toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« La France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent… sinon demain sera la guerre civile » : 20 généraux appellent Macron à défendre le patriotisme. Marine Le Pen : “Messieurs les généraux, rejoignez-moi dans la bataille pour la France”


« La France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent… sinon demain sera la guerre civile » : 20 généraux appellent Macron à défendre le patriotisme. Marine Le Pen : “Messieurs les généraux, rejoignez-moi dans la bataille pour la France”

À l’initiative de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes, une vingtaine de généraux, une centaine de hauts-gradés et plus d’un millier d’autres militaires ont signé un appel pour un retour de l’honneur et du devoir au sein de la classe politique. Valeurs actuelles diffuse avec leur autorisation la lettre empreinte de conviction et d’engagement de ces hommes attachés à leur pays.

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs du gouvernement,
Mesdames, Messieurs les parlementaires,

L’heure est grave, la France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent. Nous qui, même à la retraite, restons des soldats de France, ne pouvons, dans les circonstances actuelles, demeurer indifférents au sort de notre beau pays.

Nos drapeaux tricolores ne sont pas simplement un morceau d’étoffe, ils symbolisent la tradition, à travers les âges, de ceux qui, quelles que soient leurs couleurs de peau ou leurs confessions, ont servi la France et ont donné leur vie pour elle. Sur ces drapeaux, nous trouvons en lettres d’or les mots « Honneur et Patrie ». Or, notre honneur aujourd’hui tient dans la dénonciation du délitement qui frappe notre patrie.

– Délitement qui, à travers un certain antiracisme, s’affiche dans un seul but : créer sur notre sol un mal-être, voire une haine entre les communautés. Aujourd’hui, certains parlent de racialisme, d’indigénisme et de théories décoloniales, mais à travers ces termes c’est la guerre raciale que veulent ces partisans haineux et fanatiques. Ils méprisent notre pays, ses traditions, sa culture, et veulent le voir se dissoudre en lui arrachant son passé et son histoire. Ainsi s’en prennent-ils, par le biais de statues, à d’anciennes gloires militaires et civiles en analysant des propos vieux de plusieurs siècles.

– Délitement qui, avec l’islamisme et les hordes de banlieue, entraîne le détachement de multiples parcelles de la nation pour les transformer en territoires soumis à des dogmes contraires à notre constitution. Or, chaque Français, quelle que soit sa croyance ou sa non-croyance, est partout chez lui dans l’Hexagone ; il ne peut et ne doit exister aucune ville, aucun quartier où les lois de la République ne s’appliquent pas.

– Délitement, car la haine prend le pas sur la fraternité lors de manifestations où le pouvoir utilise les forces de l’ordre comme agents supplétifs et boucs émissaires face à des Français en gilets jaunes exprimant leurs désespoirs. Ceci alors que des individus infiltrés et encagoulés saccagent des commerces et menacent ces mêmes forces de l’ordre. Pourtant, ces dernières ne font qu’appliquer les directives, parfois contradictoires, données par vous, gouvernants.

Les périls montent, la violence s’accroît de jour en jour. Qui aurait prédit il y a dix ans qu’un professeur serait un jour décapité à la sortie de son collège ? Or, nous, serviteurs de la Nation, qui avons toujours été prêts à mettre notre peau au bout de notre engagement – comme l’exigeait notre état militaire, ne pouvons être devant de tels agissements des spectateurs passifs.

Aussi, ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers. Pour cela, il suffit souvent d’appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà. N’oubliez pas que, comme nous, une grande majorité de nos concitoyens est excédée par vos louvoiements et vos silences coupables.

Comme le disait le cardinal Mercier, primat de Belgique : « Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. » Alors, Mesdames, Messieurs, assez d’atermoiements, l’heure est grave, le travail est colossal ; ne perdez pas de temps et sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation.

Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national.

On le voit, il n’est plus temps de tergiverser, sinon, demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers.

Les généraux signataires :

Général de Corps d’Armée (ER) Christian PIQUEMAL (Légion Étrangère), général de Corps d’Armée (2S) Gilles BARRIE (Infanterie), général de Division (2S) François GAUBERT ancien Gouverneur militaire de Lille, général de Division (2S) Emmanuel de RICHOUFFTZ (Infanterie), général de Division (2S) Michel JOSLIN DE NORAY (Troupes de Marine), général de Brigade (2S) André COUSTOU (Infanterie), général de Brigade (2S) Philippe DESROUSSEAUX de MEDRANO (Train), général de Brigade Aérienne (2S) Antoine MARTINEZ (Armée de l’air), général de Brigade Aérienne (2S) Daniel GROSMAIRE (Armée de l’air), général de Brigade (2S) Robert JEANNEROD (Cavalerie), général de Brigade (2S) Pierre Dominique AIGUEPERSE (Infanterie), général de Brigade (2S) Roland DUBOIS (Transmissions), général de Brigade (2S) Dominique DELAWARDE (Infanterie), général de Brigade (2S) Jean Claude GROLIER (Artillerie), général de Brigade (2S) Norbert de CACQUERAY (Direction Générale de l’Armement), général de Brigade (2S) Roger PRIGENT (ALAT),  général de Brigade (2S) Alfred LEBRETON (CAT), médecin Général (2S) Guy DURAND (Service de Santé des Armées), contre-amiral (2S) Gérard BALASTRE (Marine Nationale).

Valeursactuelles

En réponse à la tribune signée par 20 généraux, publiée jeudi sur notre site, qui appelaient à un « retour de l’honneur de nos dirigeants » face à la montée du séparatisme, la présidente du Rassemblement national leur adresse une lettre ouverte, dans laquelle elle partage leur diagnostic et leur propose, en réponse, de la rejoindre en vue de la prochaine élection présidentielle.

Représentants de toutes les armées et de toutes les spécialités, vous avez signé une lettre ouverte « pour un retour de l’honneur de nos dirigeants ».

Votre initiative, rare dans l’institution militaire, témoigne du degré d’inquiétude qui est le vôtre face à la dégradation préoccupante de la situation de notre pays. Le constat sans concession mais juste que vous dressez comme la force des termes que vous utilisez constituent une interpellation publique que, compte tenu de votre qualité de signataire, personne ne peut ignorer.

« Une exhortation ne peut suffire à sortir le pouvoir de ses coupables habitudes »

Avec le courage de ceux qui ont voué leur vie à la Patrie, vous mettez assez directement en cause nos dirigeants dont vous ciblez, très légitimement, la responsabilité en les appelant à retrouver la lucidité d’agir et même, dites-vous, « la voie de l’honneur ».

Comme citoyenne et comme femme politique, je souscris à vos analyses et partage votre affliction. Comme vous, je crois qu’il est du devoir de tous les patriotes français, d’où qu’ils viennent, de se lever pour le redressement et même, disons-le, le salut du pays.

La divergence que je m’autorise est de penser qu’une exhortation ne puisse suffire à sortir ce pouvoir défaillant de ses coupables habitudes.

Les très récentes déclarations du président de la République sur son projet de « déconstruire l’histoire de France », nous démontrent, en effet, que ces dérives dommageables ne procèdent pas d’un moment d’égarement mais d’une direction politique mue par des considérations idéologiques fondamentalement corruptrices.

« Je vous invite à vous joindre à nous pour prendre part à la bataille qui s’ouvre »

Les inquiétudes que vous exprimez avec courage ne peuvent rester au stade de l’expression d’une indignation, fût-elle puissante. Elle exige en démocratie, la recherche d’une solution politique qui doit se concrétiser par un projet d’alternance qui a vocation à être validé par le suffrage des Français.

C’est l’objet de ma démarche politique et de ma candidature à la Présidence de la République avec l’objectif d’un gouvernement d’Union nationale.

Déjà de nombreux hauts fonctionnaires et de personnalités de la société civile nous ont ralliés. Je vous invite à vous joindre à notre action pour prendre part à la bataille qui s’ouvre, qui est une bataille certes politique et pacifique, mais qui est avant tout la bataille de la France.

Marine Le Pen





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “« La France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent… sinon demain sera la guerre civile » : 20 généraux appellent Macron à défendre le patriotisme. Marine Le Pen : “Messieurs les généraux, rejoignez-moi dans la bataille pour la France”

    1. Malcolm Ode

      Se pourrait-il que Macron ne finisse pas son mandat? On peut rêver!

      Depuis que le septennat présidentiel est devenu un quinquennat, le Président français ne peut être celui de «tous les Français» qu’en faisant une politique politicienne, c-a-d. de gauche! Le septennat distanciait la fonction présidentielle de la politique partisane des partis et lui donnait une place hiérarchique au-dessus de la mêlée. Après Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron, «Président» n’est pas une référence à mettre dans un CV.

      Encore une déconstruction imbécile.

    2. Filouthai

      Un gouvernement d’Union Nationale avec des trotskystes et des communistes qui vont saboter toute action pour redresser la France ? Vous rêvez ! Il faut être particulièrement stupide pour s’allier avec ceux qui sont précisément responsables du chaos actuel !

    3. M.LC de la Blanchère

      ca les inquete cette rumeur qui s’enfle

      se regrouper pour tirer sur la foule hier c’etais au LBD deja …

      alorzs une chanson est moins connue que celle des partisans car cette nation semble s’etre perdue comme le coeur qui donne le sens

      et la vertu qui porte au depassement …

      par la poesie elle peut se retrouver inspiré par mon pere commando de France qui a du me la chanter un jour ….

       »
      Les commandos partent pour l’aventure
      Soleil couchant les salue,
      Chez l’ennemi, la nuit sera très dure
      Pour ceux qui pillent et qui tuent.

      France, O ma France très belle,
      Pour toi je ferai bataille
      Je quitterai père et mère
      Sans espoir de les revoir jamais…
      Lalalala…

      Loin du biffin qui toujours les envie
      Un Dakota les dépose
      Loin de la fille qui pour eux toujours prie
      Dans leur pépin ils reposent

      France, O ma France très belle,
      Pour toi je ferai bataille
      Je quitterai père et mère
      Sans espoir de les revoir jamais…
      Lalalala…

      En pagayant sur la mer toujours belle,
      Ils songeront à leur vie.
      Ils peuvent demain devenir éternels,
      Ils tomberont dans l’oubli.

      France, O ma France très belle,
      Pour toi je ferai bataille
      Je quitterai père et mère
      Sans espoir de les revoir jamais…
      Lalalala…

      Si d’aventure la mort les refuse,
      Ils rentreront dans leur port.
      Et ils boiront le champagne qui fuse
      A la santé de leurs morts.

      France, O ma France très belle,
      Pour toi je ferai bataille
      Je quitterai père et mère
      Sans espoir de les revoir jamais…
      Lalalala, lala, lala, lala, lala, lala, lala, lalalala
      Lalalala…

       »
      convergences des ideaux hors de ces souillures

      aucun combat ne sarait gagner sans

      « Kentoc’h mervel eget bezañ saotret ….

      et il manque d’autres coeurs de millenaires

      « Ne dis jamais que tu marches ton dernier chemin,
      même si des cieux noirs cachent les jours bleus,
      notre heure tant espérée viendra,
      notre pas résonnera, nous sommes là !

      ….

      Ce chant est écrit avec du sang et non avec une mine,
      Ce n’est pas la chanson d’un oiseau en liberté.
      C’est un peuple au milieu des murs effondrés
      qui le chante avec le revolver au poing.

      l’autre version du chant des partisans זאג ניט קיין מאל …

      l’hymne de ce combat reste a ecrire mais sans la marine ni les recycleurs de debris de leur eau tiede …

    4. Jacques B.

      C’est peine perdue de s’adresser à Macron en déplorant la mise en cause de notre Histoire par les « décoloniaux » et autres ennemis de la France, puisque Macron lui-même vient de déclarer à la TV américaine qu’il voulait « déconstruire » notre Histoire. Macron est un collabo des fossoyeurs de la France, c’est même le fossoyeur en chef.
      Le salut de notre pays passera par l’élection d’un Président aux idées radicalement différente de celles de la caste actuellement au pouvoir ; et pour cela, il faut que les Français se réveillent et cessent de croire aux fables que leur racontent les politicards collabos et les médias non moins collabos…

    5. Robert Davis

      Bien sûr que la France est en péril mortel en fait elle est au bord du goufre et la plupart des gens pensent même qu’elle perdue, il n’y a que macron qui nie ce grave danger dans le seul but de ne pas admettre qu’il a pratiquement tué ou achevé la France que les socialos avaient déjà blessé à mort dans le seul but d’obtenir un second mandat pour achever son oeuvre et parader devant les caméra pour faire voir son museau. Pour sauver la France votez MARINE PRESIDENTE que vous l’aimiez ou non.

    6. Robert Davis

      Septenat ou quinquiénat la fonction présidentielle dans la 5ème république le président a tous les pouvoirs il est le maitre absolu de la politique et si on a un mauvais président on est morts! Donc plus il est court mieux ça vaut, 2-3 ans suffiraient largement.

    7. Gérard GIRODON

      C’est bien joli tout ça , mais que va-t-il se passer ?
      Des généraux en retraite qui se sont tus pendant toute leur carrière.
      Une « Marine » incapable, héritière de son « papa » qui a bercé d’illusions des millions de français pendant tant d’années, sortant des conneries plus grosses que lui. Une grosse fifille qui n’est là que pour se faire élire député et encaisser la rente. Un clan qui vire toute personne compétente et désire ne surtout pas créer un vrai parti d’opposition.
      Le FN/RN ,non ! Le Pen club de France, oui !
      Quant aux généraux , on a entendu leur discours , on attend leurs actes.
      L’uniforme n’est plus, à mes yeux – et aux yeux de beaucoup , digne de respect , quand on voit comment se conduisent les flics lors des manifestations et dont le seul but est de « faire du chiffre » (tondre le citoyen et lui piquer son fric).
      J’attends de voir s’il y a encore des hommes sous le treillis.

    8. Laifer

      Je soutiens cette tribune enfin quelque chose va bouger en France il faut que cesse l islamisation de la France

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    174 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap