toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Réunions interdites aux Blancs : Ciotti veut la dissolution de l’UNEF, Retailleau veut que la présidente de l’UNEF soit jugée pour “provocation à la haine raciale”


Réunions interdites aux Blancs : Ciotti veut la dissolution de l’UNEF, Retailleau veut que la présidente de l’UNEF soit jugée pour “provocation à la haine raciale”

Sur Europe 1, Mélanie Luce a reconnu mercredi que son syndicat organisait des réunions “en non-mixité”, c’est-à-dire réservées aux membres d’une même couleur de peau ou du même sexe. 

« Il faut réagir avec beaucoup de force ». Mercredi 17 mars, Bruno Retailleau a été, comme beaucoup de Français, choqué par les déclarations de la présidente de l’UNEF Mélanie Luce, au micro d’Europe 1. La militante a en effet déclaré, entre autres aberrations, qu’il existait bien des « réunions non-mixtes » interdites aux Blancs ou aux hommes au sein de son syndicat. Invité de France Inter ce jeudi, le sénateur s’est indigné de cette saillie et a demandé que la jeune femme soit poursuivie en justice pour ses propos, rapporte Le Figaro.

« Américanisation de la France »

« Je demande au Garde des Sceaux d’utiliser un moyen pour mettre en œuvre l’action publique pour la condamner, ou en tout cas pour rechercher ses responsabilités, pour provocation à la haine raciale », a martelé Bruno Retailleau au micro de la radio. Pour lui, ce genre de déclarations participe « américaniser la France » et à « racialiser les rapports sociaux »« La civilisation, c’est le dépassement de la nature par la culture. Ce n’est pas le retour aux origines, à la race. C’est terrible ce qu’on vit là », a aussi jugé le sénateur, rappelant « que la citoyenneté française, on ne la doit pas à sa croyance, ni à sa couleur de peau, mais à son mérite ».

« La question de sa dissolution se pose clairement »

Mais Bruno Retailleau n’est pas le seul responsable politique à avoir été indigné par les propos de Mélanie Luce. Dès mercredi, le député Les Républicains (LR) Éric Ciotti avait estimé sur Twitter que « ce syndicat se sépare de la République » et que « la question de sa dissolution se pose clairement »« Toutes les haines doivent être combattues avec la même détermination », a-t-il lancé à l’adresse du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, sans doute en référence à la récente dissolution de Génération identitaire.

Sur franceinfo, le patron des députés LREM Christophe Castaner a, lui, dénoncé le « clientélisme indigéniste » de l’UNEF et jugé que ces réunions interdites aux Blancs représentaient « une forme de séparatisme ». L’ancien ministre de l’Intérieur a, lui aussi, estimé qu’il fallait « engager des moyens judiciaire » à l’encontre du syndicat.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Réunions interdites aux Blancs : Ciotti veut la dissolution de l’UNEF, Retailleau veut que la présidente de l’UNEF soit jugée pour “provocation à la haine raciale”

    1. BobbyFR94

      Et vous pouvez aussi ajouter :

       » Mis en danger d’autrui de la vie d’autrui en accusant publiquement des personnes de manière nominative, d’islamophobie  » !!!
      Sachant le contexte et les faits, telle la décapitation de Samuel PATTY …

      Le NAZISLAMO-GAUCHISME est une maladie mentale, et doit être éradiquée sans pitié !!!

    2. alauda

      L’arbre finit toujours par tomber du côté où il penche.

      La rhétorique misérable et l’argumentation plus que déficiente de la présidente de ce syndicat en disent long sur ce qu’on peut attendre de ce syndicat en perdition. Une remise à niveau de fond en comble s’impose.

    3. Alain

      Au tirage à la courte paille au sein des gouvernants, Castagne a perdu et doit faire le « moralisateurl » pour montrer que la caste larEM est outrée, mais rien ne se passera. Pour cette fois, ce n’est pas Darmalin qui s’y colle avec son « je suis scandalisé » qui n’aboutissent jamais à des actions concrètes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1K Share
    Copy link
    Powered by Social Snap