toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le FMI confirme que la France est en quasi-faillite et oblige Macron à un désendettement massif


Le FMI confirme que la France est en quasi-faillite et oblige Macron à un désendettement massif

Le FMI confirme que la France est en quasi-faillite et oblige Macron à un désendettement massif.

Si la gestion de l’épidémie de Covid 19 par Emmanuel Macron et ses gouvernements n’est qu’une suite d’erreurs, les Français ont-ils tort de le remarquer ?

Alors que le FMI vient manifestement de siffler pour la France la fin de la récréation et des chèques Covid sans provisions, les Français peuvent légitimement se demander comment leur pays se trouve désormais proche de la faillite, comme la Grèce en 2008, alors qu’en même temps, la France est l’un des pays qui connait le plus grand nombre de morts de la covid-19 par million d’habitants.

D’ailleurs, dans une démocratie quasi-monarchique où tous les pouvoirs sont concentrés en une seule main, qui est responsable si ce n’est son président ?

Mais non, Emmanuel Macron ne l’entend pas comme ça ! Dans son discours de présentation d’un plan d’investissement national de 1,8 milliard d’euros dans les technologies quantiques, par une incroyable inversion des rôles, il n’a pu s’empêcher de se plaindre une nouvelle fois des Français qui ne seraient pas assez bien pour lui, et non l’inverse.

Il commence par « Nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs », oubliant que c’est à la seule faveur de son irresponsabilité pénale qu’il n’est pas actuellement poursuivi, par exemple pour la gestion de la crise sanitaire, à l’instar des ministres et anciens ministres perquisitionnés.

Ensuite, il fustige la « traque incessante de l’erreur » de la part des Français qui sont simplement confrontés chaque jour à la stupidité ou à l’incohérence des mesures du gouvernement qu’il a choisi pour la France, Édouard Philippe puis Jean Castex ensuite : les fameux masques qui ne servent à rien, puis trop compliqués à mettre et commandés tardivement ; les fameux tests de dépistage longtemps introuvables ; ces confinements à répétition alors que l’OMS annonce qu’ils ne sont pas la bonne solution ; ces stations de ski ouvertes mais pas les remontées mécaniques, ces supermarchés bondés tandis que les petits commerces fermés n’accueillaient plus que quelques personnes en même temps ; ces restaurants fermés alors que les cantines d’école, les restaurants d’entreprise ou le restaurant de l’Assemblée nationale sont ouverts ; ces vaccins dont on parle sans cesse depuis le début de l’épidémie mais qui arrivent au compte-gouttes, etc.

Si la gestion de l’épidémie de Covid 19 par Emmanuel Macron et ses gouvernements n’est qu’une suite d’erreurs, les Français ont-ils tort de le remarquer ?

« C’est pas comme ça que l’on fait face aux crises et que l’on avance » dit ensuite le chef courageux à ses troupes qu’il a lui-même mises dans le pétrin.

« Celui qui ne fait pas d’erreur, c’est celui qui ne cherche pas ou qui ne fait rien » ajoute encore ce président qui n’a justement rien fait – ou fait faire – et c’est bien cela que les Français lui reprochent : pas de commandes de masques ; pas de fabrication de masques ; pas de tests aux frontières, pas de tests massifs ; pas d’études sérieuses sur l’hydrochloroquine ou sur l’ivermectine ; pas d’ouverture de lits d’hôpitaux ; pas d’approvisionnement en vaccins…

« Nous avons besoin d’avoir des femmes et des hommes qui cherchent, qui ont la capacité à inventer ce qui n’est pas encore perceptible et à se tromper » ajoute enfin celui qui, s’il est d’ores et déjà entouré de celles et ceux qui se trompent, n’a par contre rien inventé.

En quoi a-t-il été innovant dans sa gestion de la crise sanitaire ? Les Français n’ont vu qu’un ancien inspecteur général des finances empêtré avec son administration dans de nouvelles lignes Maginot inopérantes pour contrer la propagation d’un virus. De quel toupet fait-il preuve pour tenter d’endosser à nouveau le costume trop grand de l’entrepreneur de la start-up Nation, lui qui n’a jamais créé de sa vie une entreprise qui fonctionne, une recette de cuisine qui plait, une équation de Schrödinger qui permette d’expliquer des phénomènes physiques jugés antinomiques ?

Et il conclut que « l’un des problèmes de la France, c’est la défiance. »

Alors, déni ou mépris ? Comment celui qui n’a cessé d’échouer et qui est toujours incapable de le reconnaitre voudrait-il qu’on lui fasse encore confiance ? Par quelle magie ? Il faudrait croire en son intelligence supérieure même quand la réalité la dénie ?

La confiance ne se décrète pas, elle se mérite. Emmanuel Macron n’a aucune excuse car, enfin, il dispose de tous les pouvoirs : ceux que lui donne la Constitution et ceux qu’il s’octroie allègrement à la faveur de la crise sanitaire. Pouvons-nous imaginer le dictateur Kim Jong-un reprocher aux Nord-Coréens la pauvreté de leur pays ?

Alors, quand il nous fait la morale après avoir géré de manière calamiteuse la crise sanitaire, Emmanuel Macron est-il simplement suffisant ou bien se moque-t-il ouvertement de nous ?

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Le FMI confirme que la France est en quasi-faillite et oblige Macron à un désendettement massif

    1. Robert Davis

      Il a mal géré et bousille tout ce qu’il touche et vient ensuite se plaindre que l’on se plaigne, c’est typique des incompétents. Il n’a même pas compris qu’il est incompétent en tout sauf en blabla!

    2. Filouthai

      Macron est à la fois suffisant et insuffisant … en toutes choses.
      Donald Trump avait bien résumé l’action de Macron comme Président en disant : « tout ce que touche Macron, ça devient de la merde ! ».

      Que faire maintenant pour tenter de sauver le pays ?
      Dégager Macron et sa clique dre l’Ena, adepte de la franc maçonnerie ; mais quelque chose me dit qu’ils ne vont pas partir spontanément ….
      Et nommer ensuite aus ministères régaliens des patriotes et comme chef un patriote accepté par la majorité !

    3. M. Le Clercq

      Normal il y avais encore un peu d’epargne ( et moins d’epargants )

      recette = on soustrait cela a la dette et c’est presque reparti a zero avec moins de charges puisque « arbeit macht frei » et a la fin vers 30 ou 50 cycles , plus besoin de rivotril, le cloud relayé par les nanos le fera a date planifié  » The game over fatal  » !

      Ouin !!! on a tout claqué au casino ca fait 50 ans que ca dure sauvez les riches !

    4. maujo

      Comme tous les fonctionnaires socialistes, la seule chose qu’ils savent très bien faire, c’est dépenser l’argent que nous n’avons pas en empruntant à tout va sans se soucier du lendemain et en partant comme tout ses prédécesseurs, droite ou gauche, Macron ne nous laissera que des dettes que nous allons certainement rembourser au prix fort, voir le model grec.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    202 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap