toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Violences au Capitole : Donald Trump acquitté par le Sénat américain qui le jugeait pour «incitation à l’insurrection»


Violences au Capitole : Donald Trump acquitté par le Sénat américain qui le jugeait pour «incitation à l’insurrection»

Cinquante-sept sénateurs ont voté pour un verdict de culpabilité et 43 contre. La majorité des deux-tiers nécessaire à la condamnation n’a donc pas été atteinte.

L’ex-président américain Donald Trump a été acquitté samedi 13 février par le Sénat américain qui le jugeait pour «incitation à l’insurrection» à la suite des violences au Capitole le 6 janvier. Cinquante-sept sénateurs ont voté pour un verdict de culpabilité et 43 contre. La majorité des deux-tiers nécessaire à la condamnation n’a donc pas été atteinte.

Les procureurs démocrates avaient appelé le Sénat à condamner l’ex-président des États-Unis pour «incitation à l’insurrection», en martelant dans leur réquisitoire que l’ex-président avait «trahi» les Américains et «soutenu» les émeutiers lors de l’assaut meurtrier du Capitole, le 6 janvier dernier. «Il est désormais évident, sans l’ombre d’un doute, que Trump a soutenu les actes de la foule hargneuse et il doit donc être condamné. C’est aussi simple que cela», a lancé Jamie Raskin, le chef des procureurs démocrates, pendant leur réquisitoire long de près de deux heures.

Les démocrates voulaient que Donald Trump soit rendu inéligible, alors que le Républicain préparerait une candidature pour 2024. «Au moment où nous avions le plus besoin qu’un président nous protège et nous défende, le président Trump nous a à la place délibérément trahis. Il a violé son serment» de protéger le pays, a renchéri l’un des neuf démocrates de la Chambre des représentants qui portaient l’accusation, David Cicilline.

«Attisé la hargne»

Pendant plus de deux heures, une grande confusion a régné au Sénat samedi matin, après un vote surprise autorisant la convocation de témoins, ce qui aurait pu grandement retarder le verdict. Jamie Raskin voulait entendre une élue républicaine, Jaime Herrera Beutler, ayant révélé vendredi soir la teneur d’une conversation téléphonique entre un autre élu et Donald Trump pendant les événements du 6 janvier.

Alors que les parlementaires se cachaient pour échapper aux émeutiers, Donald Trump aurait éconduit le chef de la minorité républicaine à la Chambre, Kevin McCarthy, qui lui demandait d’appeler ses partisans à cesser les violences. «Eh bien, Kevin, j’imagine que ces gens sont plus en colère que vous à propos de l’élection», lui aurait-il lancé. La déposition de Jaime Herrera Beutler a finalement été lue en séance et versée au dossier. Cette «réaction absolument stupéfiante de Trump confirme qu’il n’a rien fait pour aider les personnes présentes ici» au Congrès et sous la menace des violences, a souligné Jamie Raskin.

Mêlant vidéos choc des violences et extraits choisis des diatribes présidentielles, les démocrates ont, depuis le début du procès, accusé Donald Trump d’avoir renoncé à son rôle de «commandant-en-chef» pour revêtir des habits d’«incitateur-en-chef». Selon eux, il a «attisé la hargne» de ses partisans pendant des mois avec un «grand mensonge»: en se présentant comme la victime d’une élection «volée» suite à des «fraudes» dont il n’a jamais apporté la preuve.

Et le 6 janvier, au moment où les élus du Congrès certifiaient la victoire de Joe Biden, il «a allumé la mèche», ont-ils dit, en leur lançant: «Battez-vous comme des diables.» Une fois l’assaut en cours, il a attendu de longues heures avant d’appeler ses sympathisants à «rentrer chez eux». En tout, cinq personnes sont mortes, et des centaines ont été blessées ou traumatisées, ont-ils estimé.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Violences au Capitole : Donald Trump acquitté par le Sénat américain qui le jugeait pour «incitation à l’insurrection»

    1. Robert Davis

      Enfin ce stupide procès intenté par les démocrates qui n’aiment pas qu’on leur resiste termine favorablement pour Trump. La gauche deteste les gens qui leur resistent ce que les faux démocrates aiment ce sont es républicains qui se soumettent à leur violence, à leurs mensongnes, leurs exactions, leurs fraudes etc. e pense que les Beutler,Mc Connell, Romney etc ne seront plus réélus et devront aller se faire voir chez les grecs désormais.

    2. Robert Davis

      McConnell est trop malin pour être honnête: s’étant rendu compte que la majorité des 2/3 ne pouvait pas être obtenue il a voté pour l’acquittement pour ne pas être accusé d’être n traitre après toutes les traitrises dont il a fait preuve. J’espère que cet opportunite ne sera plus réélu.

    3. Robert Davis

      Les faux démocrates et vrais marxistes ont manifesté maintes fois et de manière bien plus volente devant les capitoles des Etats US, je ne vois pas pourquoi les républicains n’auraient pas le droit d’en faire autant. Quant à Trump il ne leur a jamais demandé de le faire de manière violente, bien au contraire. J’espère que maintenant Trumpp pourra se consacrer à son élection en 2024, c’est la meilleure réponse aux fraudeurs, tricheurs,escrocs marxistes.TRUMP FOR PRESIDENT.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    184 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap