toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pourquoi Viktor Orbán soutient-il l’abattage casher ?


Pourquoi Viktor Orbán soutient-il l’abattage casher ?

Imitant la Suède, la Norvège, la Slovénie, la Finlande, le Danemark et l’Islande, la région flamande de Belgique avait décidé en 2017 d’imposer l’étourdissement préalable à l’abattage des animaux de boucherie. Des associations musulmanes et juives avaient saisi la Cour de justice de l’Union européenne, espérant bien faire annuler la loi flamande. Pas de chance, le 17 décembre dernier la Cour a jugé l’interdiction de l’abattage sans étourdissement conforme au droit européen. Cela pourrait donner l’envie à d’autres pays européens d’imiter les Flamands. Mais les organismes représentatifs de fidèles estimant qu’il est indispensable de tuer les animaux dans la douleur pour plaire à leur dieu font feu de tout bois pour tenter d’enrayer cette tendance à faire passer le bien-être animal avant leur rite obscurantiste.

Début janvier, en réponse à une lettre du président de l’agence juive, Orbán déclare que dans la décennie écoulée, la Hongrie s’est efforcée de créer la sécurité et le bien-être pour la communauté juive de Hongrie et qu’il est donc profondément déçu de la décision récente du Tribunal européen qui permet aux États membres d’interdire l’abattage casher. Il estime que ce n’est pas seulement une attaque contre les libertés religieuses mais aussi une attaque contre le patrimoine judéo-chrétien et contre la communauté juive vivant en Europe. Il indique que son gouvernement condamne cette décision néfaste et s’élèvera de toutes ses forces contre ladite décision dans toutes les enceintes internationales possibles.

Aucune allusion à l’abattage halal. Il existe pourtant une petite communauté musulmane en Hongrie, de l’ordre de 30.000 personnes. Dont des anciens étudiants en provenance de pays frères du temps du communisme qui ont décidé de ne pas regagner leur pays d’origine après le changement de régime en 1990, des mercenaires hongrois qui ont participé à la guerre en Bosnie et qui sont rentrés convertis et plus récemment des réfugiés qui ont obtenu le droit d’asile. Et Orbán ne cesse de répéter que la Hongrie n’est pas disposée à accueillir des musulmans en grand nombre, les Hongrois ayant suffisamment souffert pendant les 170 ans d’occupation ottomane. Tant qu’ils restent aussi peu nombreux et quasiment invisibles, les musulmans ne constituent pas un problème. Il n’y a pas de demandes d’accommodements déraisonnables. Peut-être est-ce dû au hasard mais il n’y a pas de voitures brûlées à l’occasion des fêtes nationales ou à l’issue des matches de football. Lors des manifestations on ne voit ni magasins pillés ni mobilier urbain détruit. On comprend bien qu’Orbán ne verrait aucun problème à ce que l’abattage halal soit interdit.

La communauté juive de Hongrie est plus nombreuse. Elle serait forte d’environ 80.000 membres soit un peu moins que 1 % de la population. Il existait jusqu’à il n’y a pas très longtemps un sentiment antisémite assez ancré dans la population hongroise, surtout dans les campagnes. En 1920, les Juifs constituaient plus de 20 % de la population de Budapest, couramment surnommée Judapest. Certaines professions manuelles leur étant interdites, ils occupaient fréquemment des emplois bien rémunérés d’avocats, médecins, enseignants, banquiers, etc., ce qui engendrait une certaine rancœur dans la population hongroise de souche des campagnes qui menait une vie difficile.

Par ailleurs le fait que Béla Kun et la plupart des dirigeants communistes de l’éphémère République des Conseils instaurée en 1919 aient été juifs n’arrangeait pas les choses. Mátyás Rákosi qui dirigea d’une main de fer la Hongrie jusqu’en 1956 – il se présentait comme le meilleur élève de Staline – était lui aussi juif. L’antisémitisme qui était la règle sous Horthy, le « Pétain » local avec ses lois antijuives, et plus encore avec le parti des « croix fléchées » et ses déportations de masse, fut mis sous le boisseau par les communistes jusqu’au changement de régime en 1990. Avec le retour à la liberté de la presse il reprit un peu de vigueur. En 1998 le MIÉP, un parti combattant le judéo-bolchevisme obtint 5,5 % des voix aux élections législatives avant de céder la place au Jobbik, un parti s’affirmant antisémite, anti-tzigane et islamophile. Ce parti créa la garde hongroise dont les membres en uniforme noir allaient défiler dans les villages tziganes dans le cadre d’une lutte contre la criminalité tzigane. Cette milice fut interdite en 2009. Un député du Jobbik fit réaliser son patrimoine génétique par une prestigieuse université pour prouver à ses électeurs qu’il n’avait ni sang juif ni sang tzigane dans les veines. Un autre député du même parti demanda que l’on établisse la liste des parlementaires juifs afin que l’on sache clairement à qui on avait affaire.

Bien entendu, le FIDESZ, parti dirigé par Orbán et représentant la moitié de la population comportait aussi son lot d’antisémites. Les associations juives de Hongrie étaient très hostiles au FIDESZ. Il a fallu attendre 2015 pour que la direction du parti prenne clairement position, lorsque Orbán déclara que des Hongrois avaient participé à la déportation des Juifs en 1944, que les Allemands n’avaient pas agi seuls. Par la suite le FIDESZ a constamment condamné tous les actes antisémites, très rares et de faible intensité en Hongrie, et insisté sur le fait que la communauté juive vivait en sécurité en Hongrie. Après le meurtre de Sarah Halimi en France, il a fait remarquer que ce n’est pas en Hongrie que l’on verrait une vieille dame juive se faire assassiner par un musulman. Orbán s’est aussi rapproché du gouvernement israélien, contrairement à l’UE qui continue à mener une politique très pro-palestinienne. Alors on peut se poser la question, n’en fait-il pas un peu trop avec cette histoire d’abattage casher ?

Il y a un autre élément à prendre en compte. Les prochaines élections législatives auront lieu en 2022 et la campagne a déjà commencé. Jusqu’en 2018 les différents partis d’opposition se présentaient en ordre dispersé, ce qui permettaient au FIDESZ, avec environ 50 % des voix (un peu plus en campagne, un peu moins dans les villes) de remporter le plupart des députés dans les circonscriptions avec un scrutin majoritaire à un seul tour. Mais lors des dernières municipales, les partis d’opposition – deux factions socialistes, une libérale et l’autre ultra-libérale, deux groupes écologistes, un libéral et un conservateur, un mouvement de jeunes se présentant comme progressiste surnommé « bébé-macron » et le Jobbik – ont fait cause commune et réussi à emporter les mairies de Budapest et de quelques grandes villes de province. Le maire étant élu au scrutin majoritaire à un tour, là où le FIDESZ n’atteignait 50 % des voix, l’opposition unie l’a emporté. Mais que vient faire le Jobbik, que même Marine Le Pen avait refusé dans son groupe lorsqu’elle siégeait au Parlement européen, le considérant comme infréquentable, dans cette union de bric et de broc ? Lors d’un congrès tenu en 2018 les « modérés » du Jobbik ont pris le contrôle du parti (de justesse) puis exclu ou poussé à la démission les membres les plus radicaux. Leur rhétorique anti-tzigane et antisémite a été rangée au placard. Des 19 % de voix obtenues aux législatives de 2018 ils ne retrouvèrent que 6 % aux européennes. Devenus présentables et surtout moins influents, ils ont été accueillis à bras ouverts par les autres partis d’opposition. Puisque cela a donné de fructueux résultats aux municipales, les dirigeants de l’opposition ont décidé de reprendre la même stratégie en 2022, avec des candidats uniques dans les 106 circonscriptions et une liste commune pour les 93 députés élus à la proportionnelle. Cependant le chef de file qui deviendrait Premier ministre n’a pas encore été désigné, il y a encore des tiraillements dans l’union.

Un premier sondage réalisé après l’annonce d’union de l’opposition, en décembre dernier donnait à cette dernière une légère avance sur le FIDESZ. Pour Orbán il y a donc nécessité de grappiller quelques électeurs dans toutes les catégories de population. Ce clin d’œil aux Juifs fait partie de sa stratégie. Dans le même temps il fait un appel du pied aux jeunes en les dispensant d’impôt sur le revenu – la « flat-tax » à 15 % – jusqu’à l’âge de 25 ans. Il a aussi décidé de rétablir le 13e mois des retraités qui avait été supprimé par les socialistes en 2008. Nul doute que d’autres mesures sociales verront le jour d’ici le prochain scrutin législatif. Un nouveau sondage paru fin janvier replaçait le FIDESZ en tête avec 52 % des voix. Orbán ne subira peut-être pas le même sort que Trump.

Bernard Waymel –  Ripostelaique

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Pourquoi Viktor Orbán soutient-il l’abattage casher ?

    1. Circonstances exténuantes

      A tous les antijuifs pretextant faussement la douleur de l’animal.
      Avez-vous assisté dans votre vie une seule fois à une che’hita en bonne et due forme?
      Quand l’animal est casher, il ne se rend même pas compte qu’il a été abattu. Il continuera à se tenir debout comme si de rien n’était jusqu’à ce qu’il ressente une forte envie de dormir.
      Les antijuifs ont toujours pris des poses pour se faire passer pour de gentils justiciers moralisateurs contre les méchants Juifs.

    2. MLC

      bon article merci

      Au moins Victor Orban est plus réaliste dans l’interet de son pays et de ses communautés .

      Quand a l’abattage on n’a pas trouvé de moyens que ce soit casher ou pas

      Si c’est de la politique et j’en pense pas de bien comme de certaines incompréhensions d’orgine antiques qui pourraient etre expliquée si on se donne la peine .

      Déja – Que ceux qui n’ont pas la nausée osent affronter une visite dans n’importe quel site d’abattage industriel le fassent !

      J’ose avouer sans honte avoir commencé mon premier « trepalium » comme « adjoint vétérinaire » ( quel malencontreux titre a l’innommable –
      avec ceci entre autre –

      j’invite les lecteurs sensibles a ne pas lire ce passage entre ligné qui suis :
      ========================================================
      :
      Quand un animal se reveille sur la chaine a moitié evisceré et peau arrachée en jettant des regards autour le temps semble s’arreter et encore de ces fumiers qui trouvent ca droles .. ca c’est des faits bruts. j’espere qu’on a arrange les choses depuis !
      ===========================================================
      et ce sont des laicards qui laissent faire ? dans ce cas a mon humble avis qu’ils aillent se faire foutre a propos d’un des rites d’une des plus anciennes religions et qui ne concerne que les interessés eux memes .

      et sI je bouffe encore de la barbaque c’est aussi parceque je « ressent  » helas – aussi bien le souffle d’une salade qu’on arrache et ke comble je peut aussi le mesurer avec des moyens modernes sans aucune curiosité malsaine
      c’est donc un domaine pour moi « classé  » d’avance !

      et selon d’autre raisons qui relevent de l’equilibre indispensable entre les 3 regnes sinon aussi bien les plantes que les animaux disparaitraient .

      puisque selon des observations moderne et plus anciennes , on peut observer (et c’est INTERDIT de citer ces observations !!!! et c’est CA la « sainte  » « science moderne laique ?  » ) la metasomatose dynamique entre les elements comme N , K , Mg , Ca, P, S , N… indispensables à l’harmonie de la nature dans la durée .

      La vie organique , de sa part de necessité qui peut etre concue par la sensiblerie basique comme « cruaute » dans ces cas precis – MAIS dans ce cas – a ne pas aggraver pas plus que fermer les yeux si on parvient a faire mieux vis a vis de ce sang si enigmatique et obsedant pour certains :

      il coule et la vie s’en va …apres quelques intentions manifeste d’un homme pieux meme s’il n’est pas directement present ! alors pourquoi retirer cet aspect ?

      Cela qui n’est pas la facon la plus douloureuse au vue de ce que j’ai ete helas le témoin DIRECT du contraire ! au sein de ce systeme hypocrite a condamnation si opportuniste par ici du moins ?

      ce qui est seulement condamnable c’est l’hypocrisie vis a vis de la Vie dans sa complexite et ses necessités de conservation en terme de cycles

      la science n’a pas repondu a ses pretentions a ce sujet pas plus que la technique si basique voire immonde quand on voit ses carences sur place!

    3. Jacques B.

      @ Circonstances exténuantes : je crois comme vous que derrière l’interdiction de l’abattage casher se cache de l’antisémitisme ; et derrière la lutte pour le « bien-être animal » se cache une idéologie anti-humaine, selon laquelle l’homme est en trop sur cette terre, parce qu’il souillerait tout ce qu’il touche et serait une nuisance pour la nature (l’idéologie des écolos les plus extrêmes, en fait).

      Bien sûr je ne défends pas la maltraitance animale, aimant beaucoup les animaux moi-même. Mais de là aux extrêmes que l’on voit se développer de nos jours…

      Auriez-vous un lien vers une vidéo montrant un abattage rituel réalisé dans les règles de l’art et illustrant le fait qu’un animal abattu selon ce rite souffre très peu ? Merci.

    4. M.L.C

      Derriere les attaques insidieuses evidemment que c’est dirigé contre les Hebreux et la tradition elle meme plus ancienne a condition de chercher plus loin dans le temps et dans ce qui semble parfois perdu dans la comprehension .

      SI ON NE SE PLACE PAS DANS CES TEMPS IMMEMORIAUX !
      quand on revient a la nature avec sincerité et le respect de soi meme , de la creature dans son meilleur et NON SES TRAVERS !!!

      Ca devient presque LIMPIDE ….

      Au point que je ne me permettrai pas de donner d’autres informations concernant les explications qui s’appliquent a ce rituel – pris comme tel …C’est du domaine des interessés eux memes a mon humble avis

      meme filmer à demander au moins l’autorisation meme pour publication préalablement c’est pas plus preferable ?

      La plupart qui ne sont pas respecteux et tentent de salir une autre approche comme celle qui tout de meme est la base de notre modele de civilisation je suis sans cesse sidéré de tant de malice !

      Quand au probleme du respect de la nature et des animaux encore une confusion de plus puisque au depart de toutes les approches dites religieuses avant que –

      LEURS FORMES POLITIQUES OU DEVIANTES

      soient devenue des outils de propagande, d’extorsion de lavage de cerveau et de tous les chantages comme leur derivé pretendus LAICARDS EXTREMISTES ET PRATIQUANT LA DISSIMULATION ET LE MENSONGE PIRE QUE CEUX Qu’ils designent sans oser le faire en face …

      Comme dans ce cas et bien d’autres simplement il y a un peu encore de souvenir du Genocide de la 2 eme WW … mais le fond reste malsain que j’ai pu constater chez des nombreux  » faux freres  » de certaines organisations sectaires qui se pretendent « laiques » et interdisent l’ETUDE de leurs alteration barbares ou mysteres qu’ils se reservent ENTRE EUX SEULS autour de leur baphomet CORNU

      Dont l’explication la connaissent ils ? j’en doute autrement ils seraient RESPECTUEUX et par comme des marchands de tapis MAFIEUX !

      Concernant la NATURE :
      C’etais selon ces principes qu’on retrouve dans l’enseignement de SIddhartha Gautama , dans le Vedanta , les Upanishads qui enseignent

      -de ne pas detruire ou tuer tant que possible –
      AUCUNE FORME DE VIE ET DONC LA NATURE

      -comme TOUS LES PEUPLES PREMIERS l’ont appliqué ou par uen approche logique plus simple de preservation qui evidemment est celle de qui les nourrit les hebergent les soignent et …plus encore

      Formalisée ensuite et vite alterée des que les marchands et autres s’en sont mélés qui ont affirmer pratiquement l’inverse et la culmination c’est MAINTENANT !

      Et on peut etudier l’ALEPH antique qui apres examen plus appronfondi et eclaire par la meditation donne des nombreux Saints « christiques » qui transmettent la meme attitude generale avec les animaux qui sont apprivoisés et sont PLUS HUMAINS que ceux qui le pretendent !
      parceque dans mon refuge je VIT la meme chose parfois ….

      notez que je nomme Christiques et Hebreux pour ces raisons en m’ecartant de tout coté politichien

      La notion d’extremisme « vert »
      – la belle affaires des globalistes qui font detester peu a peu la protection indispensable de la nature AVEC l’homme s’il se comporte CORRECTEMENT .

      MAIS PAS LEURS ABUS pour se reserver la planification A LEUR EXCLUSIVITE

      comme cette traque aux orpallieurs clandés pollueurs et assassins certes !!!! mais HELAS pour LES remplacer par des multinatiionales qui elle fourniront les bons documents ISO machin pour faire PIRE A GRANDE ECHELLE

      et peut subventionner les PLEUREUSES de PLatoooh de l’indignation dirigée MAIS JAMAIS contre les coupables !!!

      CEux croient outrager sans cesse LA NATURE s’outragent EUX MEMES

      Si je parle de l’enseignement des anciens et des Hebreux chez ceux qui se respectent – c’est pour le pratiquer et y chercher et un peu y trouver les memes réponses dans la nature et qui coincident etrangement avec certaines parties d’une science + etendue – celle qui pour une part est devenue INTERDITE et j’ai fourni une explication plus haut ….

      quand aux domaine particulier qui ne m’appartiens PAS d’en dire +, meme si je dispose de quelques elements de réponse c’est par respect pour ceux qui le sont et de mes origines de ces Hommes et ces Femmes du passé et que j’espere PRESENT ET FUTUR , que de la nature toute entiere .

      Paix et Harmonie a tous .

    5. Circonstances exténuantes

      Jacques B. Non.
      Ce que je présente se fonde sur une expérience personnelle. J’avais acheté il y a longtemps deux petits canards d’élevage. L’idée finalement peu appréciée était d’en faire des animaux de compagnie pour mes enfants. Puis je leur ai construit une cage avec un bassin et les ai placés sur le balcon. Ils se sont bien développés, mais, un beau jour, ils ont commencé à refuser toute nourriture. Je me suis dit que s’ils se laissaient mourir, il n »y aurait plus qu’à les jeter.
      Mais comme il s’agit d’un animal casher, j’ai contacté un cho’het qui m’a dit que je pouvais les lui apporter. Un voisin motorisé et intrigué m’a accompagné sur place avec mes animaux. Seulement, l’affaire s’est un peu éternisée et il avait une course à faire. Il a donc raté la che’hita.
      Les oiseaux sont restés debout assez longtemps. Mon ami est revenu :
      « Alors, c’est pour quand, cet abattage? » Le cho’het était rentré chez lui, la scène se passant près de sa maison à même le sol.
      « Mais c’est fait ».
      « On ne dirait pas ».
      « Alors, si tu sais parler aux animaux, explique-leur ».
      On a attendu quelques instants, et les canards se sont comme endormis.
      Autrement, je sais qu’il y a bien trente ans, une étude avait été faite sur la douleur et le stress subis par les animaux. Des électrodes ont montré que la vitalité baissait régulièrement pour un animal casher, alors que la méthode employée à cette époque pour tuer un animal et qui se faisait par une sorte de poinçon enfoncé dans la tête, se contentait de neutraliser toute réaction des systèmes nerveux et musculaire, la victime restant consciente et souffrant terriblement.
      Justement, toute l’idée de l’abattage juif, c’est d’éviter à l’animal toute souffrance.

    6. Circonstances exténuantes

      Réponse (nouvelle tentative, la publication n’a pas fonctionné)
      Jacques B. Non.
      Ce que je présente se fonde sur une expérience personnelle. J’avais acheté il y a longtemps deux petits canards d’élevage. L’idée finalement peu appréciée était d’en faire des animaux de compagnie pour mes enfants. Puis je leur ai construit une cage avec un bassin et les ai placés sur le balcon. Ils se sont bien développés, mais, un beau jour, ils ont commencé à refuser toute nourriture. Je me suis dit que s’ils se laissaient mourir, il n »y aurait plus qu’à les jeter.
      Mais comme il s’agit d’un animal casher, j’ai contacté un cho’het qui m’a dit que je pouvais les lui apporter. Un voisin motorisé et intrigué m’a accompagné sur place avec mes animaux. Seulement, l’affaire s’est un peu éternisée et il avait une course à faire. Il a donc raté la che’hita.
      Les oiseaux sont restés debout assez longtemps. Mon ami est revenu :
      « Alors, c’est pour quand, cet abattage? » Le cho’het était rentré chez lui, la scène se passant près de sa maison à même le sol.
      « Mais c’est fait ».
      « On ne dirait pas ».
      « Alors, si tu sais parler aux animaux, explique-leur ».
      On a attendu quelques instants, et les canards se sont comme endormis.
      Autrement, je sais qu’il y a bien trente ans, une étude avait été faite sur la douleur et le stress subis par les animaux. Des électrodes ont montré que la vitalité baissait régulièrement pour un animal casher, alors que la méthode employée à cette époque pour tuer un animal et qui se faisait par une sorte de poinçon enfoncé dans la tête, se contentait de neutraliser toute réaction des systèmes nerveux et musculaire, la victime restant consciente et souffrant terriblement.
      Justement, toute l’idée de l’abattage juif, c’est d’éviter à l’animal toute souffrance.

    7. Jacques B.

      @ Circonstances exténuantes : merci pour votre réponse.

      J’ai déjà lu et/ou entendu que l’abattage casher fonctionne sur ce principe, à savoir une incision légère de la carotide, ce qui fait que l’animal ne ressent sur le coup que l’équivalent d’une petite piqûre ; ensuite, le fait que le cerveau ne reçoit plus d’oxygène entraîne l’inconscience de l’animal (ou son ‘endormissement’) et l’absence de toute sensation donc de souffrance.

      Cela me fait penser à ce film japonais que j’ai vu il y a quelques années, qui se passait dans une île du sud du Japon. Un petit film sans prétention, mais qui avait la particularité de s’ouvrir sur une scène de mise à mort d’un chevreau, ce qui est très bizarre dans un film, vu que la scène (que j’ai visionnée en replay pour être sûr) était authentique… le vieux monsieur avait d’abord gratté délicatement le poil autour de la carotide, puis avec son couteau acéré comme un scalpel avait délicatement coupé la carotide. certes ce n’était pas de l’abattage casher, mais je pense que ça s’en rapprochait, car l’animal n’a pas semblé souffrir beaucoup.

    8. bernard

      Se pose t on les bonnes questions sur l’abattage quand on est croyant ?

      Dois je rappeler que l’homme pendant des siècles ne s’est nourri que de fruits et légumes ?
      Dois je rappeler que la permission de manger des animaux a été donnée à Noé et sa famille parce que la terre inondée ne pouvait plus les nourrir ?

      Bien que chrétien je mange rarement de la viande. c’est bon pour mon portefeuille et pour ma santé.

      les charlots qui vous disent que l’on doit obligatoirement manger de la viande pour être fort et en bonne santé feraient mieux d’aller voir ce que mange … les gorilles !!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    80 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap