toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pr Perronne : le vaccin ARN risque de transformer nos gènes définitivement !


Pr Perronne : le vaccin ARN risque de transformer nos gènes définitivement !

Voici encore un appel du professeur Perronne à faire circuler et à utiliser pour convaincre et sur les réseaux sociaux et vos proches de dire non au vaccin.

On peut bien le taxer de complotisme, il fait ici son travail de médecin fidèle au serment d’Hippocrate, bien qu’il ait déjà payé plus que le prix fort pour avoir dit la vérité sur les manigances et mensonges du gouvernement.

Ce texte est très important. Il dit tout de l’imposture et des criminels qui nous gouvernent.

Chapeau bas, Docteur Perronne, et un merci infini pour ce que vous faites pour nous.

 – L’épidémie régresse

 – On a les moyens de se faire soigner, avec l’hydroxychloroquine et l’azithromycine. Pas besoin de vaccins

 – Il suffit de protéger les personnes fragiles, on n’a pas besoin de vaccin. D’autant que la mortalité est de 0,05 %…

Vaccin Arn & société techno-sanitariste : l’analyse du Dr Louis Fouché, le fondateur de Réinfo Covid

 – D’autant que le vaccin ARN est potentiellement dangereux, un ARN étranger à notre corps pourrait coder pour de l’ADN qui pourrait s’intégrer à nos chromosomes… Nous pourrions transférer ces modifications génétiques à nos enfants !

Q INFOS – URGENT ! Message du Pr PERRONNE sur les vaccins !

Publié le 02.01.2021 par Christian PERRONNE

Chers amis,

La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille.

Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie. En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure chaque jour les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens. Je prends le risque d’être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de « rassuriste », termes désignant ceux qui critiquent ou “challengent” la pensée unique.

Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n’ayant jamais changé depuis le début de l’épidémie. Je considère donc qu’il est de ma responsabilité de m’exprimer à nouveau ce jour sur l’ensemble du volet médical de la covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l’élément central et quasiment unique de la politique de santé de l’État.

.
Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l’épidémie, pire que la première. Le ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le président du Conseil scientifique de l’Élysée, le Pr Jean-François Delfraissy, le directeur général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l’Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés.

Même le président de la République, lors d’une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit non moins de 400 000 morts, renchérissant sur les 200 000 morts estimés peu de temps auparavant par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur. Ces chiffres irréalistes n’avaient qu’un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués. Pourtant l’usage généralisé des masques en population générale n’a aucun intérêt démontré scientifiquement pour enrayer l’épidémie de SARS-COV-2. L’utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact.

.

Or l’épidémie régresse et n’a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait depuis des semaines le profil d’un rebond épidémique saisonnier qui s’observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée. Cela témoigne de l’adaptation du virus à l’homme et est aussi le reflet de l’immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement. Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence. Les autorités ne pourront pas dire que c’est grâce au confinement car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place. La régression de l’épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l’instauration du couvre-feu.

Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d’un diabète sévère, d’hypertension artérielle grave, de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes. Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées. Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine dont l’efficacité et l’innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocement. Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or, on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter. Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible.

Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05 % ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices. Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l’évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu’aucun résultat de l’efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n’a été publié à ce jour. Nous n’avons eu le droit qu’à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en Bourse. Le pire est que les premiers « vaccins » qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique.

On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d’éléments du virus par nos propres cellules. On ne connaît absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entraînant des réactions incontrôlables dans notre corps ?

Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l’ADN. Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l’ADN vers l’ARN, mais l’inverse est possible dans certaines circonstances, d’autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes » intégrés dans l’ADN de nos chromosomes. Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs (contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l’envers, de l’ARN vers l’ADN. Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l’ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s’intégrer dans nos chromosomes. Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants. Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde pour des cobayes.
Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le maïs transgéniques, des OGM (organismes génétiquement modifiés). Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie.

C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Un comble.

Je suis d’autant plus horrifié que j’ai toujours été en faveur des vaccins et que j’ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale. Aujourd’hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant. Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe. La science, l’éthique médicale et par-dessus tout le bon sens doivent reprendre le dessus.

Christian PERRONNE

https://qactus.fr/2021/01/02/q-infos-urgent-message-du-pr-perronne-sur-les-vaccins/

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Pr Perronne : le vaccin ARN risque de transformer nos gènes définitivement !

    1. Gédéon

      Puisqu’il s’agit de programmer nos cellules pour qu’elles produisent une enzyme du virus et entrainer notre corps à combattre les virus possédant cette enzyme, avec des risques potentiels importants (voir l’article), n’est il pas plus simple d’injecter cette enzyme par patch, seringue, voie orale ?

      ça a l’air complètement dingue ce pseudo-vaccin !

    2. M. Le Clercq

      Courageuse intervention d’un nouveau proscrit selon la doxa mondialiste traitresse a tous les peuples autant qu’a la nature en realité avec les faux paravents verdatres de la taxation au gaz de vichy …
      Un chercheur qui parmi ceux qui prennent ce risque de dire cette verité si dérangante :
      NON il ne s’agit pas de vaccin dans ces 18 declinaisons en concurrence pour les part de marché mais d’essais incontrolables de MODIFICATION GENETIQUE DEFINITIVES c’est des ARMES rien d’autre !

      et quand aux six autres on ne risque pas de les avoir et dans le meilleur des cas ils seront aussi pourvus de ces petits additifs si indispensable pour le tracage en plus des saletés habituelles …

      Se faire injecter de la purée de singe ou voire de debris placentaire a la sauce microbe c’est allechant pour ces peuples lointains qui sont presque privilégiés dans ce cas ?

      Ou charybde et scylla ou les fausses alternatives comme dab …

      Et helas avec mes respect et mon estime monsieur leDocteur Peronne – helas – ce n’est pas « risque » mais ces saloperies VONT LE FAIRE ( si ca marchote ? ) et surtout si personne ne veut vous ecouter malgré vos enormes compétences au service de cette nouvelle religion selon non la science qui est celle reduite – selon Pasteur puisque c’est ce qu’en 150 ans nous ont ete inculqué de FORCE avec notamment cette doctrine vaccinale et concernant divers « pathogenes.

      De qu »on ne sous a pas PÄS appris puisque ca gene le PROFIT ou de cette escroquerie !
      -c’est le role du terrain et d’autres cofacteurs qui stimulent ou inhibent n’importe quelle forme de vie qui alors sont percues comme pathogenes quand elle ne le deviennent pas et dans ces cas particuliers de configuration de milieu y compris energetique .

      N’importe quel botaniste ou bon jardinier classe des plantes en au moins deux categories simplissimes celles qui croissent de preference dans l’ombre relative et celles au contraire dans une vive exposition lumineuse et notamment selon des bandes spectrales de lumiere privilégiant plus de rouge de jaune ou de bleu voire ce que la plupart n’etudie meme pas .

      car on ne sais pas ou c’est relaté par deux ou trois chercheurs en 200 ans seulement c’est qu’une seule bande spectrale est capable de stimuler ou inhiber certaines formes de vies notamment microbiennes et leurs commensaux notamment comme la moindre modification de composition chimique du milieu en oligoelements .

      voila en réalité l’enigme de la vie organique que bien peu osent mentionner avec un tel nombre d’impasses qu’on se demande ou est passée la science puisque pour quelques une de ces interrogation on est aussi banni de l’université …

      Alors que n’importe quelle forme de vie a ses preferences de milieu et c’est le domaine qu’on veut oublier dans la doctrine pardon la religion selon ce messie de pasteur et ses seides sectateurs de la caisse enrégistreuse plus que de la science qui est bien mise au rencart avec ces categories et ces cloisonnements entre domaines de ces sciences d’observations perdues de vue.

      La belle affaire apres « l’ecologie de marché » selon son patriarche dumont , aussi juteuse des OGM et glyphossates selon monsanto et qui pretendais regler la faim dans le monde alors que la réalité elle fait l’inverse de meme que cette doctrine de vaccination deja contestable d’entrée mais ou on a fait ranger toute contestation par la force plus que par l’observation de son histoire et des infames crimes qui n’ont cessé d’etre commis au nom de ces doctrines plus que des observation interdites quand elles ne rapportent pas a telle mafia .

      Alors dans ce cas c’est pire car cette operation forcée est en passe de détruire pratiquement toute forme de vie organique multicellulaire sur terre puisque on ne comprend meme pas de nos jours cette evidence de l’influence des conditions de vie sur ce qu’on nomme par incomprehension a part des profits faramineux de cette anti medecine a engranger dans les caisses et pas pour sauver qui que de soit de cette faucheuse si rentable .

      L’enjeu cher Docteur est rien moins que la survie de cette espece et de bien d’autre merci d’avoir commencé a souveler ce voile pour voir les ombres malfaisantes mises a nue -et commencer peut etre a détaler apres s’etre terrées si longtemps comme les pires pathogenes en réalité .

      Si chacun consent a s’informer par lui meme et a creuser ces sujets et a verifier par lui meme surtout .

    3. M. Le Clercq

      En cas de difficultés cognitives des multi- récidivistes selon la doxa mondialiste mafieuse controlant toute communication – une etude vient d’etre consacrée aux propos du Docteur Peronne
      Sur le site de communication du CNRS « comme capable de détruire la TOTALITE D’UNE ESPECE VIVANTE  » a savoir je laisse a ces multirécidivistes demoncrades , « anti-Davidiens » et dans le deni le decouvrir s’ils persistent a gober la propagande criminelle avec les terroristes de l’OMS ou organisation mafieuse spécialisée . Avec leur petits kapos nazis locaux et leur agents de l’ombre qui y auront droit aussi ou a defaut un monumental Nuremberg II

      l’article sous ce titre sur http://www.lejournal.cnrs.fr
      « Quelle éthique pour les ciseaux génétiques ? »
      Pour votre sauvegarde à toutes et a tous :
      au titre du jugement de Nuremberg qui fait jusrisprudence dans tous les etats « nul ne peut etre contraint d’accepter aucun traitement hors de son LIBRE CONSENTEMENT ECLAIRE »

      & a savoir qu’enfreindre cette regle est passible de la peine de mort pour crime contre l’humanite ( et contre la nature regle a ajouter au cours du Nuremberg II !)
      et c’est valable AUSSI pour refuser cette calamité du test PCR qui donne des resultats BIDONNES pour pousser toute la population de force aux abbattoirs .

      Autre chose une etude récente montre que les rares tests ( on etais meme pas en phase UN de tests de validité et il devais y en avoir 3 concernant l’espece humaine !) sur ces implants genetiques de ces tests de ces thérapies genocidaires sur differents animaux de labo comme des visons ont vu se developper en peu de temps des symptomes respiratoires aigues et mortels apres injection de ces miraculeux ARN pour devenir un OGM sur patte en attendant sa dose de rivotril ou que le robot actionne le game over par le relai des nano composantes pour plus d’economies encore …

      et donc la fameuse vague numéro 3 est DEJA PLANIFIE AVEC CES INJECTIONS FORCENEES pour repriver sans cesse de liberté entre autre ….
      en attedant cette fameuse vague mortelle touchant TOUTE L ESPECE ET bien d’autres .

      Alors ce jour comme a chaque instant , il reste à tourner notre regard vers le divin createur & pour prier !

      Paix a vous tous et merci.

    4. o.icaros

      Perronne, qui semble aigrit, conclut sa lettre, en faisant référence à Pasteur qui, d’après lui se retournerait dans sa tombe. Mais qui l’autorise à parler à la place de Pasteur? Personne ne peut parler pour lui. Si Pasteur était encore vivant, il aurait peut-être applaudi des deux mains. Je dis bien « aurait » car je n’ai pas cette outrecuidance de prêter des croyances à Pasteur. D’autre part, il est très facile de critiquer, après coup, en prenant comme arguments des effets annoncés mais qui n’ont pas eu lieu. Pourquoi n’ont-ils pas eu lieu? Peut-être grâce aux mesures prises. Mais comme ces mesures ont été prises, on ne saura jamais ce qui se serait passé s’ils elles n’avaient pas été prises. L’honnête intellectuelle veut qu’on ne spécule pas sur ça. Et Perronne ne peut en faire un argument majeur dans son attaque contre le vaccin. Si Perronne n’avait pas pris des positions qu’il a prises, aurait-on jamais parlé de lui? L’avenir nous l’apprendra.
      Cela dit, lorsque Pasteur (en fait la vaccination c’est Jenner, plus d’un siècle plus tôt) avait mis au point son vaccin, dit traditionnel aujourd’hui, il n’avait rien de traditionnel mais était révolutionnaire car il s’agissait de « donner la maladie » à un bien portant pour lui éviter cette maladie. A l’époque, il y avait des Perronne pour s’opposer à cette hérésie. Heureusement que la mère du petit Meister, beaucoup plus intelligente que les diafoirus de l’époque, avait prié Pasteur de vacciner son enfant. Puisque de toutes façons il est perdu, qu’est ce qu’on risque! Les antivax, qui n’ont que des éléments de langages pour toute argumentation, fournis d’ailleurs par des médecins, disent: mais on n’a pas de recul. C’est à hurler de rire! Avec un peu d’intelligence, ils comprendraient que le recul on ne peut l’avoir qu’avec l’expérimentation et qui si on ne fait pas, on n’aura jamais de recul. Enfin, il n’y aura pas de vaccins pour tout le monde et on est bien content que des grincheux n’en veuillent pas. Alors qu’ils arrêtent de nous saouler en économisant leur énergie. On ne leur demande pas de se vacciner.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    252 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap