toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Présidentielle 2022 : le vote par anticipation recalé par le Sénat. Il s’agit d’une « stratégie réfléchie du président de la République » pour se faire réélire estiment des sénateurs


Présidentielle 2022 : le vote par anticipation recalé par le Sénat. Il s’agit d’une « stratégie réfléchie du président de la République » pour se faire réélire estiment des sénateurs

Présenté en catimini, cet amendement a été rétoqué par 321 voix contre et 23 pour (le groupe RDPI – Rassemblement des démocrates, progressistes et indépendants – à majorité En Marche).

Fin de partie au Sénat pour le vote par anticipation à la présidentielle de 2022 : jeudi 18 février, la chambre haute dominée par l’opposition de droite a rejeté très largement l’amendement polémique du gouvernement, défendu par Marlène Schiappa comme « un dispositif très innovant ». Il prévoyait que les électeurs puissent demander à voter de manière anticipée sur des machines à voter durant la semaine précédant le scrutin, dans des bureaux et à une date qui restait à définir par décret.

Avant le vote, le sénateur LR Philippe Bas a une nouvelle fois demandé « solennellement » le retrait de l’amendement qui, selon lui, fait « un procès d’intention » aux Français, en supposant qu’ils préfèreraient partir en week-end que d’aller voter. « Quand on change les règles du jeu, il faut obtenir un consensus de l’ensemble de la classe politique, ce qui n’est pas le cas en l’espèce », a pour sa part souligné le rapporteur Stéphane Le Rudulier (LR).

« Tripatouillage »

« Tripatouillage », « bricolage » : les sénateurs de tous bords ont de nouveau critiqué la méthode et énuméré une série de questions pratiques : combien de machines à voter ? qui va les payer ? qui en sera responsable ? quelle date pour le scrutin anticipé ? quid des législatives ?

Pour Guy Benarroche (groupe écologiste), l’amendement n’est pas « une improvisation hasardeuse, mais s’inscrit dans une stratégie réfléchie du président de la République pour la présidentielle ».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Présidentielle 2022 : le vote par anticipation recalé par le Sénat. Il s’agit d’une « stratégie réfléchie du président de la République » pour se faire réélire estiment des sénateurs

    1. Patrick Wahle

      Bientôt on va apprendre que le gouvernement a déjà passé un contrat avec Dominion et Smartmatic et qu’elles seront connectées à l’internet et que……Quelle imagination débordante ce gouvernement, tout le monde ne regarde pas Antenne 2, TV5 and BFMTV; nous lisons aussi la presse étrangère.

    2. Filouthai

      Bien évidemment, Macron a vu l’énormité de la fraude qui a permis à Bidon « le tricheur » d’été élu Président des USA.
      Comme Manu dispose de tous les leviers de pouvoir et de médias français d’une servilité titanesque, il a tenté maintenant le coup des « votes par anticipation » comme outil facile à truquer pour se faire réélire.
      A n’en pas douter, il continuera ses manœuvres pour être réélu quels que soient les moyens pourris à employer. Il doit être en contact étroit avec Bidon « le tricheur ».

    3. Robert Davis

      macron veut être réélu par la fraude avec des machines à voter truquées plutôt que d’agir contre l’islam ce qui va à l’encontre de sa politique de mondialisation par le chaos dans lequel les mus excellent.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    451 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap