toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Assassinat antisémite de Sarah Halimi : la cour de cassation examine la responsabilité du tueur islamiste Kobili Traoré, jugé irresponsable lors d’une « bouffée délirante » sous canabis


Assassinat antisémite de Sarah Halimi : la cour de cassation examine la responsabilité du tueur islamiste Kobili Traoré, jugé irresponsable lors d’une « bouffée délirante » sous canabis

La Cour de cassation débat ce mercredi sur l’irresponsabilité pénale de l’homme qui a tué Sarah Halimi à Paris en 2017, un crime commis lors d’une « bouffée délirante », possiblement liée à une consommation régulière de cannabis.

Le 4 avril 2017, Kobili Traoré, un homme musulman de 27 ans avait roué de coups sa voisine de confession juive de 65 ans, Lucie Attal – aussi appelée Sarah Halimi -, aux cris d' »Allah Akbar » avant de la précipiter dans la cour de leur immeuble.

Mercredi, la chambre criminelle, dont la décision sera rendue à une date ultérieure, doit examiner le recours formé par les parties civiles contre un arrêt très décrié rendu le 19 décembre 2019 par la cour d’appel de Paris.

Ce jour-là, trois magistrats avaient tranché entre les expertises psychiatriques contradictoires du dossier et conclu à « l’abolition du discernement » de Kobili Traoré au moment des faits. Cette décision, synonyme de l’abandon des poursuites judiciaires, avait été critiquée par des politiques de tous bords.

Me Caroline Toby, l’avocate des enfants de la victime, dit « attendre de la Cour de cassation qu’il y ait un procès et que la famille puisse connaître l’entière vérité sur ce qui s’est passé concernant la séquestration et la mort de Sarah Halimi ».

Selon une source proche du dossier, l’avocat général devrait se prononcer en faveur de la confirmation de l’irresponsabilité pénale de l’auteur du meurtre.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Assassinat antisémite de Sarah Halimi : la cour de cassation examine la responsabilité du tueur islamiste Kobili Traoré, jugé irresponsable lors d’une « bouffée délirante » sous canabis

    1. Hervé

      Et dire que les flics qui se trouvaient à proximité et ont entendu les cris de la malheureuse, n’ont pas bougé. Ont-ils obéit à macron, tout comme lors du massacre de français à oran, katz a obéit à dégueule? Tout est possible dans cette francarabia.

    2. Yes

      Il faut d’abord juger qui a fait quoi avec quelle motivation, quels moyens et quelles complicités.
      Une fois que cela est clairement établi, on peut discuter de la peine et de l’irresponsabilité (ce qui n’empêchera pas d’enfermer l’assassin au motif de la dangerosité, plutôt qu’une punition éducative).
      Puis il faudra expliquer pourquoi un homicide au volant sous l’emprise de l’alcool est punissable et qu’un homicide sous l’emprise de la drogue ne le serait pas ! Cela serait une perversion de la justice.

    3. moi de france

      IL FAUT CROIRE QUE LA PERCEPTION DES INTRUITS CONCERNANANT
      LES CRIMES ONT DES DIFFICULTES A JUGER LE FAIT DE TUER DELIBEREMENT EN DETOURNANT LES EFFETS DE JUGEMENTS DE LA MAGISTRATURE
      DONC IL FAUDRAIT RETOURER A L ECHAFAUD CELA COUTERAIT MOINS CHER ET SERAIT PLUS JUSTE

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    274 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap