toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

A Trappes, l’islamisme a vaincu la République : environ 70 % des administrés de confession musulmane, la ville a fourni le plus grand nombre de djihadistes


A Trappes, l’islamisme a vaincu la République : environ 70 % des administrés de confession musulmane, la ville a fourni le plus grand nombre de djihadistes

Sous les feux des projecteurs depuis qu’un prof de philo qui a rendu hommage à Samuel Paty doit vivre sous protection policière, la ville de Trappes est également tristement célèbre pour avoir fourni un important contingent de djihadistes à l’État islamique. En 2017, Valeurs actuelles avait arpenté les rues de ce laboratoire du radicalisme à ciel ouvert.

Meudon, Chaville, Versailles, Saint-Cyr… Ces noms de la banlieue cossue du sud-ouest de l’Île-de-France scandent la ligne N du Transilien. De la gare Montparnasse à Rambouillet, la traversée est indolore. Lorsque la tour Eiffel, entrevue depuis les hauteurs de Clamart, aura disparu, le train traversera un paysage urbain d’apparence trompeuse, charriant des réalités antagonistes. Entre les gares de Saint-Quentin-en-Yvelines et La Verrière, la ville de Trappes est une zone franche.

« Une cinquantaine de départs en Syrie depuis Trappes sont connus, onze morts ont été recensés. » Dans son numéro du 1er septembre 2016, Valeurs actuelles révélait le contenu explosif d’un rapport confidentiel adressé à Jean-Jacques Urvoas à propos de cette commune des Yvelines devenue, en vingt ans, le terreau fertile du communautarisme musulman, qui a muté au fil du temps en intégrisme islamiste.

70%, la proportion des administrés de confession musulmane à Trappes

La note adressée au garde des Sceaux dressait le portrait d’une ville à la dérive, où les émeutes de juillet 2013 sont venues consacrer une situation de fait. Aux Merisiers, secteur défavorisé de Trappes que longe la rue Eugène-Pottier, Cassandra venait d’être interpellée pour port du voile intégral. « On n’est pas à Kaboul ! », se serait alors écrié le policier chargé du contrôle d’identité, avant que Mickaël, le mari de Cassandra, tente de l’étrangler. L’embrasement qui avait suivi n’avait été rien de moins qu’une riposte communautaire contre l’État de droit. « Les émeutes de Trappes de juillet 2013 sont les premières en lien avec une contestation religieuse en France », rappelle le rapport.

Ces époux intégristes, leurs prénoms l’attestaient, étaient des convertis à l’islam. Trente ans d’un idéal multiculturaliste dans les banlieues françaises n’ont pas abouti à des échanges ou à des enrichissements notables, simplement à l’érection d’un nouveau pouvoir, à l’instauration d’un nouveau mode de vie.

« Comment peut-on éviter la partition ? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire : la partition », demandait, posant le constat de l’échec, le président Hollande. L’aveu est rapporté par Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans Un président ne devrait pas dire ça (Stock), mais il ne semble pas avoir fait grand bruit. Trappes et ses presque 32 000 habitants, dont environ 70 % de musulmans, Trappes et ses 40 à 50 nationalités différentes revêt aujourd’hui l’apparence de certaines localités libanaises, micromondes cerclés dans le large périmètre d’une autre réalité religieuse et civilisationnelle. Le quadrillage ethnique des Balkans n’est pas loin non plus.

Nés ici le plus souvent, les riverains revêtent hidjabs, “qamis”, sarouels

Une destinée d’enfermement, l’affirmation tranquille d’une nouvelle légitimité. L’assise d’un quart de siècle d’occupation musulmane (les Maghrébins qui ont succédé aux Italiens et aux Portugais dans l’industrie automobile se sont installés sur la commune) a progressivement permis la mise en place d’une partition sur les ruines de l’ancien monde, toujours visible. La nouvelle réalité de Trappes et des Trappistes, ironie religieuse du nom des habitants, advient dans ces petites rues du centre-ville, contours ordinaires d’un bourg moyen à colombages. Nés ici le plus souvent, les riverains revêtent hidjabs, qamis, sarouels, tenues traditionnelles revues au goût de la mode islamique (jogging coton chiné, cuir lainé ou satin), syncrétisme baroque entre sportswear et wahhabisme. Quelques collégiennes arborent simplement turbans ou bonnets colorés. À la librairie islamique Nour al-Hidaya, rue de Stalingrad, en bordure de la nationale 10 (ancienne route de Chartres), on vous accueille avec le sourire. Le libraire est affable. Lui aussi revêtu de l’habit traditionnel, sa peau est blanche et ses cheveux châtains. Il est converti.

La rue Jean-Jaurès, l’artère principale, celle des Blancs et des banques, des bijouteries et des pharmacies, offre pourtant une devanture engageante. Au numéro 23, l’école Sainte-Marie indique la présence héroïque de l’enseignement catholique des Yvelines. À L’Équipe de Choc, café attenant au Tabac de la Mairie, la bière coule à flots. Une impression de déjà-vu, une commune française comme il y en a des milliers.

Mais passé ce périmètre, l’intégration se vit en sens inverse, la discrétion est de mise. Faire halte à Trappes, c’est toucher du doigt cette France de la partition. Celle où il n’existe plus une seule boucherie qui ne soit pas halal. Où tous les coiffeurs mixtes ont disparu — on sera curieux de remarquer cette mention, “Hommes et enfants”, sur les baies vitrées des salons du coeur de ville, d’où l’on apercevra une population exclusivement masculine. « Il en existe pour les femmes, mais davantage en périphérie », nous souffle, gênée, une habitante au long cours.

La France de la partition est donc celle de la restriction des libertés pour les femmes dans l’espace public. Au début du mois de décembre, un reportage de France 2 révélait que se rendre dans les cafés de Sevran (Seine-Saint-Denis) devenait pour elles périlleux. Simple continuité d’un machisme ouvrier franchouillard, d’après le candidat à la primaire de la gauche Benoît Hamon, député de la 11e circonscription des Yvelines.

Nous sommes venus à Trappes à quelques jours de la Nativité pour démontrer que, dans une banlieue islamisée, le vivre-ensemble n’est à tout le moins qu’un joli conte de Noël. C’est d’ailleurs une période comme les autres ici, sans luminaires et sans cotillons. Comme d’autres enclaves musulmanes en France, Trappes vit au rythme d’un calendrier qui lui est propre.

François Hollande : “Comment peut-on éviter la partition ? Parce que c’est quand même ce qui est en train de se produire”

Combien sont-elles, ces zones qui ont basculé, sorties du champ culturel occidental, effacées de la carte de France, soigneusement excusées car “quartiers vivants”, “espaces de diversité”, “laboratoires du métissage” ? Guyancourt (Yvelines), à quelques kilomètres de Trappes, Dreux (Eure-et-Loir), Longjumeau (Essonne), Roubaix et Tourcoing (Nord), les quartiers nord de Marseille… Grenoble et Chasse-sur-Rhône (Isère), dont est issue la filière iséroise, tristement célèbre pour avoir mis sur pied les attentats de 1995.

PI2009062600002.jpg

Voile intégral au marché de Trappes. Motif d’une verbalisation en juillet 2013, il avait provoqué les premières émeutes en lien avec une contestation religieuse en France. Photo © IAFRATE

La nouvelle légitimité étend ses tentacules partout en France. Patiente et silencieuse, elle s’immisce jusque dans Paris intra-muros. Au printemps dernier, la journaliste Géraldine Smith révélait dans un ouvrage choc la réalité d’une artère située en plein coeur du Paris bobo, entre Temple et Belleville. Enquête glaçante, Rue Jean-Pierre-Timbaud (Stock) retrace la généalogie d’une colonisation du territoire débutée au tournant des années 2000.

Aux alentours de la mosquée Omaribn-al-Khattâb, à quelques encablures des bars branchés de la rue Oberkampf, librairies intégristes et boutiques de vêtements islamiques pullulent. Voiles et qamis relevés sur le haut du mollet se banalisent. Les femmes ne s’aventurent plus les bras nus. Comme à la Goutte-d’Or naguère, dans le nord de Paris, les prières du vendredi qui envahissent la rue ne font l’objet d’aucune verbalisation. « Beaucoup d’entre nous ne s’aperçoivent de rien, relate alors la journaliste, ou se disent et répètent aux autres, face aux indices s’accumulant : “Mais c’est calme ici.” » L’assujettissement est accompli.

À Trappes plus qu’ailleurs, où il n’est pas plus question de métissage que de diversité, il est institutionnalisé. À la France multiculturelle, la commune francilienne oppose une organisation sociale, une manière de se vêtir, de manger, de prier, de parler. Et l’unité d’un peuple autour de sa religion. Noël, alors, n’existe pas. Samrad Market, rue Gabriel- Péri, Au Prince de CappadoceBazar Khalid… Aucun de ces commerces n’arbore de décoration festive, encore moins chrétienne. Nulle mention de Noël dans l’espace public, sauf devant la mairie PS, qui souhaite aux habitants de “bonnes fêtes de fin d’année”. Simulacre de la présence de la République française, déjà fort éloignée de la France charnelle, ce lourd bâtiment de briques est un fantôme qui s’érige en symbole de l’impuissance de l’État.

L’ordre islamiste fait baisser la petite délinquance

Devant la mairie, Jean Jaurès statufié trône en défenseur du peuple. « Je n’ai jamais séparé la République de l’idée de justice sociale, sans laquelle elle n’est qu’un mot », affiche la façade derrière lui. La vétusté des idéaux, terrain d’élection du djihadisme.

Le taux de chômage, qui avoisine les 20 %, laisserait à penser que les racines du mal sont d’abord sociales. Mais depuis que les islamistes font régner leur ordre, la petite délinquance et la délinquance sur la voie publique auraient sensiblement chuté sur la commune. Omar Sy et Jamel Debbouze, ces figures de la diversité heureuse, sont des vitrines idéales pour la municipalité, qui compte trois centres socio-culturels, un écrivain public, ainsi qu’un délégué police-population pour faciliter les relations entre les riverains et les autorités.

Des millions d’euros ont par ailleurs été investis localement pour la rénovation. Aujourd’hui, la cité francilienne bénéficie de tous les équipements possibles. Le long de la rue MauriceThorez, la hauteur des blocs bleu métallique ne permet pas d’en faire de réelles barres d’immeuble. Femmes voilées et enfants arpentent l’artère avec quiétude, croisent des groupes de jeunes hommes, sans se mélanger. À Trappes, les Trappistes sont chez eux.

L’église ne fait pas le poids face aux cinq mosquées

Enclave dans l’enclave, la coquette place de la Paix, enlaidie d’une sculpture en métal rouge réalisée par les élèves du lycée Louis-Blériot, laisse apparaître quelques couronnes de l’Avent aux portails lourdement verrouillés. Mais Saint-Georges, seule église de la commune, ne fait pas le poids face aux cinq lieux de culte musulman que compte la ville.

À la mosquée En-Nour, gérée par l’Union des musulmans de Trappes, proche des Frères musulmans, on refuse obstinément de répondre aux journalistes. « En radicalisation constante », précisait le rapport à Jean-Jacques Urvoas, elle est d’abord le lieu du lavage de cerveau, l’antichambre du djihad. Du Groupe islamique armé algérien, dans les années 1990, à Dae’ch, des générations de terroristes y ont été recrutées avant de passer à l’action, en France ou ailleurs.

La nuit est tombée quand, dans le train du retour, une bande d’adolescents se met à deviser de la force des explosions obtenues avec différents produits inflammables. « Tout dépend, indique l’un d’entre eux à son camarade, de la nature de ton combustible. »

Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “A Trappes, l’islamisme a vaincu la République : environ 70 % des administrés de confession musulmane, la ville a fourni le plus grand nombre de djihadistes

    1. Circonstances exténuantes

      Les prévisions les plus apocalyptiques se réalisent sous nos yeux.
      Au départ, les candidats aux mairies les plus complaisants ont obtenu les voix des NF (nouveaux Français). Une sous-espèce de la gauche pour qui cet électorat était une chance pour la France (puisque la France, c’étaient ces partis politiques), a pu régner en maîtres sans oublier de jouer sur le plan complémentaire : délégitimer ses candidats pour qui raciste était une injure légère. De nouveaux concepts ont été conçus pour mieux les enfoncer.
      Aujourd’hui, les NF n’ont plus besoin de ces politiciens serviles qui leur ont servi de tremplins et qui sont à l’image de notre époque du jetable.
      Donc, mieux vaut se montrer prudent et prévoyant : ce qui se passe à petite échelle dans les mairies peut se reproduire à la longue à l’Elysée.

    2. M. LC

      Merci de l’info  » NF » = nouvelle norme de la sous espece IGchiasse le sens des nouvelles dé-finitions = retirer la fine couche de vernis reste le barbare .
      C’est comme le syndrome du singe le presipede a du etre inspiré par une tribu ruandaise rappeuse de ses premiers invités :
      recette = cracher et detester la france et les blanc – ca fait mousser les fesses de boucs les jaimes sur les rezo trouduc.
      Il applique avec zele avec sa fine equipe de VIP en crematorium a la fiole .

      Quand j’ai vu l’immense centre de cremation dans le bled de ma pauvre maman j’ai complété mes prises de consciences en carence .
      On en est encore comme 2 fois de suite au credo de la ligne maginot du déni et au canon de 75 de la censure la suite est connue ou il je manque trop de ponctuation saignante?

      Le pauvre Yuryi tabassé a mort on voulais inventer sa culpabilité il avais les yeux sortis de la tete …;:VRAIMEMNT et les agresseurs ont non seuelemnt filmé le tout mais vu leur taux d’audience grimper aux SOMMETS

      qu’ils aillent en prison ( peut etre une heure ou deux ?)leur electorat est aussi garanti que TOUS LES POLITOCARDS EU ou quasiment SONT TOUS d’anciens EXTREMISTES DE GAUCHE de la branche action secrete – du PC Sovietique plus ou moins dissous tel qu’il est en Russie actuelle et financé par la pieuvre de l’etat profond

      c’est la ou ca se complique …

      Et il y a d’autres infos de la communauté du rance-saignements on les croit quand on le constate dans les FAITS

      Tout ca a ete orchestré depuis des decennies .

      ca ne vous dit rien ?

      Ce pays est foutu

    3. doudou

      le grand remplacement est d’actualité,çà commence par trappe,et çà continura par les villes de france envahies par les racailles venues du magreb et des pays musulmans,ils ne peuvent pas dire et faire ce qu’ils veulent dans ces pays ,alors il viennent empoisonner notre existence,car ils sont reçus à bras ouverts par nos dirigeants et les islamo gauchistes,dont certains sont mariés avec des femmes muses.

    4. M. LC

      C’est plus complexe et plus simple la premiere generation a ete invitée poura casser les prix de la main d’oeuvre locale

      , la deuxieme a un peu continué mais ensuite depuis les choses ont changé dans le sens ou les emplois ont etés delocaliséedans le grand ailleurs pendant qu’on fournissais une sorte de providence a geometrie variable pour les exclus de preference issue de la troisieme generation .

      en rajoutant les mirgrants …dont la premiere generation SONT DANS LES PLUS HOSTILEs A CETTE INVASION bien plus que les souchiens qui au contraire ont etés formatés a se faire entuber …

      MAIS Tous montées par une propagande IGchiasses – clairement anti blanche concernnant en priorité ceux d’origine Hébraico-Christique surtout ciblant ses racines et donc la famille hetéro classique

      plus de racine pour remettre en doute la doxa …

      En les accusant des fautes de l’impérialisme réelle mais qui n’a fait que couter a ces classes desormais moyennes a faible revenus desormais à ELIMINER et servir uniquement aux classes de parvenus du GLOBALISME MAFIEUX ceux qui sont dans des paradis fiscaux ou hautes positions de killers en costume trois pieces .
      Le but est de fabriquer une nouvelles generation sans passé ni futur uniforme et grisatre comme celle de l’ URSS avant sa chute et ,meme ces nouveaux venus n’ont que l’avenir dans le monde de barbares auquels finalement tant de monde a participé et continue de le faire
      J’ai noté pour certains le comble l’envie de retourner a certaines valeurs traditionnelles au contraire de ces « faux progressistes qui se disent laics pour favoriser CET EXTREMISME UTILE et contre eux memes sans le savoir .

      Alors c’est une autre confusion INVENTE et orchestrée en financant la PRECHE ExTREMISTE parmi une population désormais privée de reperes comme dans toutes les pays barbares du passé .

      D’autre part c’est TRES HABILE DE FOCALISER sur cette reserve ultra violente FABRIQUE sUR PLACE par des zarbis predicateurs de trois sourates
      et surtout des ajouts tardifs dudit texte – au moment de DEUX AUTRES PARTIE DU PROGRAMME quI PASsE PAR LA PIKOUSE et le marquage et d’autre par la culpabilisation de ceux qui n’ont pas de grandes responsabilités

      SUR LA BASE CONNUE : diviser pour continuer ce genre de magouilles

      SOIT les gens sont inconscients soit ils sont complices pour sauver leur eau chaude a TRES COURT terme …

      Cette focalisation DANS LE CONTEXTE est une RUSE GROSSIERE

      j’inviterait plutot a regarder ce qui se passe dans les EPADs ou dans cette hexagonie qui se SUICIDE au ralenti d’accepter l’innaceptable et de se refocaliser sur ce que TOUT LE MONDE A LAISSE FAIRE PENDANT 50 ANS …

      Toujours la recette qui prend a merveille un probleme inventé on désigne ceux qu’on a mis en place pour poser ce probleme et laissant le banditisme devenir la norme en haut et en bas pour faire PEUR mais pas du PIRE qui se passe en DOUCE la en ce moment …

      A ce propos meme dans ces zones , les modérés sont aussi obligés de s’en aller …
      demandez a n’importe quelle famille de ceux qui ont travaillé . – – des qu’elles le peuvent & de ces origines ou ils preferent sans AUCUNE HESITATION – les ecoles catholiques pour leurs progéniture quand ils le peuvent et donc payer assez cher pour  » ne pas etre avec les [ censuré par le redacteur ] mais SURTOUT PAS LES Ets PUBLICs STALINISTES .

      ca c’est du concret et pas des amalgames ni de la distillerie de la haine UTILE !

      A ce stade je me demande quelle mesure a le moindre sens quand le futur devient aussi INGERABLE ?

      c’est pas pour rien que l’OP cobide a ete orchestrée …

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    675 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap