toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Sondage : les électeurs républicains ont perdu confiance en McConnell et appuient massivement le Président Trump


Sondage : les électeurs républicains ont perdu confiance en McConnell et appuient massivement le Président Trump

Le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, pensait avec arrogance qu’il pouvait jeter un Donald Trump affaibli dans la fosse aux lions. Mais un tout nouveau sondage révèle que c’est la cote de popularité de McConnell qui s’est effondrée. Un pourcentage stupéfiant de 95 % des personnes interrogées souhaite que le GOP poursuive les politiques de Trump. Tandis que les Républicains de l’Establishment s’efforcent d’expurger Donald Trump de la tête du GOP, sa base électorale exprime massivement l’opinion inverse. (Trending Politics *)


Les membres du Congrès républicains qui sont tombés en disgrâce auprès du Président Trump en ressentent les effets alors que de nouveaux sondages montrent que les électeurs républicains se détournent des figures de l’Establishment.

Le chef de la minorité sénatoriale, Mitch McConnell, est l’un de ceux qui se font battre froid par les électeurs éventuels. Le Sénateur du Kentucky, âgé de 79 ans, longtemps surnommé la « Faucheuse » pour avoir fait échouer de nombreuses initiatives des Démocrates, s’est classé bon dernier parmi ses collègues républicains dans un sondage Ipsos réalisé pour Reuters.

Cinquante-sept pour cent des Américains ont exprimé une opinion défavorable envers le Sénateur McConnell, dont 29 % ont une opinion « très » défavorable. Ce pourcentage comprend 49 % des républicains et 67 % des démocrates, parmi environ 1 000 adultes américains interrogés début mars.

M. McConnell, qui a occupé le poste de chef de la majorité au Sénat de 2015 jusqu’à il y a deux mois, a joué un rôle essentiel dans de nombreuses initiatives républicaines. Il a notamment cimenté une majorité conservatrice à la Cour suprême des États-Unis (NdT: pour ce que ça a donné …).

Ex-allié supposé du Président Trump, il s’est défoulé contre le 45e président en prenant la parole depuis le parquet du Sénat et en affirmant que ses commentaires avaient déclenché l’émeute du Capitole du 6 janvier.

« Il n’y a aucun doute, aucun, que le Président Trump est pratiquement et moralement responsable d’avoir provoquer les événements de cette journée », a-t-il affirmé. « Il n’y a aucun doute là-dessus. »

Malgré son manque de popularité bipartisane, McConnell était encore perçu favorablement par 28 % des républicains et 19 % des démocrates.

Cependant, ces chiffres le laissent encore loin derrière d’autres personnalités républicaines.

Le Président Trump demeure le plus populaire parmi les membres de son propre parti, 74 % des républicains déclarant le considérer « favorablement ».

Cela a conduit un certain nombre de candidats républicains à rivaliser pour obtenir son appui à l’aube du cycle des élections de mi-mandat (en 2022), notamment le sénateur du Missouri Josh Hawley, ainsi que le Gouverneur de la Caroline du Sud Henry McMaster et le sénateur de Floride Rick Scott. MM. McMaster et Scott ont tous deux reçu son appui.

À l’instar du Sénateur McConnell, d’autres anciens poids lourds du Parti Républicain ont du affronter le mécontentement du Président et sont devenus des cibles alors qu’ils sont sur le point de se présenter à des élections très serrées. Pour certains parias du parti, l’appui du Président Trump et les votes de ses partisans ont un poids politique trop considérable pour être ignorés.

C’est une notion que le Gouverneur de la Géorgie, Brian Kemp, et le chef de la minorité au Sénat ont apparemment tous deux compris.

Après avoir subi les attaques de Donald Trump pendant des mois, MM.

Kemp et McConnell ont tous deux déclaré qu’ils continueraient à appuyer le Président Trump s’il était candidat à la présidence en 2024.

Conclusion

Selon le sondeur Jim McLaughlin, la popularité de Donald Trump augmente chaque fois que la présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, le président Joe Biden et les Démocrates prennent des mesures pour annuler une politique de Trump.

M. McLaughlin, qui a mené le sondage sur les préférences de la CPAC, pour McLaughlin & Associates, a constaté que nombreux sont les Américains qui se souviennent du programme et des réalisations de Trump et les regrettent :

« Les Démocrates, les médias de masse, les géants du Web et l’Establishment de Washington des deux partis tentent de neutraliser le Président Trump et ses partisans, et le sondage montre qu’ils ne seront pas réduits au silence et qu’ils ne seront pas effacés. En fait, le Président Trump et son programme sont plus populaires que jamais », a-t-il déclaré au Washington Examiner.

« Plus ils attaquent son programme et ses partisans, plus ils renforcent les appuis au Président Trump. Sa méthode a marché. Son programme thématique a été un succès », a déclaré le sondeur.

La base du GOP n’a pas atténué sa méfiance à l’égard du « marécage ».

Toujours selon M. McLaughlin :

« Ils (les partisans de Trump) détestent Washington, l’Establishment et les élites. Lui les combat comme personne d’autre ne peut le faire. (…) Personne n’est mieux connecté avec les Américains de la classe moyenne que le milliardaire new-yorkais. C’est tout à fait son genre. »

M. McLaughlin a également déclaré que l’ex-président est le GOP pour le moment :

« La vérité est que le Parti Républicain a besoin du Président Trump en ce moment beaucoup plus que lui n’a besoin d’eux ».

Si Trump se représente, il ne fait aucun doute que le parti sera avec lui et qu’il remportera l’investiture.

© Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Sondage : les électeurs républicains ont perdu confiance en McConnell et appuient massivement le Président Trump

    1. LeClairvoyant

      C’est normale Donald Trump va mettre à la retraite tous les RINOS du parti républicains, qui l’utilisent à son profit mais qui à l’occasion trahissent les patriotes en votant avec les démocrates. Une honte.

    2. Fred

      En France les électeurs de droite n ont plus confiance non plus au parti les Républicains !!!!!

    3. Robert Davis

      Mc connell n’est ni crédible ni fiable et il a toujours une tête d’enterrement, le sien probablement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    2.5K Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap