toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Norvège lance une alerte après 23 décès liés au vaccin Pfizer qui pourrait représenter un risque pour les personnes très âgées ou gravement malades


La Norvège lance une alerte après 23 décès liés au vaccin Pfizer qui pourrait représenter un risque pour les personnes très âgées ou gravement malades

Face à l’enregistrement de 23 décès survenus dans les jours suivants l’administration d’une dose du vaccin Pfizer/BioNTech, la Norvège lance une alerte. Certaines personnes pourraient ne pas supporter les effets secondaires du produit censé protéger contre le Covid-19.

D’après les autorités sanitaires norvégiennes, le vaccin Pfizer pourrait représenter un risque pour les personnes très âgées et/ou gravement malades.

23 décès ont été constatés dans les jours qui ont suivi une injection du produit. Treize autopsies ont déjà été réalisées. Elles ont révélé que les effets secondaires du vaccin ‘peuvent avoir mené’ à de funestes conséquences chez ces personnes âgées et fragiles, a fait savoir l’Agence norvégienne des médicaments.

‘Les rapports indiquent que les effets secondaires courants des vaccins à ARNm, tels que la fièvre et les nausées, peuvent avoir entraîné la mort de certains patients fragiles’, a déclaré Sigurd Hortemo, médecin en chef de l’agence.

Sur son site, l’organisme rappelle également que les ‘grandes études’ sur le vaccin de Pfizer/BioNTech ‘n’ont pas inclus les patients souffrant de maladies instables ou aiguës – et ont inclus peu de participants de plus de 85 ans’.

En outre, l’agence signale que la Norvège est justement en train de vacciner des personnes âgées souffrant de maladies graves. ‘C’est pourquoi on s’attend à ce que des décès proches du moment de la vaccination puissent avoir lieu. En Norvège, 400 personnes en moyenne meurent chaque semaine dans les maisons de retraite et les établissements de soins de longue durée’, précise-t-elle.

L’Institut de santé publique confirme et s’adapte

‘Pour les personnes les plus fragiles, même les effets secondaires relativement légers du vaccin peuvent avoir des conséquences graves’, a confirmé l’Institut norvégien de santé publique. ‘Pour ceux qui ont de toute façon une durée de vie restante très courte, le bénéfice du vaccin peut être marginal, voire sans importance’.

Ces annonces n’empiètent toutefois pas sur le bon déroulement de la campagne de vaccination norvégienne. ‘Nous ne sommes ni alarmés ni inquiets, car ces cas sont très rares et se sont produits chez des patients très fragiles atteints de maladies très graves’, a rassuré Steinar Madsen, directeur médical au sein de l’Agence norvégienne des médicaments, dans une interview accordé au British Medical Journal.

En attendant d’obtenir davantage de données, l’Institut national de santé publique a modifié le guide de vaccination contre le coronavirus, y ajoutant de nouveaux conseils sur la vaccination des personnes âgées fragiles. Ceux-ci impliquent principalement une réflexion et une discussion entre le personnel médical, le patient et ses proches, au sujet du ratio bénéfices/risques de la vaccination.

Pfizer réagit

Pfizer et BioNTech ont réagi à cette annonce. D’après Bloomberg, les concepteurs du vaccin auraient déclaré travailler avec les autorités sanitaires norvégiennes pour connaître les causes exactes des décès. Pfizer a toutefois déclaré que le nombre d’incidents liés au vaccin n’était, jusqu’ici, pas alarmant.

La Norvège a entamé sa campagne de vaccination avec le vaccin Pfizer le 27 décembre dernier. Depuis, 34.000 doses ont été administrées, avec une priorité axée sur les personnes âgées et/ou à risque. Cette semaine, le pays scandinave a également commencé à injecter des doses du vaccin mis au point par Moderna.

A ce jour, 511 personnes ont perdu la vie en Norvège des suites d’une contamination au Covid-19.

Retards de livraisons

Ce vendredi, l’Institut norvégien de santé publique a également annoncé que Pfizer allait connaître des retards de livraisons en Norvège et partout en Europe. Et ce, dès la semaine prochaine. L’information est parvenue à l’organisme norvégien ‘peu avant 10h’ ce matin.

‘Pfizer avait prévu de nous livrer 43.875 doses de vaccin en semaine 3. A présent, il semble que nous en recevrons 36.075’, indique le communiqué de l’institut.

Ces retards seraient causés par la volonté de Pfizer d’améliorer ses capacités de production. ‘La réduction temporaire affectera tous les pays européens’, a souligné l’Institut de santé publique.

Si la Norvège ne fait pas partie de l’Union européenne, le pays scandinave a toutefois négocié avec Bruxelles dans le cadre des commandes et de l’achat des vaccins contre le coronavirus. La semaine dernière, Ursula von der Leyen a annoncé que l’Union avait doublé ses commandes à Pfizer, lui en demandant 300 millions de doses supplémentaires.

Source: BusinessAM

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “La Norvège lance une alerte après 23 décès liés au vaccin Pfizer qui pourrait représenter un risque pour les personnes très âgées ou gravement malades

    1. bernard

      mais pas de problème en fRance : les personnes âgées qui mourront du vaccin seront évidemment mortes de « vieillesse » ou de leurs « pathologies » alors que jusqu’à présent elles mourraient TOUTES du seul covid….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    148 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap