toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Malgré un démenti du préfet, le Figaro et Le Parisien confirment que plusieurs départements ont accordé une « tolérance » aux musulmans pour ne pas respecter le couvre-feu pendant le ramadan


Malgré un démenti du préfet, le Figaro et Le Parisien confirment que plusieurs départements ont accordé une « tolérance » aux musulmans pour ne pas respecter le couvre-feu pendant le ramadan

Ce vendredi soir, Le Figaro est en mesure de confirmer que le Tarn n’est pas le seul département concerné par ces mesures de «tolérance». La direction départementale de l’Hérault, dans le sud de la France, a également transmis cette consigne, a appris Le Figaro de source policière.

Dans un mail reçu par les autorités locales, que Le Figaro a consulté, l’on peut lire: « Nous venons d’être destinataires d’un message d’information du ministère au sujet du ramadan. Plusieurs responsables locaux du culte musulman ont demandé à pouvoir autoriser leurs coreligionnaires le désirant à pratiquer la prière du matin à 5h30, une demi-heure avant la fin du couvre-feu. Cette pratique ne devrait concerner que peu de fidèles, notamment les personnes les plus âgées. Le ministère nous informe que cette tolérance est accordée pour ces fidèles .»

À cette heure, Le Figaro ne peut pas confirmer la transmission de ces consignes dans d’autres départements.

Le Figaro


Selon le journal local (Le JDI), qui dit s’être procuré des mails adressés, mercredi et jeudi, par la préfète Catherine Ferrier, aux policiers et gendarmes du département, « les pratiquants sont autorisés par la préfecture à dispenser l’aumône (se traduisant par la livraison de nourriture à des amis, familles…) ». Il y aurait écrit, dans des parties qu’a choisi de diffuser l’hebdomadaire, « le créneau nocturne correspond à la rupture du jeûne et il est potentiellement susceptible de générer des rassemblements sur la voie publique ou aux abords des mosquées ». Un envoi d’un mail aux gendarmes que nous sommes en mesure de confirmer.

Le Parisien

Pendant la durée du Ramadan, les forces de l’ordre ont reçu pour consigne de la préfecture du Tarn de ne pas verbaliser les personnes qui circuleront jusqu’à 22 heures pour pratiquer l’aumône islamique et à partir de 5 heures, pour la prière du matin.

INFO JDI. Policiers et gendarmes tarnais ont reçu la consigne de ne pas verbaliser les musulmans circulant pendant le couvre-feu dans le créneau 19 heures-22 heures et à partir de 5 heures, pendant la durée du Ramadan fixée cette année du 13 avril au 12 mai.

Adressés aux commissariats et aux gendarmeries du département le mercredi 14 et le jeudi 15 avril, les mails que « Le Journal d’Ici » a pu consulter précisent que « les pratiquants sont autorisés par la préfecture à dispenser l’aumône (se traduisant par la livraison de nourriture à des amis, familles…) ».

Il est également souligné que « le créneau nocturne correspond à la rupture du jeûne et il est potentiellement susceptible de générer des rassemblements sur la voie publique ou aux abord des mosquées ».

[…]

Concernant la dérogation dès 5 heures le matin au lieu de 6 heures, horaire normal de levée du couvre-feu, la préfecture précise que son but est de permettre aux pratiquants de se rendre à la mosquée pour le première prière de la journée, fixée à 5h30, mais qu’aucune demande n’a été signalée jusqu’à présent aux autorités.

[…]

Le week-end dernier selon la préfecture du Tarn, le forces de l’ordre ont verbalisé cent personnes pour violation du couvre-feu dans le département.

Le JDI





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Malgré un démenti du préfet, le Figaro et Le Parisien confirment que plusieurs départements ont accordé une « tolérance » aux musulmans pour ne pas respecter le couvre-feu pendant le ramadan

    1. Pinhas

      En conclusion,seuls les (infidèles) sont punis et privés de sorties ou de soirées entre amis .
      Cette préférence est déplaisante et humiliante.
      Si cette injure avait été faite aux muz ils auraient mis le feu partout mais les moutons Français que nous sommes obéissons bêêêtement aux ordres du garde chiournes .
      Oui,comme le dit Eric Zemmour « C’est au peuple de décider  » concernant l’immigration .
      Rendez-vous aux urnes …..
      Pour 2022 il sera impératif que les droites se rallies pour que la France soit LIBERÉE .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    238 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap