toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

“Le premier mois le plus désastreux de l’histoire, nous sommes passés de l’Amérique d’abord à l’Amérique en dernier”, Donald Trump s’attaque aux mesures de Joe Biden


“Le premier mois le plus désastreux de l’histoire, nous sommes passés de l’Amérique d’abord à l’Amérique en dernier”, Donald Trump s’attaque aux mesures de Joe Biden

L’ex-président des Etats-Unis a prononcé un premier discours depuis qu’il a quitté la Maison Blanche. Il a vivement critiqué le démocrate Joe Biden.

« Je vous manque déjà ? » Donald Trump a tenu un discours dimanche 28 février lors de la conférence annuelle d’action politique des conservateurs à Orlando, en Floride. C’était la première fois qu’il prenait publiquement la parole depuis qu’il a quitté la Maison Blanche pour laisser la place à son rival Joe Biden. Donald Trump s’est montré très virulent à son encontre, relaye Le Figaro ce lundi 1er mars. « On savait que son administration serait mauvaise, mais pas à ce point », a attaqué Donald Trump dans son discours.

Pour l’ancien président, « nous sommes passés de l’Amérique d’abord à l’Amérique en dernier ». Il a alors émis un affligeant constat au sujet de la présidence de Joe Biden : « Son premier mois a été le premier mois le plus désastreux de l’Histoire des Etats-Unis. Ils sont antifamille, antiemplois, antiénergie et antifrontières. »

« Biden a failli à son premier devoir » 

Donald Trump a particulièrement pointé la politique d’immigration du gouvernement de Joe Biden. « Nous leur avons laissé la frontière sud la plus sûre de l’histoire du pays. Ils l’ont transformée en désastre auto-infligé sous des prétextes humanitaires ; les clandestins affluent par dizaines de milliers… les trafiquants d’enfants, et les cartels les plus vicieux sont de retour », relate Le Figaro. D’après Donald Trump, « Biden a failli à son premier devoir, celui d’appliquer les lois des Etats-Unis ». Le milliardaire a déjà prévenu de la défaite des démocrates à l’élection de mi-mandat en 2022 et même à l’élection présidentielle de 2024.

Si Donald Trump – dont les arguments ont tout l’air d’un discours de campagne présidentielle – a tenu à rappeler ce que son gouvernement avait accompli, il est surtout revenu sur la précédente élection. Pour lui, les votes par correspondance ont donné lieu à des fraudes électorales massives le poussant à la défaite. Il a ainsi demandé, rapporte Le Figaro : « Il faut exiger des pièces d’identité et interdire le vote par correspondance sans raison valable. » Donald Trump a enfin promis que le combat était « loin d’être terminé » et que, lui et les républicains, seront « victorieux » à la prochaine élection.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on ““Le premier mois le plus désastreux de l’histoire, nous sommes passés de l’Amérique d’abord à l’Amérique en dernier”, Donald Trump s’attaque aux mesures de Joe Biden

    1. Robert Davis

      Trump a raison, l’Amérique de biden et banana est un désastre, comme tout l’occident au mains des socialistes elle aussi disparaitrait si Trump ne revenait pas bcp plus fort qu’avant lorsque le congrès sera dans sa main. La nation est la meilleure solution pour les peuples, sans elle les peup perdus.TRUMP FOR PRESIDENT.

    2. LeClairvoyant

      Si Donald Trump ne reprend pas bien tôt les rênes du pouvoir aux États Unis la culture Occidentale disparaîtra en quelques années. Et ce n’est pas « l’Illégitime » qui va nous sauver, au contraire, il nous plongera tous dans la gueule du Globalisme et l’état profond avec la Bête de l’apocalypse !
      Car sera fini de la démocratie, la propriété privée, la religion, langue et culture. Et 99% des gens seront les esclaves de politiciens illégitimes, comme Staline, Mao, Pol Pot, etc.

    3. LeClairvoyant

      Attention Donald Trump, car il faut se méfier de « la meute » de juges et magistrats qui ont les démocrates « sous la main « , pour lui chercher de poux sur la tête à tous les républicains patriotes.

    4. LeClairvoyant

      Analyse pertinent
      Comme est-il possible que des démocrates « bien connus » qui ont eu des trafics d’argent depuis des années, avec la l’Ukraine, la Chine etc, qu’aucun ne soit allait en Prison et même pas inculpés ?
      Est-ce que la justice octroi par avance l’impunité aux démocrates, pour souvent accuser à tort les républicains ; on se le demande.
      Dans les faits du Capitole du 6 Janvier 21 maintenant que l’on sait que le responsable n’est pas Donald Trump, mais ses ennemis politiques qui lui ont tendu un Piège, par un plan monté 8 à 10 jours avant, vu qu’était connue la date que les patriotes arriveraient à Washington. Il doit avoir des juges pour faire tomber des têtes chez les démocrates. Mais, il ni a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, ni pire sourd que le juge que ne veut pas entendre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    347 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap