que l’occasion pour accuser Israel de tous les maux.

    2. Robert Davis

      La seule erreur de netanyaMOU est de prévenir avant les frappes ce qui est considéré par les lâches comme de la crainte vis à vis des …merdias! CEST UNE DOUBLE ERREUR.

    3. Une éclairée

      Les extrémistes msulsmans sont parmi les musulmans qui se dits mooérés.J’ai honte d’être musulmane .Ils se victimisent alors que leur violence est plus profonde.J’ai plus peur des musulmans que des autres confessions.

    4. Une éclairée

      Les extrémistes musulmans sont parmi les musulmans qui se disent modérés.J’ai honte d’être musulmane .Ils se victimisent alors que leur violence est plus profonde.J’ai plus peur des musulmans que des autres confessions.

    5. Robert Davis

      Une éclairée: vous démontrez qu’il existe une petite fraction de mus parfaitement intelligente et pacifique avec qui on peut vivre ensemble. Malheureusement cette fraction est trés faible et n’ira pas en augmentant car leurs enfants reviennent souvent au fanatisme irrédentiste mus sauf si cette fraction reste faible dans le pays.

    6. Robert Davis

      reporters sans frontières c’est CONNERIES SANS FRONTIERES. Et sans valeur, sans intérêt.et sans logique. Qu’ils ailleurs se faire égorger, on s’en fout.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    175 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap