toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Restaurants fermés : Jacques Attali alerte sur une dérive du pouvoir pour empêcher les contestations « comment justifier qu’ils soient fermés quand les métros roulent ? »


Restaurants fermés : Jacques Attali alerte sur une dérive du pouvoir pour empêcher les contestations « comment justifier qu’ils soient fermés quand les métros roulent ? »

Par un long billet publié sur son site internet, l’écrivain et économiste Jacques Attali s’alarme des conséquences délétères de la fermeture prolongée des restaurants. Et voit dans l’interdiction des réunions autour d’un repas convivial une façon, pour le pouvoir, d’empêcher les contestations.

Dans un texte brillant intitulé Manger, c’est parler,Jacques Attali pointe les incohérences — particulièrement nombreuses — de la gestion de la crise sanitaire, notamment : « comment justifier que les théâtres et les cinémas soient fermés quand les métros et les trains roulent ? » ou encore « comment admettre qu’on ferme les magasins à l’heure où la plupart des gens sortent du travail et peuvent faire leurs courses ? ». Des incohérences évidemment difficiles à comprendre, et qui touchent, comme il relève, tout particulièrement les restaurants : « Comment expliquer qu’on ne les autorise pas à ouvrir quand il est autorisé de manger à sa place dans un train ? Comment admettre qu’on ne les autorise pas à recevoir leurs clients au moins sur les trottoirs ou sur leurs terrasses, avec tous les chauffages d’appoint nécessaires (…) ».

Mais en plus de simplement mettre le doigt sur ces absurdités évidentes, c’est surtout à une analyse sans concessions que se livre Jacques Attali, dans un texte qui pourrait en surprendre plus d’un. Car pour lui, cette situation ferait en réalité le jeu du pouvoir, en empêchant les réunions et donc en limitant les velléités contestataires : « (…) les restaurants ne sont pas uniquement un lieu de consommation alimentaire. Ils sont, avec le repas familial, les lieux principaux de la conversation, et de la transmission. Or, les pouvoirs, dans toutes les sociétés, n’aiment pas que les gens bavardent en mangeant : ils y échangent des informations ; ils y discutent de sujets politiques ; ils y organisent des coalitions ; tout cela hors du contrôle du pouvoir, qui ne sait rien de ce qui s’y dit ; très dangereux pour lui ». S’il n’est peut-être pas le seul à le penser, cette prise de position est en tout cas salutaire, et devrait inviter à réfléchir sérieusement sur le maintien de cette mesure, alors même qu’il est possible de s’attabler dans des pays voisins comme l’Espagne ou l’Italie, qui a récemment allégé fortement ses restrictions.

Et au-delà de voir dans les fermetures de restaurants une dérive anti-démocratique, il se livre par ailleurs à une étonnante remise en cause de la société de consommation : « De plus, le repas pris en commun prend du temps ; du temps sur le travail, du temps sur la consommation d’autre chose que de la nourriture ; le repas est donc un ennemi de l’économie ; le repas est anticapitaliste ». Il dénonce également l’uniformisation de la nourriture et le recours à des produits industriels qui enlèvent toute saveur aux produits. Ce qui dissuade d’autant plus, selon lui, de passer du temps à table, la faute à une tendance sociétale qui pousse les individus à consacrer de moins en moins de temps au repas — en les passant ailleurs qu’à table — et qui serait accélérée par la crise sanitaire : « la pandémie pourrait accélérer cette évolution, à laquelle la France, l’Italie et quelques autres pays sont les plus réfractaires ; elle pourrait justifier le couvre-feu par la possibilité de faire ses courses à l’heure du repas disparu ; et par la croissance de la productivité rendue possible par le repas pris en télétravail devant son ordinateur à la maison dans son bureau/salon/salle à manger ; et parfois aussi chambre à coucher ». Une vie métro-boulot-dodo privée de ses plaisirs élémentaires, au premier rang desquels celui de partager un moment convivial autour d’un repas et faire ainsi vivre tout l’écosystème de la restauration.

Alors chez Bas les masques, nous ne pouvons qu’être d’accord avec cette analyse : manger, c’est parler. Et parler, c’est contester la disproportion des mesures en place face à la réalité de la situation. Plus que jamais, il est grand temps de rouvrir les restaurants et tous les lieux de vie afin de sortir une bonne fois pour toutes de cette parenthèse qui dure depuis trop longtemps. Et, comme le dit parfaitement Jacques Attali, « rendre aux repas leur fonction festive et subversive ».

Bas les masques

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Restaurants fermés : Jacques Attali alerte sur une dérive du pouvoir pour empêcher les contestations « comment justifier qu’ils soient fermés quand les métros roulent ? »

    1. rahel

      c est quand meme lui qui a dit, une petite pandemie ne ferait pas de mal a l economie ou je ne sais quoi, il y a des annees de cela

    2. Robert Davis

      Jacques attali se contredit puisqu’il admet que les restaurants ne servent pas l’économie contrairement au métro. Quant à parler au restaurant bien sûr mais ce que l’on dit au resto on le dit aussi ailleurs

    3. Jacques B.

      Comme quoi, il peut de temps en temps dire des choses sensées.

      En réalité, c’est toute la politique gouvernementale de gestion de l’épidémie qui déraille gravement.
      Comme l’a dit ironiquement Churchill (de mémoire), il ne faut jamais laisser passer l’occasion de profiter d’une crise, pour les politiciens. Pour accroître leur pouvoir, bien entendu – donc réduire les libertés des citoyens.

      Il faut rendre aux gens leur liberté, à tous les niveaux : à commencer par celle de se soigner, et de soigner pour les médecins. Rouvrir restaus et autres lieux de convivialité (culturels, sportifs, etc.), et laisser les gens libres – et responsables – de leurs choix, comme dans les autres domaines de la vie. Nous vivons une époque surréaliste, de dictature sanitaire, et où chacun est considéré comme criminel en puissance au simple motif qu’il peut être porteur d’un virus. Au plan civilisationnel, il s’agit d’un tournant. Dans le mauvais sens, celui de la dictature et du totalitarisme, du contrôle absolu de l’État sur nos vies. Il est vital et urgent que les gens se réveillent et rejettent cette façon de voir.

    4. Gabriel

      Comment expliquer que toute la racaille mondialiste ne sache plus comment sortir de la « pandémie » qu’ils ont organisée pour empêcher la ré-élection de Trump ? Attali fait partie de ces dégénérés qui croient faire partie d’une classe supérieure appelée à dominer les peuples en leur volant leur souveraineté. Si les peuples se réveillent un jour, Attali et les siens devront courir très vite.

    5. M. LC

      encore 1 qui doit commencer a baliser comme eminent membre du gvt de l’ombre pour une partie, avec l’un des clubs élitistes, « le siecle  » connu désormais avec l’un parmi tan d’ogres  » comme le duhamel …
      la creme de cette élite pédocriminelle si tolerante entre membres comme tant d’autres et qui est tres affamée comme les trains qui en cachent d’autres

      A relire certains textes aussi avec leurs diverves « Taquya » si arrangeantes a titre culturel seulement comment as t’on pu laisser des telles horreurs dans certains livres alors que l’autodafé n’a jamais atteint les plus sordides ?

      Est ce que la notion d’elite actuelle ( ou ancienne et pas ceux qu’on a fait comdamner en 1793 !!!! ) ne suppose pas sutout de mentir pour faire semblant de gouverner ou de faire circuler la ‘bonne » parole douce et mensongère pour sa clique et ou ses seuls interets mafieux ?

      c’est ce que se demande la plupart des gens honnetes mais plus qu’avant GRACE A CETTE PLANDEMIE qui les met au pied du mur et mine leur existence sans RAISON VALABLE avec des faux vaccins qui TUENT et sont de plus PROHIBE des le depart comme ces tests BIDONS ..le resta a l’avenant

      C’est SEULEMENT ce que pense desormais un TRES GRAND NOMBRE de ceux qui ont encore un peu peur de l’exprimer mais commence a gronder , gronder et c’est qu’un debut

      Avant de prendre parti et surtout de le defendre apremeent des doctrines LUCRATIVES , par solidarité de clan , contre des faits avérés et répétes , n’est il pas préférable de bien se poser ces questions tres dérangeantes puisque c’est difficile de cacher autant de choses ?

      surtout depuis que les soirées sont si longues depuis 18 heures
      du temps pour se renseigner reflechir pour ceux qui n’avaient PAS LE TEMPS AVANT ,surtout quand nombre sont en faillite ou proche que leurs enfants aussi perdent la boule

      On vous aurai fait subir cela ado ou etudiant ou meme apprenti vous seriez des parfaits REVOLUTIONNAIRES EN DEVENIR ou des suicidaires ou deprimes a mourir autant que ces anciens isolés de force attendant leur dose mortelle .

      Ca peut PLUS durer , rien de tout cela car PLUS il veulent museler plus ca les accuse et le peuple comme on sais aime les tetes de cochon, tetes de veaux et autre charcutaillerie voire saignante de gras …

      comme de ces extremistes BIDON qui pikolent de la bibine en loucedé , alors les classements et les interdits hors de l’explication et du contexte me font marrer ..ou hurler en secret ..

      C’est ca de bien d’avoir servi une cause juste des « sans abris » en europe ces gens causent de tout et de de rien quand on sais ecouter et pas que leur misere c’est la voix des peuples et un peu celle de ces verités qui causent aussi d’autres condamnations injustes …

      les anti tout ce que vous voudrez decoule de la manipulation de ces reprobations redirigées sur tel ennemi designé a cet effet

      Et quand aux verités ,vraies , si elles fachent d’autant plus fort , c’est que l’interlocuteur est concerné voire il cache de ces actes ou motivations pour proteger les sources de ces properités si selectives a ne pas souhaiter meme y acceder pour ne pas risquer ce que le peuple semble commencer a dire …encore pas tres fort mais plus nombreux ..;

      dans ces cas la mieux vaut rester a l’ecart le plus possible a causes de ces effets collateraux qui helas sont etendus a ceux qui n’y sont pour rien

      Paix a tous ceux la qui n’y sont pour les plus nombreux pour rien et meme le contraire puisque ils luttent pour la verité et la justice

    6. Richard Ravet

      Attali, c’est le procureur qui se fout du bourreau et du verdict. Le manipulateur de tout les gouvernements français successifs.

    7. LTC

      @Richard Ravet : exact. « Le père Attali » a placé son laquet Macron mais fait mine de s’en plaindre maintenant. Dans le doute il faut les enfermer tous les deux et jeter la clé…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    116 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap