toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le maire de Bordeaux fait appel à une association antisioniste « l’Union juive française pour la paix » (UJFP) pour lutter contre l’antisémitisme


Le maire de Bordeaux fait appel à une association antisioniste « l’Union juive française pour la paix » (UJFP) pour lutter contre l’antisémitisme

Pierre Hurmic a proposé à l’Union juive française pour la paix de participer à un plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. La Licra a annoncé quitter cette commission.

Et une polémique supplémentaire du côté de la Ville de Bordeaux (Gironde).

Le contexte. Mercredi 6 janvier 2021 s’est tenue la seconde réunion de présentation du projet municipal de plan quinquennal de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations raciales.

Dès le début du mandat, les élus en charge du dossier, Olivier Escots, adjoint au maire de Bordeaux en charge du handicap et de toutes les discriminations, et Paul-Bernard Delaroche, conseiller municipal en charge de la lutte contre les discriminations, ont manifesté leur volonté d’élargir la commission à de nouveaux acteurs locaux. Parmi eux, l’Union juive française pour la paix (UJFP).

Il s’agit d’une association juive française laïque « antisioniste » qui considère le sionisme comme un colonialisme. Et qui est solidaire de la résistance du peuple palestinien.

André Rosevègue porte-parole de l’Union juive française pour la paix en Nouvelle Aquitaine
La polémique. La Licra, elle aussi membre de cette commission, annonce le 7 janvier sur son compte Twitter ne pas vouloir s’asseoir à la même table que l’UJFP.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Le maire de Bordeaux fait appel à une association antisioniste « l’Union juive française pour la paix » (UJFP) pour lutter contre l’antisémitisme

    1. Alex E. MÉRALI

      Ils ne sont pas très nombreux. Du coup, un commando (de vrais juifs) israéliens pourrait venir en douce loger une bonne balle dans la tête de chacun de ces salopards. Ça nettoierait un peu la planète de cette boue de félons haïssables.

    2. Gabriel

      Juif, ça veut dire croyant, pas athée. Les juifs de gauche ne sont pas juifs. Ce sont des traîtres et des collabos.

    3. Robert Davis

      S’il suffisait de se soumettre pour avoir la paix tous les peuples qui ont disparu après s’être soumis à l’islam n’auraient pas disparu!

    4. Cyrano

      Pas étonnant que ces écolos-gauchos pastèques de service exhument — des faux-juifs– pour attiser la haine d’Israël quand on connait le brassage d’air qu’ils produisent en lieu et place d’une vraie politique de la ville; c’est un foutage de gueule permanent. Non seulement ils mènent le pays à la ruine et en prime nous fichent dans la merde.Tu parles d’une association de mes deux, un coup de pied au cul à tous ces cinglés. Comme quoi les collabos ont toujours existé…

    5. moi de france

      DES POURRIS Y EN A DE PARTOUT CES TRAITRES PAS SEULEMENT A ISRAEL MAIS AUSSI AUX MORTS DE L HYPER CASHER DU BATATCLAN DE
      NICE ET TOUTES LES PERSONNES EGORGEES DANS NOS RUES
      QU ILS AILLENT AU BIABLE

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    120 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap