toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Livre: « La liberté de dire non » par François Celier


Livre: « La liberté de dire non » par François Celier

Livre: « La liberté de dire non » par François Celier

François Célier est pasteur évangéliste judéochrétien. En géopolitique, ses analyses présentent un angle métaphysique original. Auteur d’une quinzaine de livres, de pièces de théâtre, de scénarios de films, conférencier dans plus de cent pays, sa plume d’écrivain est celle des aventuriers de l’esprit.

Les effets d’une guerre bactériologique se déroulent et vont s’amplifier en puissance destructrice, sidérant et confinant les trois quart de la planète. Elle se caractérise par une peur massive, planifiée et omnipotente.

Cliquez sur l’image pour acheter ce livre

Autodidacte, grand voyageur, écrivain et Pasteur iconoclaste, l’auteur se focalise sur la guerre invisible qui sous-tend les guerres contemporaines. Il distingue les illusions politiques et idéologiques qui corrompent le bon sens naturel de la vie en sociétés. Il en est de même des religions sensées rapprocher les fidèles du Père Céleste, par leurs interprétations dévoyées de la Bible, qui se traduisent dès lors par des rites théâtraux et des traditions trop humaines.

Après avoir mené une vie rocambolesque (sa liberté au prix des risques encourus), donc foncièrement rebelle et athée, l’auteur est foudroyé par la révélation de l’existence de Dieu, celui de tous les hommes. Dès lors, depuis 47 ans, il parcourt le monde, le Livre des livres en main, à la rencontre des « grands » dans les nations et des populations de toutes conditions sociales, de croyances (ou non), comme un « porteur de paroles » d’espoir.

Dans cet essai, il dénonce les périls qui menacent un monde déboussolé qui se délite, notamment celui d’un islam hégémonique et d’un Nouvel Ordre Mondial (tome II en écriture) dont il dénoncera une alliance circonstancielle précédera la 3ème Der des ders, polarisée contre Jérusalem et l’Armée des Justes (juifs et goyim) qui la défendront, car « … toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle (Jérusalem) » (Zacharie 12 :3/9) : « Lorsque ce jour viendra, Je détruirai toutes les nations qui attaqueront Jérusalem… et Je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem, un esprit de grâce… ».

Autrement dit, Israël représente notre avenir et il est dans les mains de Dieu.

© Pasteur François Celier

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Livre: « La liberté de dire non » par François Celier

    1. M.LC de la Blanchère

      interessante demarche

      surtout dans le contexte vis a vis de cette partie de la chrétienté
      deja mourante du temps de chateaubriand et meme sans alphonse ..

      « « Au Vatican, pour les sceptiques ou réfractaires à la vaccination anti-covid, il n’y a pas de tolérance, ni d’empathie, ni de portes ouvertes, au contraire c’est devant des portes fermées que les fonctionnaires non-vaccinés risquent de se retrouver.

      Le Vatican bergoglien a choisi d’être rigide avec les employés qui choisissent de ne pas se faire vacciner contre le covid. La vaccination est volontaire, mais… car il y a un “mais” qui rend cette vaccination volontaire une obligation. Un décret du président de la Commission pontificale de l’État de la Cité du Vatican, le cardinal Giuseppe Bertello, prévoit que les employés qui ne peuvent recevoir le vaccin pour raisons de santé (vaccin que le Vatican a mis à disposition) peuvent être rétrogradés ou devront démissionner, avec le maintien du salaire. Et pour ceux qui se refusent de recevoir l’injection “sans raison de santé avérée”, il y a “des conséquences à des degrés divers qui peuvent aller jusqu’à la rupture de la relation de travail”. »

      en gros quelle collaboration la meme qu’en Israel ou du genre ou avec le pass , etre pikoté pour crevec ou crever de faim ? tant qu’ a crever autant le faire DEBOUT ?

      en effet il faut cette « liberte de dire NON  » selon la prescience des justes et meme prevenir les attaques y compris de l’interieur …

    2. M.LC de la Blanchère

      Une des seules reponses LE SEUL vrai « NON  » en ce moment et qui ne peut pas etre soupconné d’electoralisme :

      L’Abbé Philippe de Maistre (paroisse de St andré de l’europe ) dénonce dans son homélie du 17 janvier dernier certaines des mesures sanitaires en employant même l’expression de dictature sanitaire

      : « Nous sommes des êtres de contact. Nous sommes des êtres de relation (…) Vivre ce n’est pas rester confiner chez soi vivre ce n’est pas survivre. Jusqu’à quand les hommes et les femmes en France et dans le monde. vont supporter cette dictature sanitaire ? C’est aberrant. Ce n’est pas une vie ! » .
      et a la fin –
      « Vous savez que vous êtes très beaux sans vos masques et très moches avec. Amen. »

      On attends que ceux à qui il reste un peu de dignité humaine dire haut et fort cette evidence !

      merci ! voila un homme vrai pas un dhimmi .

    3. M.LC de la Blanchère

      mon autre com n’est pas passé ou effacé qui sait
      puisque internet n’aime pas les hommes justes en chaire qui pourtant se mettent meme en travers de la doxa de leur autorité – aussi ?

      alors celui la peut etre qui constate mais ca on sais le faire sans danger :

      de ~ Michel Rosenzweig
      Source de l’article publié initialement le 21 février 2021 : Anthropo-logiques

      Le dégoût et le mépris

      Ce régime sanitaire obscène et inique et ses collaborateurs de tout poil ne m’inspirent que le dégoût et le mépris.

      Et une colère légitime et cathartique.

      Souvent on me demande que faire ? Et ma réponse est toujours la même : le rapport de force est trop inégal. Il faut être conscient de la force de l’adversaire avant d’aller au combat. Or le combat est perdu d’avance. Mon pessimisme n’est qu’un réalisme lucide face à l’écrasante majorité d’adhérents à ce régime sanitaire tyrannique, quelles qu’en soient les raisons, le résultat est là, sans appel, toute velléité de contestation est étouffée dans son œuf et la plandémie avance selon son agenda personnel.

      La récente lecture de deux articles relatifs aux traitements publiés dans deux journaux officiels de propagande, Le Monde et Libération, montre à quel point cette dictature sanitaire opère à tous les niveaux.

      Nous sommes dans un régime d’une telle brutalité émotionnelle et symbolique et déployé par un tel abus de pouvoir devenu un véritable autoritarisme en marche, qu’il est aujourd’hui interdit et condamné de se faire traiter ou de se traiter soi-même selon une thérapeutique jugée non conforme aux standards de la seule communauté médico scientifico politico idéologique en vigueur et autorisée d’elle-même.

      Nous sommes également arrivés à un niveau de pratique de la falsification et du mensonge médiatique qui réussit encore malheureusement à faire croire par une argumentation sophistique mensongère, que la vérité est un mensonge, que le vrai est faux et que le bien c’est le mal. Et tout ceci au nom d’un Bien définit par une caste médicale et scientifique au service d’un biopouvoir criminogène en roue libre et devenu illégitime aux yeux de ceux qui osent encore penser par eux-mêmes.

      Hannah Arendt, dans Les origines du totalitarisme écrivait que :
      « Le sujet idéal de la domination totalitaire n’est ni le nazi convaincu ni le communiste convaincu, mais celui pour qui les distinctions entre fait et fiction et entre vrai et faux n’existent plus. »
      Nous y sommes depuis un an, et cela a probablement commencé bien avant avec ce qu’on peut appeler les prolégomènes de la pensée totalitaire du mondialisme progressiste très justement décrit comme un « globalitarisme » par le philosophe Philippe Forget.

      L’épisode sanitaire que nous connaissons est une opportunité probablement inespérée pour la mise en place d’une société de contrôle et de surveillance numérisée totalisante dans laquelle les individus seront condamnés à errer dans une aire définie par des paramètres épidémiologiques de laboratoire et d’éprouvette improbables à atteindre sans la mise en place d’un régime coercitif liberticide similaire au régime hybride communiste capitaliste chinois.

      Vivre avec ou sans le virus est désormais la seule question qui agite la médiasphère et le pouvoir à l’horizon des années qui se profilent à l’ère contemporaine des variants du virus déjà désigné comme « historique » ou même « classique », selon les cultures médiatiques locales en vigueur.

      Nul doute que dans un avenir proche nous aurons droit à un virus « collector » ou « vintage » à partir duquel les déclinaisons de variants seront analysées et répertoriées dans des bulletins météo virale quotidiens.

      Et la vie va continuer, mais une vie sous apartheid sanitaire à deux vitesses existentielles départageant deux catégories d’individus, ceux détenant le passeport vert et les autres, citoyens dégradés de deuxième zone, probablement parqués, isolés et stigmatisés autour d’une aire potentiellement contaminante par l’absence du signe et de la marque devenue l’insigne par lequel les bons élèves citoyens auront accès aux différents services et commerces et donc à une vie parfaitement intégrée et conforme à la nouvelle norme socio sanitaire. C’est d’ailleurs déjà le cas en Israël, pays phare semblant guider la communauté internationale dans le nouvel âge sanitaire mondial. J’eus personnellement aimé et souhaité que ce pays et cette nation soient réhabilités d’une autre manière dans ce concert des nations duquel il a été mis à l’écart depuis trop longtemps.

      Les médecins et les scientifiques qui auront activement collaboré à ce coronacircus répugnant par la culpabilisation, l’usage de la peur de la maladie et de la mort en pérorant tous les jours sur toutes les chaînes, grassement payés et en les enchaînant même toutes en quelques heures comme on enfile les perles d’un collier, devraient remettre leur stéthoscope et leur blouse blanche à leurs maîtres Hippocrate et Galien et devraient idéalement terminer leurs jours à l’écart en isolement complet pour éviter toute contagion préjudiciable ultérieure.

      Le modeste et humble philosophe et psychanalyste que je pense être leur rappelle que les mots medicus, « médecin » et medicina « médecine », qui proviennent du latin mederi « soigner, donner des soins à », sont sans équivoque sur leur sens. Autant de substantifs formés à partir de la racine « med », attestée d’un bout à l’autre du domaine indo-européen et qui, d’après le linguiste Benveniste, a le sens de « prendre avec autorité des mesures appropriées », d’où ses différentes valeurs dans les langues indo-européennes : « penser, réfléchir, méditer » avec l’idée d’une pensée qui règle, ordonne, gouverne, règne, mesure et juge, le médecin réglant et dominant la maladie.

      Signalons aussi à cet égard que le mot « méditation » provient de la même racine.

      Toujours bon à savoir ou à se remémorer.

      Quant aux nouveaux et sinistres moines copistes de service qui ne cessent de mentir et de propager leur idéologie politico religieuse pernicieuse de complotophobes, ils ne méritent que d’être relégués aux poubelles de l’histoire du journalisme dont Albert Londres reste le digne et illustre représentant.

      Mais en ont-ils seulement entendu parler ?

    4. andre

      A propos de Zemmour (sur la photo). Il aime beaucoup les gens qui detestent Israel. Nous avions deja eu droit a l’eloge de Bayrou. Cette fois (hier soir), il fait encore plus fort, louant l’intelligence de feu Jobert et l’humour de ses « petites phrases ». On se souvient d’une petite phrase (activite qui remplace l’intelligence pour les gens trop occupes pour faire montre de cette derniere) de Jobert lorsque, declenchant la Guerre de Kippour, la coalition Egypte-Syrie a attaque Israel : « Est- ce que tenter de rentrer chez soi constitute une agression imprevue ? ». Omettant completement les raisons qui ont conduit la situation d’apres la Guerre des Six Jours, Jobert a aussitot ete loue par tout ce que la France compte d’anti-israeliens.

    5. Hervé

      Ou plus exactement d’antisémites. Je suis loin de partager les aptitudes de zemmour, surtout quand il fait les louanges du planqué de Londres, il se veut plus royaliste que le roi, quand il parle de dégueule, pompidou énorme antisémite, et surtout barre, « ils ont voulu tuer des Juifs et ils ont assassiné des français innocents » C’est pas merveilleux tout ça? Il se complait à parler du « général » qui pourtant a donner le feu vert au fln pour assassiner 150000 femmes et enfants de harkis, de laisser l’arme aux pieds des soldats encore présents à oran, en ayant interdit au général katz de ne pas intervenir, lors du massacre de français. Ce personnage grand par la taille mais tellement MINUS en réalité, avait une haine sans égale, contre les Pieds-Nloirs, surtout le général JUIN , vainqueur de Monte-Cassino et du Général JOUHAUD, eux au moins n’étaient pas pLanqués à Londres.

    6. andre

      Sans vous contredire en gros sur le reste (j’aurais cependant ete plus mesure), je fais une reserve quant au Marechal Juin. Demandez aux habitants ages de la peninsule le souvenir qu’ils en ont: s’ils ne vous font pas deguerpir aussitot, ils vous parleront des troupes coloniales du marechal Juin et des « maroquinades ». Le vainqueur de Monte-Cassino ? ou le general, incapable de contenir ses troupes, qui a suivi l’avancee americaine en Italie ?

    7. Zanaroff

      Zemmour est un homme intelligent. Beaucoup plus que d autres. Il aime Israël et la France. C est un juste.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    4 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap