toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trump promet au peuple américain de revenir “d’une manière ou d’une autre” et veut créer un nouveau parti patriotique


Trump promet au peuple américain de revenir “d’une manière ou d’une autre” et veut créer un nouveau parti patriotique

A quelques heures de l’investiture de Joe Biden, Donald Trump a prononcé ses derniers mots en temps que président des Etats-Unis… du moins pour le moment.

« Ce n’est qu’un au revoir… » Le discours de Donald Trump, s’il s’agissait de son dernier comme président des Etats-Unis, ne ressemblait en rien à un discours d’adieu. Depuis la base militaire d’Andrews, dans la banlieue de Washington, le président sortant a adressé un message clair aux Américains : « Nous reviendrons, d’une manière ou d’une autre », a-t-il promis. Une façon de faire comprendre à ses fidèles que, s’il avait perdu une bataille, il comptait bien se relever pour exister à nouveau au cœur de la politique des Etats-Unis. En briguant de nouveau le poste suprême en 2024 ?

Création d’une force spatiale, diminution d’impôt…

En attendant, Donald Trump a fait part de toute sa gratitude pour ce mandat écoulé. « Nous vous aimons de tout notre cœur, ce furent quatre années incroyables », a-t-il déclaré en son nom et en celui de son épouse Melania, présente à ses côtés. « Ça a été quelque chose de très spécial. Notre first lady a été une dame extrêmement gracieuse, belle et digne, tellement populaire », a-t-il ajouté. « Merci pour votre amour, pour votre soutien, vous serez dans mon esprit et dans mes prières, soyez bénis », a renchéri l’intéressé, dans un grand sourire. Le président sortant a également fait le bilan de son mandat, se félicitant d’avoir « créé une nouvelle force, celle de l’Espace » et d’avoir mis en œuvre « les plus grandes diminutions d’impôt de l’histoire ». « J’espère qu’ils [l’administration Biden] ne vous augmenteront pas les impôts, mais s’ils le font, je vous l’aurais bien dit », a-t-il ironisé.

Le discours de Donald Trump a été conclu par la chanson YMCA des Village People. Au moment où l’avion Air Force One qui l’a emmené, lui et son épouse, vers la Floride, a décollé, c’est My Way, de Frank Sinatra qui a retenti, avec notamment ces paroles particulièrement symboliques : « J’ai vécu une vie remplie, j’ai parcouru toutes les routes. Et plus encore, bien plus encore que ça, je l’ai fait à ma façon. Des regrets, j’en ai eu quelques-uns, mais une fois encore, trop peu pour en faire état. J’ai fait ce que j’avais à faire, et l’ai accompli sans que rien ne me soit épargné ».

Selon les informations du Wall Street Journal, le président sortant souhaite former un nouveau parti patriotique afin de continuer à exercer une influence dans le pays.

Moins de 24 heures avant l’investiture du 46ème président des États-Unis, qui aura lieu ce mercredi 20 janvier, Donald Trump a dressé son bilan à la tête du pays. Ce dernier s’est notamment vanté d’avoir «construit le plus grand mouvement politique dans l’histoire de notre pays». Le président sortant pourrait toutefois rendre sa carte de membre du parti républicain. Mais l’homme d’affaire ne semble pas vouloir tirer un trait sur la politique. Comme le révèle en effet le Wall Street Journal, mardi 19 janvier, Donald Trump aurait sondé certains de ses conseillers et assistants dans l’optique de former un nouveau parti politique patriotique. Il continuerait ainsi à exercer une influence lors des quatre prochaines années.

Des nombreux soutiens parmi les électeurs républicains

Mais ce genre d’initiative a rarement rencontré le succès escompté face aux machines électorales républicaines et démocrates. Comme le précise Le Point, le président sortant peut toutefois s’appuyer sur de nombreux soutiens parmi les électeurs de base du Grand Old Party (GOP). Lors de son discours d’adieu au peuple américain, mardi après-midi, le 45ème président des États-Unis a indiqué que le mouvement MAGA (Make America Great Again) « ne fait que commencer ».

Pour rappel, Donald Trump fait toutefois l’objet d’une procédure en destitution, pour « incitation à l’insurrection » à la suite de l’attaque du Capitole par ses partisans le 6 janvier, et pourrait être déclaré inéligible s’il venait à être condamné lors d’un procès au Sénat. Mitch McConnell, le chef sortant de la majorité républicaine à la chambre haute, a accusé mardi Donald Trump d’avoir provoqué par ses mensonges l’assaut contre le Capitole.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Trump promet au peuple américain de revenir “d’une manière ou d’une autre” et veut créer un nouveau parti patriotique

    1. Amsallem

      Bonne chance Monsieur le Président , on espère vous revoir bientôt , tant que McConnell un parfait salaud
      .

    2. michel boissonneault

      c’est un véritable cauchemar …. Trump a prouver que la corruption est une normalité a tout les niveaux et que le Peuple a aucun espoir et je cite seulement les 11 ooo personnes qui ont été témoin de fraude avec des preuves impossible a contester et en plus ils ont fait confiance au système de justice en signant des affidavits avec maintenant comme résultat ils seront percécuter par les gauchistes enragé de biden …. putain qu’il y a plus aucune espoir pour l’humanité

    3. LeClairvoyant

      C’est évident que cette élection comporte beaucoup de zones d’ombre, l’avenir jugera ; (mais je ne suis pas trop optimiste). vu que la haine des voleurs pour ses victimes à libre cour.

    4. Robert Davis

      Tel Mc Arthur TRUMP reviendra j’en suis persuadé car les USA et le monde ont besoin de lui et il reviendra dans de bien meilleures conditions qu’en 2016 ave un parti nouveau ou ancien Republicains qui sera vraiment derrière lui cette fois. Cependant il faudrait qu’il soit plus prudent à l’avenir, qu’il casse les merdias de gauche, les juges corrompus ou couards qui ne défendent pas la Constitution ou la rétablissent si les islamo-communistes du parti « démocrate » la suppriment comme ils en ont l’intetion et annule tout le mal que la gauche fera durant ces prochaines 4 années. Au point où les USA en sont maintenant si l’armée faisait un putsch entretemps pour sauver le pays ce serait bien car biden semble vouloir faire la même politique que hussein obama…en pire en qualifiant les patriotes de…suprémacistes blancs ce qu’ils ne sont évidemment pas!

    5. Robert Davis

      En créant un nouveau parti conservateur Trump peut influencer favorablement la politique US tout de suite ou presque car à chaque élection au Sénat et à la Chambre il aura des parlementaires qui feront sa politique tandis que sans un parti à lui il lui faut attendre 4 ans pour se représenter et d’ici là seuls les républicains pro Trump le représenteront. Comme chef d’un parti il devrait avoir plus de poids et en plus son parti aura plus de membres que le gop dont une majorité l’ont trahi. Belle revanche. Il faut aussi préparer la PR c’est trés important de s’opposer à la pr de gauche.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    527 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap