toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

En France, les musulmans convertis au christianisme sont contraints de vivre dans la clandestinité, rejetés par leur famille et régulièrement cibles de menaces de mort


En France, les musulmans convertis au christianisme sont contraints de vivre dans la clandestinité, rejetés par leur famille et régulièrement cibles de menaces de mort

Les musulmans convertis au christianisme sont contraints de vivre dans la clandestinité, rejetés par leur famille et régulièrement cibles de menaces de mort. Et font part leur désarroi face à l’abandon des services publics.

« Malheureux comme un ex-musulman chrétien en France ». C’est la terrible conclusion du rapport du Centre Européen pour le Droit et la Justice (ECJL), qui informe que les « Salman Rushdie modernes » se multiplient au pays des Lumières. Contraints de vivre dans la clandestinité la plus totale, nombre de musulmans devenus chrétiens vivent dans un climat de peur. En France, à la différence des pays musulmans où la charia est en vigueur, les représentants du culte musulman se refusent à criminaliser l’abandon de l’islam, autrement nommé « apostasie » (ridda en arabe). Cependant, le dernier rapport de l’ECJL montre que beaucoup de musulmans convertis au christianisme subissent l’excommunication de leurs proches, ainsi que des intimidations et du harcèlement.

Théologiquement parlant, l’apostasie est répréhensible : elle fait l’objet de vives condamnations dans le recueil de hadîts, un récit qui recense les anecdotes de la vie du prophète. La conversion à une autre religion représente de son côté un péché encore plus grave. Or la France voit appliquer depuis quelques années sous ses yeux une charia officieuse et insidieuse au sein des « territoires perdus de la République », mis en lumière par l’ouvrage éponyme, publié en 2002.

« Ce n’est pas parce qu’on est en France qu’on est à l’abri de persécutions, qu’elles soient physiques, mentales et psychologiques », explique Saïd Oujibou, Pasteur et Fondateur de l’Union des Nord-Africains Chrétiens de France. Depuis sa conversion, la vie de Saïd Oujibou, n’est plus qu’un long chemin de croix, jalonnée de menaces, d’intimidations et rejet de son cercle familial et amical. L’équation est limpide. Apostasier, c’est prendre le risque de tout perdre : sa famille, ses amis et sa vie.

La suite sur Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “En France, les musulmans convertis au christianisme sont contraints de vivre dans la clandestinité, rejetés par leur famille et régulièrement cibles de menaces de mort

    1. Eric T

      Si cette religion s’est disséminée à travers le monde, c’est par le biais de la violence. Si elle se maintient c’est encore grâce à sa violence. Tout est violence, châtiments, menaces en elle.
      Sans cette violence inhérente et qui se manifeste aux niveaux communautaire et familial, l’islam n’existerait plus depuis longtemps.

    2. m

      le gouvernement devrait accepter de changer leur nom ali ,pour alain dupond

      mohamed pour matieu belmondo

    3. Circonstances exténuantes

      C’est un peu donner un bâton pour se faire frapper. Quelle drôle d’idée tout de même.

    4. Moka

      Circonstances exté[email protected] Cela montre bien notre tolérance en Europe envers ceux qui peuvent librement se convertir à cette secte satanique islamique sans craindre des représailles, même de leur propre famille.Diams,Ribery,…et autres convertis jouissent d ‘ une liberté qu ‘ ils refusent aux ex musulmans .Ils ne supportent pas qu ‘ un musulman se convertisse au christianisme mais aiment se venter que des personnes se convertissent à leur secte .Pourquoi toujours cette tolérance à sens unique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    269 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap