toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Massacre de Yuriy par une dizaine de racailles: “Ça fait très mal de voir votre enfant qui vous supplie de ne pas le laisser mourir” (Vidéo)


Massacre de Yuriy par une dizaine de racailles: “Ça fait très mal de voir votre enfant qui vous supplie de ne pas le laisser mourir” (Vidéo)

Cet adolescent de 15 ans a été tabassé au sol par une dizaine d’individus pour une histoire de bandes rivales qui ne le concernait apparemment pas. Il a été placé dans un coma artificiel et souffre de lourdes blessures. 


Nouvelle victime de l’insécurité, en plein cœur de Paris. Vendredi 15 janvier, un jeune garçon de 14 ans prénommé Yuriy a été lynché par une dizaine d’individus à proximité de son collège situé dans le 15e arrondissement de Paris, rapporte LCI. Ce samedi 23 janvier, deux jours après l’anniversaire de ses 15 ans, l’adolescent est toujours à l’hôpital, placé dans un coma artificiel. Il s’est probablement retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment, au cœur d’un règlement de comptes entre bandes rivales.

« Il est tombé au sol et ils l’ont tabassé » 

« Yuriy était avec des copains sur la dalle de Beaugrenelle après les cours, il était entre 17 et 18 heures », raconte son cousin à LCI. « Une bande d’individus est arrivée, apparemment de Vanves [en banlieue parisienne, NDLR]. Elle cherchait apparemment des jeunes du quartier. Une histoire de bandes rivales », témoigne-t-il encore, avant d’ajouter : « Ils ont dû se dire que Yuriy faisait partie des personnes qu’ils recherchaient. Et quand mon cousin a voulu partir en courant, il est tombé au sol et là, ils l’ont tabassé », conclut-il. A l’arrivée des pompiers, le pronostic vital du jeune garçon était engagé et il a dû être placé dans un coma artificiel.

« Plus de six heures » d’opération

Samedi, l’état du jeune Yuriy est rassurant, confie sa mère, Nataliya Kruchenyk, à BFMTV. « Il va mieux. Il commence à se réveiller, à vouloir nous parler, à bouger, et ça c’est très bon signe », explique-t-elle, la voix serrée. Mais l’adolescent a été lourdement atteint. « Il a eu plusieurs traumatismes crâniens, le nez, les bras, les épaules, les côtes et les doigts cassés, mais c’est surtout le crâne qui a été touché en plusieurs endroits », témoigne sa mère, expliquant qu’il avait subi une opération de « plus de six heures » et qu’il était encore trop tôt pour envisager d’éventuelles séquelles.

Et quand on lui demande comment elle a vécu cet événement tragique, Nataliya Kruchenyk a du mal à contenir son émotion : « Je ne peux pas vous expliquer ce que j’ai ressenti, mais surtout je souhaite qu’il n’arrive jamais la même chose à quelqu’un d’autre. Parce que ça fait très très mal de voir votre enfant qui vous supplie de ne pas le laisser mourir ».

L’Elysée et Darmanin expriment leur soutien

Pour l’heure, les agresseurs n’ont pas été interpellés. Certains camarades de l’adolescent ont « apparemment peur de parler, redoutant des représailles ». Plusieurs appels à témoins officieux ont été lancés sur les réseaux sociaux. Les images de vidéosurveillance ont été saisies et visionnées pour identifier les coupables. En attendant, la mère de Yuriy a porté plainte et contacté l’ambassade d’Ukraine en France.

Selon BFMTV, l’Elysée l’a récemment appelé pour lui exprimer son soutien et sa vive émotion. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a également dénoncé sur Twitter « une attaque d’une sauvagerie inouïe ».

Ce que l’on sait des faits

« Yuriy était avec des copains sur la dalle de Beaugrenelle après les cours, il était entre 17 et 18 heures », a raconté son cousin à LCI. « Une bande d’individus est arrivée, apparemment de Vanves [en banlieue parisienne, NDLR]. Elle cherchait apparemment des jeunes du quartier. Une histoire de bandes rivales », a-t-il encore témoigné, avant d’ajouter : « Ils ont dû se dire que Yuriy faisait partie des personnes qu’ils recherchaient. Et quand mon cousin a voulu partir en courant, il est tombé au sol et là, ils l’ont tabassé. » Après l’avoir roué de coups de pieds, de coups de poings ou encore barre de fer, la bande n’a pas hésité à laisser le jeune homme pour mort…

« Il a eu plusieurs traumatismes crâniens, le nez, les bras, les épaules, les côtes et les doigts cassés, mais c’est surtout le crâne qui a été touché en plusieurs endroits », a déclaré sa mère, Nataliya sur BFMTV. Yuriy a dû subir une opération de « plus de six heures ». Ce samedi 23 janvier, Nataliya a annoncé que son fils a « commencé à se réveiller » : « Il commence à bouger, on est très content parce qu’on sait qu’il ne sera pas paralysé. Par contre ce qui est inquiétant c’est qu’il essaye de parler mais qu’il ne parle pas », a-t-elle expliqué comme le relate Europe 1. Nataliya s’est dite « très inquiète » concernant l’état de son fils mais également « très en colère » contre « les agresseurs qui ont frappé (s)on enfant ». Comme elle l’a déclaré à Europe 1 : « Je ne comprends pas comment ils peuvent dormir, ces gens-là. »

Ce que l’on sait des investigations

Une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide volontaire. D’après les informations de la radio, il s’agirait bien d’un affrontement entre bandes rivales. La bande de voyous auraient « riposté » après une attaque qui aurait eu lieu quelques jours avant dans un autre quartier du sud de la capitale. Mais il est toutefois impossible de déterminer si Yuriy aurait pris part à cette « attaque ». La famille de Yuriy a lancé de nombreux appels à témoins sur les réseaux sociaux afin d’identifier les agresseurs. La mère de l’adolescent a appelé « la police judiciaire » à faire « son travail » : « Yuriy était avec ses amis, je pense que certains doivent savoir quelque chose », a poursuivi Nataliya comme le relate Europe 1. Elle invite ses camarades « à aller à la police témoigner ». « Il ne faut pas qu’ils aient peur ». Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a promis qu’il n’y aura « aucune impunité pour les auteurs de l’agression de Yuriy », rappelant que le « parquet de Paris et les services d’enquête sont pleinement mobilisés ».

Source Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Massacre de Yuriy par une dizaine de racailles: “Ça fait très mal de voir votre enfant qui vous supplie de ne pas le laisser mourir” (Vidéo)

    1. Michel Boissonneault

      ce beau jeune homme , si jeune , si innocent et maintenant si il survie alors il sera handicapé pour le restant de sa vie …. les salauds l’ont tabasser uniquement par ce qu’il est blanc …. ensuite ce sont eux qui affirme que nous sommes raciste

    2. c.i.a.

      Oui et il y aura encore , des « bien-pensant «  de M**DES ,pour dirent que les agresseurs étaient de«  pauvres victimes «  des supposés « inégalités « raciales!
      Que voulez-vous, les racailles font tellement pitiés pour ces orduriers progressistes.

    3. Cyrano

      Même s’ils sont masqués à la démarche, à la posture nous savons qui ils sont.
      Le mode opératoire est le même que celui qu’on a vu sur les vidéos de véhicules détruits lors des émeutes. Ce sont des D’jeuns, quand on a dit ça on a compris.
      Les mêmes coups de pieds aux victimes à terre. la même crapulerie.
      Cette racaille se conduit pire que des animaux .
      QUE DES CHANCES POUR LA FRANCE…
      QUE C’EST BEAU LE VIVRE ENSEMBLE !

    4. danielle

      dire qu’il y a 150 ans ont allait au bagne pour des vols de pommes ….aujourd’hui on assassine et on ne va pas en prison….

    5. oursjuif

      On aurait aimé une réaction aussi importante de moussa darmanin et du yéti Moretti pour donner la peine max au massacre de Sarah Halimi. Attendez de voir si ces 10 racailles ne vont pas prétexter un abus de THC et une abolition du discernement. « Jti jure misieu podmafaute wallah gé fumé un beudo mé suis cru dans GTA »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    218 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap