toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron, qui ne pense qu’à sa réélection, laissera tomber l’étiquette « LREM » pour refaire le coup du “ni droite, ni gauche” en 2022


Macron, qui ne pense qu’à sa réélection, laissera tomber l’étiquette « LREM » pour refaire le coup du “ni droite, ni gauche” en 2022

Dans l’entourage du président de la République, une candidature ne fait aucun doute, mais LREM servira seulement de “socle“ au chef de l’Etat.

À un peu plus d’un an de l’élection présidentielle, tous les partis politiques se mettent en ordre de marche. Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et même la droite qui cherche son candidat. Mais qu’en est-il d’Emmanuel Macron ? Selon Libération, il sera bien là en 2022, comme l’ont déjà laissé entendre certains de ses ministres. Mais il ne devrait pas se présenter sous l’étiquette LREM. Un peu comme en 2017, où il prenait alors la posture du candidat « ni gauche, ni droite » et réussissait à créer la sensation.

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, l’a d’ores et déjà répété : « Emmanuel Macron ne sera pas le candidat LREM à la présidentielle ». Dans son entourage que Libération cite, le son de cloche est le même : « Si Macron se représente, est-ce qu’il sera le candidat LREM ? Bien sûr que non », assure Roland Lescure, président de la commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale. Pour Stanislas Guérini enfin, pas question d’envisager « Macron comme le candidat d’un parti politique », ce sera même « le candidat du dépassement ». Dans le parti, on emploie également le champ lexical de la fondation pour décrire à quoi servira LREM à Emmanuel Macron : un « socle » pour la ministre Amélie de Montchalin, un « rez-de-chaussée », un « sous-sol », un « navire amiral » pour d’autres.

L’espoir de 2017

Plus généralement, Emmanuel Macron a l’intention de rassembler, et regrouper les micro-partis qui s’étaient formés en marge du parti, une sorte de porte d’entrée dans le mouvement, sans que pour autant ses membres n’y soient affiliés. Libération cite les exemples d’Agir à droite, et de Territoires de progrès à gauche où l’on trouve, d’un côté des élus comme Franck Riester, et de l’autre, Jean-Yves Le Drian. D’autres micro-formations sont aussi évoquées.

Le tout est chapeauté par une équipe spécialement mise en place par le parti, composée d’anciens conseillers ou membres du gouvernement (comme Sibeth Ndiaye) et avec une date clé : le 6 avril prochain. Selon nos confrères, c’est à cette date fondatrice (cinq ans du parti) qu’un mouvement « pas à droite, pas à gauche » devrait voir le jour. « Un nouveau chapitre » même pour Stanislas Guérini. Si beaucoup de marcheurs ont quitté le parti en cours de route, certains croient encore en les chances de leur président, et s’attèlent à « refaire le coup de 2017 ». Emmanuel Macron avait promis du changement rappelle Libération, et était parvenu à convaincre ses partisans d’une nouvelle ligne pour « rapprocher les gens ». L’équation paraît plus compliquée cette fois-ci, mais tous n’ont pas perdu espoir.

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Macron, qui ne pense qu’à sa réélection, laissera tomber l’étiquette « LREM » pour refaire le coup du “ni droite, ni gauche” en 2022

    1. Robert Davis

      Mensonges et bêtises ne marchent qu’une fois: bien sûr que macron est à gauche, macron c’est la gauche + conneries encore que ces 2 mots sont des pléonasmes car gauche = connerie. Toute les gauches sont gauche + conneries la différence n’est que dans le degré de connerie. Chez macron c’est stratosphérique, chez d’autres c’est pire, l’islamogauchisme dit franchement ce qu’il est est, pas macron mais c’est pareil, macron aussi c’est de l’islamo-gauchisme. Toutes les gauches veulent détruire la France et la remplacer par des mus. MARINE PRESIDENTE.

    2. Robert Davis

      Quant au centre droit de sarkozy dite droite tout étant décalé à droite par les merdias, c’est au fond quand même de la gauche puisqu’elle n’ose pas s’assumer mais quand même pas de l’islamo-gauchisme d’où les ennuis que les juges lui font encore qu’il y a là des vengeances personnelles sarkozy ayant parfois manqué largement de diplomatie (« casse toi connard » les… »petits pois » etc. mots inutiles et dangereux). La seule vraie droite c’est Marine mais avec le langage décalé des merdias cela donne…l’extrême droite alors qu’il n’y a jamais eu un seul mot mot extrême dans sa bouche mais pour la gauche ce qui est extrême c’est de …NE PAS ETRE D ACCORD AVEC ELLE! MARINE PRESIDENTE.

    3. bernard

      macron n’est ni droite ni gauche ni Lrem : il est la marionnette intégrale de l’U.E!

      le toutou fera ce que son maitre (qui l’a mis en place) lui dira de faire , tout en faisant mine d’être « le président » exclusif de la fRance !

    4. Hervé

      Vous avez beau vous poser des questions, mais avec les millions de muzzs et les millions de veaux qui polluent l’hexagone, la macrone va sans doute être réélue. Qui d’autre fera venir cinq cent mille muzzs par an en francarabia? Même pas giscard, miteuxrand, chirac le voleur, sarko le coq qui bombe le torse, ni hollande le mou, lesquels n’en faisaient venir que deux cent cinquante ou trois mille par an. Excusez du peu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    314 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap