toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Dictature et censure des GAFA: Twitter bannit le président en exercice Trump de “façon permanente”. La gauche médiatique applaudit alors que le compte de l’ayatollah Khamenei qui veut détruire Israël existe toujours !


Dictature et censure des GAFA: Twitter bannit le président en exercice Trump de “façon permanente”. La gauche médiatique applaudit alors que le compte de l’ayatollah Khamenei qui veut détruire Israël existe toujours !

Pour la première fois de son histoire, le réseau social prend cette décision craignant « de nouvelles incitations à la violence » après celles qui ont émaillé le Capitole.

C’est une première qui pourrait faire jurisprudence. « Compte suspendu », c’est ce qu’ont pu voir de nombreux utilisateurs de Twitter en se rendant sur le compte du président Donald Trump. « Twitter suspend les comptes qui enfreignent les règles de Twitter », peut-on lire. Mais cette fois-ci, la suspension n’est pas provisoire comme elle avait pu l’être ces derniers jours, mais bien « permanente ». Selon plusieurs médias, le réseau social explique sa décision pour éviter « de nouvelles incitations à la violence ». Immédiatement après cette décision, le président encore en fonction officiellement, a dénoncé la décision sur le compte de la présidence des Etats-Unis, « POTUS », fustigeant l’attitude de Twitter de « museler la liberté d’expression ». Mais très rapidement, la plateforme a supprimé le tweet et bloqué le compte à son tour puisqu’à l’heure actuelle, plus aucun tweet n’est visible.

Une décision qui pourrait susciter de nombreux débats comme l’a souligné Donald Trump vis-à-vis de la liberté d’expression. En France, le président des Patriotes, Florian Philippot, déplore le fait que « nous basculons dans un monde très sombre, de censure, de surveillance, de haine, un monde ennemi des libertés et du genre humain », en rapport à cette suspension. De son côté, la députée des Yvelines, Aurore Bergé a souligné qu’il était nécessaire de « combattre Trump et le chaos qu’il a entrainé » mais refuse « de se réjouir que les GAFA décident seuls, sans contrôle du juge, sans recours possible », soulignant que la démocratie était sans doute en danger.

Vers une nouvelle plateforme pour Trump ? 

Car après l’invasion du Congrès américain mercredi 6 janvier, Joe Biden avait dénoncé une « attaque sans précédent » et avait alors appelé le président Trump à s’exprimer publiquement. Ce dernier avait finalement demandé dans une vidéo à ses partisans « de rentrer chez eux ». Mais dans la foulée, plusieurs plateformes comme Twitter, Facebook, Instagram et YouTube avaient restreint les comptes du président américain temporairement. Une vidéo en particulier était visée, celle où il clamait « On nous a volé l’élection ». Si Twitter reconnait que les messages des derniers jours ne sont certes pas forcément « violents », le contexte l’aurait poussé à agir de la sorte.

Comme le rappelle 20 Minutes, des Sénateurs n’ont de cesse depuis plusieurs mois de dénoncer la « censure » des réseaux sociaux. L’ancienne candidate à la présidence, Hillary Clinton s’est fendue d’un tweet où elle se réjouit de la décision de Twitter. Quant à lui, Donald Trump a annoncé qu’il pourrait créer une plateforme ou en rejoindre une autre, comme Parler par exemple. Mais Apple vient de lancer un ultimatum à ce service, lui exigeant un service de modération sous peine « d’exclusion de l’AppStore ». On se dirige bien donc vers une nouvelle plateforme que Donald Trump pourrait financer lui-même.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Dictature et censure des GAFA: Twitter bannit le président en exercice Trump de “façon permanente”. La gauche médiatique applaudit alors que le compte de l’ayatollah Khamenei qui veut détruire Israël existe toujours !

    1. LeClairvoyant

      La dictature des médias d’information ont saboté les élections de 2020 à Donald Trump, car sont « tout puissantes » pour créer des mensonges plus crédibles que le vérité d’en face en destructeurs du parti républicain pour servir servilement les intérêts des Globalistes, ce sont ses médias qui sont à blâmer dans ces élections et pas Donald Trump,
      Des chaîne d’information d’état impartiales doivent être crées d’urgence et pas asservies à la gauche, marxistes et globalistes.

    2. M. Le Clercq

      @pinhas votre lien est bloqué helas

      Cette remarque et sujet de cet article concorde avec tant d’autres observations sur les collusions globalistes – satanistes – nazis- coupeurs de tetes IGchiasse et d’autres on y viendra …

      TOUS des bandits et le domaine qu »on essaie de faire oublier c’est l’ideologie/Idéocrassie – c’est l’art du camouflage de l’enfumage, de lui donner un habillage assez attirant pour certains avec meme le prestige de l’uniforme , de la robe de prélats sur de la m….e puante et qui plus est a tendance a se propager sans cesse .

      Sous ces sapes et ces pretextes de construction linguistiques – le bandit reste ce qu’il est mais certains salauds lui attribuent des sorte de merites c’est le comble !
      L’ideocrassie c’est pareil et meme pire car elle set faite pour EGARER ses victimes avec les bourreaux et faire meme des victimes des possibles bourreaux en devenir …

    3. Tamara

      La réponse du Président quant à la démocratie bafouée est tout bonnement superflue!!! ! Nous ne l’avons pas lu ou entendu lorsque les gauchistes voleurs de la vraie cause Gilets Jaunes ont cassé des monuments prestigieux de la France, et dont la restauration est très chère. De plus nous ne l’entendons pas beaucoup en ce moment de crise sanitaire !!!!! M. Trump banni de Facebook et Twitter : cela n’est pas dénoncé…. Les mensonges sont permanents.
      Vous avez dit Démocratie?!
      Pauvre France !!!!

    4. Robert Davis

      Le président Trump a fait une sacrée faute en ne cassant pas twitter et FB, je ne dis pas tous les réseaux et maintenant ces réseaux l’écrasent ce qu’ils ont fait en réalité déjà pendant 4 ans. Je sais qu’il voulait se servir de twitter mais cela aussi a été une erreur il aurait dû utiliser parler.com plutôt. Quant à dire que ces reseaux sont privés et qu’ils font ce qu’ils veulent c’est FAUX même les entreprises privées doit respecter les lois et il y a dans ce cas ENTRAVE A LA LIBERTE D EXPRESSION sans parler du formatage des esprits.Il aurait pu fermer ces sales boites.

    5. Robert Davis

      P.S. Il faut bien se l’avouer Trump s’est trés mal défendu pendant ces 4 ans.Il a trés bien défendu l’Amérique et Israel mais il ne s’est pas défendu lui-même. Les politicards font l’inverse! C’est ce qui a permis aux faux démocrates imposteurs de se croire tout permis!

    6. M. Le Clercq

      @pinhas merci avec un crawler en .ru j’ai vite retrouvé votre site et mais avec AUCUN moteur de recherches ni glandgloubs ou usgloubs ni dutchtrou… en cette nouvelle costia concordia complement – nos-frâgée et encore car il a fallu encapsuler le nom de votre blog pour ne pas tomber sur un site de déco-moche

      et merci j’ai relu sur « aurore rouge » annoncée depuis au moins un mois sur d’autres sources qui depuis sont tres taiseuses ou discretes depuis …

    7. LeClairvoyant

      OK. Donald Trump n’a pas à publier sur les plate-formes que lui sont hostiles ses stratégies pour les jours qui viennent. Il doit créer des plate-formes d’information affines, et en Partant avec plus de 80 millions d’inscrits pour la plupart des Patriotes, va a priver de financement les Médias hostiles que depuis plus de 4 ans se retournent contre lui.
      Créer des Médias favorables aux républicains, doivent voir le jour d’urgence, pour démolir les idéologies communistes, anarchistes et globalistes de la gauche. Là Donald Trump aura des gens que le respecteront et le suivront pour un mandat de plus.
      Il faut faire appel aux militaires pour que ses avocats puissent présenter les preuves que cette élection du 3 novembre 2030 lui a était volée, tout comme l’élection des sénateurs le 05 Janvier 2021 en Georgia.

    8. Robert Davis

      Le président Trump a decidé de créér sa propre plateforme ce qu’il aurait dû faire dés la première suspension. twitter n’est rien c’est Trump qui l’a rendu célèbre mais elle a vite retomber dans l’anonymat.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    385 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap