toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ceux qui espèrent que Trump est fini déchantent, il est désormais le chef des Républicains… 70 % des républicains sont prêts à adhérer au parti de Trump


Ceux qui espèrent que Trump est fini déchantent, il est désormais le chef des Républicains… 70 % des républicains sont prêts à adhérer au parti de Trump

Plus des deux tiers des républicains adhéreraient ou envisageraient d’adhérer au nouveau parti politique de l’ancien président américain Donald Trump s’il envisageait d’en créer un, selon un sondage de CBS News.

Trente-trois pour cent des républicains ayant participé au sondage, mené entre le 5 et le 8 février, ont déclaré qu’ils rejoindraient un parti séparatiste dirigé par Donald Trump. Trente-sept pour cent des autres républicains ont répondu qu’ils rejoindraient « peut-être » le nouveau parti, tandis que les 30 % restants ont dit qu’ils resteraient avec le Parti républicain.

Le sondage a été réalisé auprès de 2 508 adultes vivant aux États-Unis par YouGov, une société de sondage en ligne basée à Londres, avec une marge d’erreur de plus ou moins 2,3 points. L’échantillon a été pondéré en fonction du sexe, de l’âge, de la race et de l’éducation, sur la base de l’American Community Survey du Bureau of the Census des États-Unis, ainsi que du vote présidentiel de 2020 et du statut d’inscription.

En outre, 46 % des personnes interrogées identifiées comme républicaines ont déclaré qu’il est « très important » que le parti reste fidèle à Trump, 27 % d’entre elles estimant que c’est « assez important ». Quinze pour cent ont déclaré que la loyauté des républicains à Trump n’est « pas si importante que cela » et 12 % ont déclaré qu’elle n’est pas importante du tout.


L’ancien directeur par intérim du renseignement national, Richard Grenell, a déclaré à Newsmax TV que l’ancien président est désormais le chef de facto du Parti républicain – maintenant et pour longtemps.

Les Démocrates ont tout fait pour détruire Donald Trump. Le procès en impeachment est une ridicule mascarade qui ne repose sur aucune autre preuve que les coupures de presse découpées dans le New York Times et le Washington Post, les deux quotidiens obcéssivement anti-Trump.

Une fois cette troisième tentative de destitution oubliée, la mesure de censure envisagée par le parti de la haine n’aura sans doute pas plus de soutien. Des procès en cascade n’auront pas plus d’effet : Trump en a vu d’autres et des pires, pendant sa présidence.

Trump est là, et pour longtemps. C’est ce que vient de rappeler le formidable ancien ambassadeur des États-Unis de Trump en Allemagne, Richard Grenell, un des plus brillants soutiens du président.

Je ne peux hélas que me contenter d’imaginer à quoi la présidence Trump aurait ressemblé s’il s’était mieux entouré. Il avait besoin d’hommes de la trempe d’un Grenell, à la Maison-Blanche et dans ses administrations clés, et au lieu de cela, il a accumulé les erreurs de castings : Rex Tillerson, Jeff Sessions, John Bolton, Reince Priebus, Anthony Scaramucci, John F. Kelly, James Comey, Christopher A. Wray, Gordon Sondland, et j’en oublie…

Richard Grenell a a déclaré dans l’émission « The Chris Salcedo Show » : « Je pense que le président Trump est à 100% le chef du Parti républicain ».

Qu’il décide de se présenter ou non [en 2024] – il m’a dit dans le passé qu’il allait certainement se présenter – je pense que la réalité est que nous n’avions jamais eu de chef du Parti Républicain qui ait obtenu le soutien des hispaniques, des noirs, des citadins, des femmes et des homosexuels. C’est un président qui a vraiment mis en place une incroyable coalition.

Et je pense que quiconque pense qu’il va simplement disparaître tranquillement se trompe complètement. Il va rester le chef du parti, et c’est lui qui décidera qui sera le candidat [du GOP] en 2024″.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Ceux qui espèrent que Trump est fini déchantent, il est désormais le chef des Républicains… 70 % des républicains sont prêts à adhérer au parti de Trump

    1. Robert Davis

      Plus de 70% des républicains sont pro Trump mais une partie est quand même aussi pour le GOP et Trump en aurait moins dans un parti séparé du GOP: alors pourquoi ne pas garder le GOP qui est connu, a ses adeptes et,pourra trés facilement être le parti de TRUMP? quel besoin de changer une voiture qui marche bien? mettre sur pied un nouveau part prend du temps coûte cher etc. alors que le GOP lui tend les bras? leGOP sera à 100%pour Trump le jour où il se présentera aux élections. TRUMP FOR PRESIDENT.

    2. Patrick Wahle

      Les prochaines élections “mid-terms” de Novembre 2022 seront décisives. Tous les 435 sièges de la chambre des représentants sont à renouveler ainsi que ceux de 34 sénateurs.
      La mascarade des procès d’”impeachment” ainsi que le gaspillage financier du congrès seront encore frais dans les mémoires.
      Le succès d’un retour à la vie normale après le Covid sera déterminant autrement ce sera le fiasco des démocrates qui ont critiqué l’action de Trump, manipulé les statistiques des décès dans certains états démocrates… et puis on en saura plus sur la fraude électorale car il y a quelques actions en justice qui ont été retenues par certains procureurs afin de révéler l’ampleur de cette fraude.
      L’état de New York démocrate a le projet d’inscrire automatiquement sur les listes électorales tous les détenteurs d’un permis de conduire de l’état de N.Y. C’est l’agenda globalisâtes qui réduit la citoyenneté à un simple torchon (que les torchons m’excusent car eux ils ont une utilité)..

    3. LeClairvoyant

      Selon les Infos. Les démocrates cherchent des lois périmées pour juger le Grand Titan pour des faits des quels il est innocent! La haine de Pelosi et d’anciens dirigeants démocrates contre Trump, ont fait que les démocrates planifient 8 jours avant un piège aux Patriotes qui arrivaient le 6 janvier.
      Maintenant que sont eux qui risquent la prison. Veulent mettre tout encore sur le « dos du Gand Titan et des patriotes pacifiques »..
      Vu que les démocrates ont refusé les 10 000 gardes qui a proposé Donald Trump le 4 Janvier. (c’est que 10 000 gardes seraient dissuasifs et ne pourraient pas piéger les Patriotes au Capitole). Pour ouvrir les barrières 4 gardes suffisaient.
      C’est clair que les démocrates, lui «ont tendu un piège aux Patriotes» avec l’aide des Anti infiltrés a qui on a ouvert les barrières, cela a encouragé les patriotes à s’engouffrer dans le Capitole.
      C’est le piège de la haine que planifié des jours avant et tendu par les démocrates aux Patriotes « qui a mal tournait » et qu’ils veulent de force mettre sur le dos à Donald Trump. Une injustice de plus !
      Des élections juste sous contrôle de l’armée, sont nécessaires d’urgence, avant que la situation finisse mal et sans contrôle !

    4. LeClairvoyant

      Analyse selon les infos.
      Il devient impossible de gagner contre les globalistes, aux États Unis, car ils bénéficient des manipulations de tous les grands médias; des mensonges des élites et militants, des millions donnés par les grands médias, les milliardaires globalistes et les pays communistes qui veulent confisquer le pouvoir et tordre la constitution des USA à l’avantage des tricheurs, qui font participer les Mafia, à la corruption des politiques, sénateurs, juges, magistrats, voir même les forces de sécurité qui tendent des pièges aux manifestants patriotes au Capitole. Puis, quand un juge se réveille et veut recompter tous les votes au conté de Maricopa en Arizona, on trouve que bonne partie des votes sont partis à la décharge, et que le restant sont partis en fumé dans la grange où venaient d’être entreposés. Je pense qu’il y a trop de monde « démocrate », qui a « trempé dans un coup d’état électorale », planifié d’avance, pour piéger Donald Trump le faisant passer pour l’agresseur et le voleur, et les voleurs pour des victimes. Là il y a de quoi faire des films d’horreur par tous les acteurs américains au chômage.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    836 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap