toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

À l’occasion de la sortie de son nouveau livre choc, Philippe de Villiers “J’appelle à l’insurrection », »Beaucoup se demandent quand les choses reviendront à la normale. La réponse est : jamais »


À l’occasion de la sortie de son nouveau livre choc, Philippe de Villiers “J’appelle à l’insurrection », »Beaucoup se demandent quand les choses reviendront à la normale. La réponse est : jamais »

“Great Reset”, guerres des races, cancel culture, remigration, élection présidentielle, Emmanuel Macron… À l’occasion de la sortie de son nouveau livre choc, Philippe de Villiers appelle au sursaut des âmes pour éviter la disparition de la France. Entretien.

Cliquez sur l’image pour acheter ce livre

Depuis l’apparition du coronavirus, il y a plus d’un an, les gouvernements occidentaux ont réagi d’une manière « absolument remarquable de mimétisme », selon vos mots. Comment l’expliquez-vous ?

L’Occident n’a plus de pensée. Il est dans le psittacisme. La France s’aligne sur l’Allemagne qui s’aligne sur les États-Unis. Nos élites globalisées vivent à l’heure américaine, elles sont aspirées par les mêmes entraînements crépusculaires. C’est Time qui donne le tempo.

Les élites globalisées, écrivez-vous, s’étaient préparées à l’éventualité d’une épidémie planétaire et avaient anticipé la réponse qu’il faudrait y apporter.

J’ai découvert une chose inouïe : ce que nous avons vécu a déjà été joué. C’était le 18 octobre 2019, lors une rencontre inhabituelle de gens puissants, non mandatés, hors des circuits officiels des institutions multilatérales, qui s’est tenue à New York. Il ne s’agissait pas d’un colloque, mais d’un exercice de simulation d’une pandémie de coronavirus qui rassemblait Big Pharma, Big Data, Big Finance, la Fondation Bill Gates et le Forum de Davos. Ces nouveaux seigneurs composent une sorte de directoire d’influence mondiale, supérieur aux puissances publiques.

Que déduisez-vous de cette réunion ?

À cette date, personne ne parle encore du Covid. J’en déduis qu’ils se doutaient de quelque chose. Je ne dis pas “ils ont inventé le virus”, car je ne suis pas complotiste. Je dis : “Ils ont accueilli le virus comme une bonne fortune. ” Ils s’y attendaient.

Depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce, en 1994, les élites du village global ont voulu bâtir un nouveau monde, sans frontières, d’un seul tenant – les uns par calcul pour ouvrir un grand marché planétaire de masse, les autres par idéologie pour remplacer “les murs par des ponts”, comme dirait le pape François. Ils ont fabriqué ce monde sans cloisons. Ils savaient que ce monde serait violemment pathogène. Quand vous mettez 5 ou 6 milliards de personnes dans une même pièce, le microbe se promène plus facilement. Ils le savaient, ils s’y attendaient, ils s’y préparaient.

En d’autres termes, le virus apparaît pour cette élite globalisée comme une aubaine ?

C’est ce que dit Klaus Schwab. Le fondateur et président du Forum économique mondial de Davos est le premier à présenter le Covid-19 comme une « fenêtre d’opportunité », ce sont ses mots. Il l’écrit noir sur blanc dans son manifeste Covid-19 : la grande réinitialisation. Qu’on ne s’y méprenne pas : ce livre est l’équivalent du Manifeste du Parti communiste. Il y dessine un nouveau paradigme… En pleine pandémie.

Le “Great Reset”, loin d’être une théorie complotiste, serait au contraire le projet affiché au grand jour de cette élite ?

À force d’entendre tous les jours radios et télés parler de ces complotistes qui évoquent sur les réseaux sociaux le “Great Reset” , se recopiant les uns les autres, j’ai voulu savoir qui était le plus malade parmi les malades. À force de chercher le patient zéro, j’ai trouvé un bien portant : Klaus Schwab. C’est lui, l’inventeur de cette nouvelle sémantique.

Qui est vraiment ce Klaus Schwab et qu’incarne-t-il ?

Depuis cinquante ans, Klaus Schwab, depuis son chalet de Davos, incarne la plate-forme culminante du dialogue de ceux qui mènent le monde, à l’intersection de la richesse et de l’influence. C’est là-bas, à Davos, que se définissent les lignes de fuite du capitalisme mondialisé, c’est à Davos encore que l’on pose les compresses à la moutarde lorsque le capitalisme de connivence va mal, c’est à Davos qu’on vient chercher tonsure ou agrément – par exemple, Greta Thunberg, la “Jeanne d’Arc” qui entend des voix sur Instagram -, c’est à Davos enfin qu’il faut aller chercher l’investiture lorsqu’on veut percer en politique.

En 2016, le jeune Emmanuel Macron quitte le casino du Touquet pour aller à Davos et devenir ainsi, sous la férule du docteur Schwab qui lui impose les mains, “young global leader”. Deux ans plus tard, ce sera Marlène Schiappa avant que, cette année, Gabriel Attal ne reçoive l’onction. Davos est au capitalisme de surveillance ce que la deuxième Rome était à la première sous Byzance. Il faut aller à Davos comme avant il fallait aller voir les empereurs chancelants.

Cliquez sur l’image pour acheter ce livre

Dans son livre, Klaus Schwab prévient, pour s’en réjouir, que la pandémie n’est en rien une parenthèse et que le retour au monde d’avant est une illusion.

Ses mots sont glaçants. Il faut les citer. « Beaucoup d’entre nous se demandent quand les choses reviendront à la normale. Pour faire court, la réponse est : jamais. » Il y a un côté fébrile en ces trépignations. Et Klaus Schwab ajoute qu’il faut faire du Covid l’occasion d’une « nouvelle normalité » par « la fusion de nos identités physique, numérique et biologique » .

Pour être sûr d’être bien compris, alors que le livre est publié le 2 juin 2020, le lendemain, 3 juin, est organisée une vidéoconférence avec le gratin mondial, en présence du secrétaire général de l’Onu. Il explicite ce qu’est cette « fenêtre d’opportunité » avec, d’une part, l’achèvement de la numérisation du monde et, d’autre part, la lutte contre le changement climatique.

Pour résumer : tous les géants de la numérisation du monde s’entendent avec la classe dirigeante pour un projet de réinitialisation du monde, pour créer une humanité nouvelle sous l’empire de l’intelligence artificielle.

Vous parlez de la fébrilité de Klaus Schwab. D’où peut-elle venir, alors qu’il était déjà supposé dominer assez largement le monde d’avant ? Pourquoi aurait-il peur de revenir à un monde qu’il dirigeait déjà ?

Cette question est décisive. Je suis entré dans la pensée de Klaus Schwab pour comprendre et voici ce que j’ai trouvé. En réalité, ce qui est en train de se nouer sous nos yeux, c’est un deuxième compromis historique entre le capitalisme sans entrailles et ses ennemis naturels. Le compromis initial organisa, à la chute du mur de Berlin, la collusion, attendue depuis le tournant des années 1970, entre les ultralibéraux et les libertaires. Les premiers réclamaient la liberté circulatoire, les seconds la liberté sociétale. On trouva un point d’accord. Les deux revendications fusionnèrent : ainsi naquit l’espèce hybride des “bourgeois bohèmes”, les “bobos”. Le capital, à son tour, voulut circuler « sans temps mort et jouir sans entraves ». La globalisation du libre-échange fut la réalisation, sur le plan économique, des idéaux culturels et moraux de Mai 68. Mais ce compromis a buté sur un écueil : le CO2. Il a pollué l’atmosphère en exploitant à fond les ressources. Il a donc fallu un nouveau compromis…

Quel est donc ce nouveau compromis ?

Cliquez sur l’image pour acheter ce livre

Il s’est noué en 2015, avec l’Agenda 2030, voté à l’Onu, et il a été scellé le 11 novembre 2020, en plein Covid, avec le Green Horizon Summit – le Sommet de l’horizon vert. Écoutez bien, ce que je vais dire est monstrueux : nous assistons à la naissance d’un capitalisme numérique écologique. Ce n’est pas pour rien que Greta Thunberg est invitée à Davos. Le CO2 est le nouveau virus officiel.

Les écolos font le pari que la numérisation du monde permettra d’enfermer les gens chez eux, d’éviter la voiture en ville, de faire rouler tout le monde à vélo, de clouer au sol les avions, de supprimer la propriété, de pointer l’industrie car elle pollue, de convertir le nucléaire à l’éolien consommateur de métaux rares.

Le nouvel impératif catégorique est simple : numériser pour décarboner. Mais cette alliance entre les libéraux et les écologistes, au nom du CO2, est une gigantesque imposture : les data centers géants produisent une fois et demie plus de pollution que l’aviation civile. En 2025, ce sera trois fois plus. Sans compter que les déchets qui sont renvoyés dans la nature sont extraordinairement polluants. La consommation d’électricité des data centers est considérable. C’est une imposture qui permet de sauver le numérique de lui-même. Et c’est pour ça qu’on a une loi climat et un référendum sur le climat, pour nous faire entrer dans le tunnel du CO2. Les géants du numérique et les écolos s’entendent et toute la classe politique française suit dans le même mouvement. C’est le nouveau virus : le CO2. Savez-vous ce que pèse la France dans le CO2 mondial ? 0,9 %. Eh bien, au nom de ce 0,9 %, on va nous infliger la décroissance et le camp de rééducation permanente des “khmers verts”.

Le fil rouge de ces compromis historiques est le matérialisme. Pensez-vous que l’aspect idéologique de “l’homme augmenté” est anecdotique, que c’est une simple conséquence hasardeuse, ou qu’il est programmé lui aussi ?

La réinitialisation du monde, c’est vraiment la table rase.

La suite sur Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “À l’occasion de la sortie de son nouveau livre choc, Philippe de Villiers “J’appelle à l’insurrection », »Beaucoup se demandent quand les choses reviendront à la normale. La réponse est : jamais »

    1. alauda

      Peu après l’an 2000, une collègue m’avait prêté un roman d’anticipation dont certains aspects se rapprochent de ce qu’on vit : le Successeur de pierre de Jean-Michel Truong, récompensée par le Grand Prix de l’Imaginaire en 2000.

      Une pandémie conduit au grand enfermement des individus en 2032 dans des pyramides de containers stériles, gérées par l’IA… Théorie du « zéro contact » poussée jusqu’à l’absurde. L’arrière-plan théologico-politique m’avait paru, ceci dit, assez confus.

      Cette société imaginaire est évidemment sinistre dont le héros -règle du genre de la fiction- remonte les fils des codes informatiques successifs, puis décide après la visite inopinée d’une souris dans sa cellule de larve de quitter le container stérile. Une sortie de la caverne de Platon en quelque sorte.

    2. M.LC de la Blanchère

      Son livre date un peu deja
      ecrit avant 2020- mais ce monsieur avais bien suivi tous les projets en cours
      pour les detailler dans son livre pour en faire le relaté

      Les thematiques de toutes ces invention et il en manque une tasse , n’ont choqué personne pourtant ca date ?

      c’etais meme autour de TOUT BON TECHNOCRADE arriviste de trouver cela allechant comme perspectives DE PROFIT ET D AMBITION
      et de se placer en consequence

      comme tous les young leadeurs ou comme dans les loges fraternelles qui prechent le meme futur presenté comme autant de merveilles

      question mode de vie pour les ELITES et leurs laquais …

      autrement on fait pas de politique ?
      a l’image de la vendée qui se voulais leader en HI TECH comme la califormie hexaclonale?

      alors on vire ca cuti ou pas assez informé j’ai comme un doute la pas vous ?

      Merci @alauda – Une foule de film du genre « fiction  » sont sortis developpant tel ou tels thématiques du plan globaliste ( escalogie auto realisatrice ou programmation sublime-minable ?)

      Ces themes repris eux memes de ces ouvrages de fiction et diverses bandes dessinées qui datent surtout des années 60/90 comme metal hurlant reprise de Bd US ou allemandes russes …
      Au menu de l’horreur _ manipulation genetiques A TOUT VA
      on est donc deja dans le REEL

      – donc Des pandémies INVENTES EN LABO avec des virus qui tuent un tres grand nombre , des robots qui attaquent AUSSI , et des zombies CAUSES PAR LES MANIPULATION GENETIQUES RATES ( mais planifiées en fait pour faire de mutants dont la plupart sont des monstres sauf qquelques uns

      et DONC a la suite a une serie de cata – reste un semblant humanité déviantes malfaisantes a moitié mutante –

      et quelques etres a PART – reduits a tres tres peu – soit quelques individus JUSTES COURAGEUX SOLIDAIRES TALENTUEUX prets a resister et dotés des grandes apttitudes

      ces qualités remarquables :
      un savoir dans tous les domaines et notamment pratique TRES ETENDU
      une intuition cultivée sans cesse et sans relache
      une Ethique et un discernement mis sans cesse a l’epreuve des faits
      une compassion immense mais pas d’imbecilité , un courage soutenu par une condition physique ou surtout MORALE d’acier ..

      en fait le pseudo mutant est cause de la desinformation de ces themes a peu pres comme CELLES DE NOS GRANDS ANCETRES comme des heros de TOUS LES TEMPS et partout dans monde

      pas du zero a la mode dans sa caisse avec son machin connecté qui se la pete en buvant des boissons energetisantes au hormones …

      regardez certains VRAIS hommes capable de couper un gros bloc de pierre avec un burin et des coins de bois ou ces etres qui retrouvent leur chemin en lisant les etoiles …. ou l’air du temps ou d’autres « miracles  »

      qui n’en sont pas , si on etais comme une sauterelle on pourrait sauter aussi haut que la tour eiffel …comme un taupe qui « nage  » plus vite dans la terre en comparasion qu’un champion de natation dans l’eau

      en reallié l’homme est un creature DIMINUEE et qu’onessaie de reduire davantage avec le faux progres ….

      et ces conneries concernants les « mutants ‘ ….

      LEs supers hommes – c’est RIEN que nos peres fondateurs sans aucun autre message que celui qui a ete recu il y a des millenaires .

      ca on ne vous l’as pas dit au contraire = respectueux des etres =,respectueux de soi meme et de ce D.ieu qui doit etre de l’interieur .

      autrement dit La FOI en la VIE !

      En face de MAINTENANT ce degueuilli de lixivia qui n’est que le debut de la pire combinaison de film des pires fictions odieuses.

      Si vous vous etes rué vous faire tester aime aussi porter la museliere et le comble pressé d’aller vous faire inoculé de quoi devenir zombie ?

      rassurez vous vous n’avez pas du pouvoir me lire car c’est pas VOUS tout ca autrement vous n’avez pas lu et a peine la premiere ligne et degouté par les fautes d’ortho glaise ….

      Dont etant parvenu ( au retour ) – ce n’est pas digne en RIEN de la tradition hebraique ni de NULLE part puisque c’est un condensé qui existait comme temoin d’un GRAND passé comme ceux de ces grands etres qui n’avais pas besoin d’autre mutation regressives

      que d’etres EUX MEMES DES JUSTES et on voit la trace de la perfection a ceux qui essaient de la faire revivre en eux memes

      a l’inverse de s’en ecarter pour rejoindre l’ombre qui les devorent en les flattant de faux espoirs et de faux sauveurs

      chacun doit l’etre a soi meme c’est pas preferable ?

      Shalom

    3. alauda

      Question extraite d’un questionnaire EM en ligne :
      « A l’occasion d’une réunion de famille [..] comptant plus de six personnes, feriez-vous usage du Pass sanitaire pour réduire a priori les risques de contamination ? »
      Qst suivie du choix de réponses à cocher.

      L’inoculation de la paranoïa généralisée !

      Ce genre de questionnaire me fait grimper au plafond.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    286 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap