toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Covid: Si les Français sont interdits de vie sociale, un maire organise un cocktail de 60 personnes pour le départ de la sous-préfète


Covid: Si les Français sont interdits de vie sociale, un maire organise un cocktail de 60 personnes pour le départ de la sous-préfète

La réception a été organisée le 21 janvier dernier. Depuis, la polémique enfle autour de cette réception organisée en pleine épidémie de coronavirus.

C’est une petite fête qui fait du bruit du côté de Rethel, dans les Ardennes. Alors que la sous-préfète, Mireille Higinnen-Bier, en poste depuis 2018, terminait ses fonctions, la municipalité a décidé de lui organiser une réception, jeudi 21 janvier. Une petite fête d’au revoir organisée dans l’après-midi détaille le quotidien régional L’Ardennais, mais qui a regroupé plusieurs dizaines d’invités autour de petits fours, et donc sans masque pour les déguster.

Plusieurs hauts responsables du département étaient présents : porte-parole du monde économique et agricole, élus, président du Pays rethélois, préfet des Ardennes, procureur de la République… au total, une soixantaine de personnes étaient réunies dans la salle mise à disposition par la mairie de Rethel pour l’occasion. Une réunion autour d’un bon buffet alors que toute collation en communauté est totalement interdite depuis le 30 octobre et qui ne passe pas auprès de la population.

Pas « une boum »

Une polémique qui a passablement agacé le maire de Rethel, à l’origine du pot de départ. « N’y a-t-il donc rien d’autre à commenter en ce moment ? Vive la délation, je n’aimerais pas être en temps de guerre », s’est-il ainsi emporté auprès de L’Ardennais. Il affirme ainsi que les règles sanitaires ont été parfaitement respectées : « Certains ont même été surpris de ces règles. On arrive, on s’assoit, on ne bouge plus. Les tables prévues pour douze n’ont compté que cinq personnes, avec deux mètres de distance entre chacun ».

Des déclarations confirmées par un des participants, interrogés par le quotidien régional. « Nous étions assis à cinq autour de tables rondes, à raison d’une dizaine de tables […]. Cela n’a pas duré très longtemps, selon moi, les gestes barrière ont été bien respectés ». Reste que la petite réception intervient au moment où les professionnels de la restauration souffrent, obligés de garder leur rideau baissé depuis des mois en raison de l’épidémie de coronavirus dans l’Hexagone.

De son côté, le préfet des Ardennes a estimé que le pot de départ était une tradition importante : « On se doit d’être respectueux envers la représentante de l’État qui nous a épaulés pendant trois ans. Nous n’étions pas toujours d’accord, mais c’est normal de se dire au revoir. Ce n’était pas un boum à 300 invités ».

Source Capital

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Covid: Si les Français sont interdits de vie sociale, un maire organise un cocktail de 60 personnes pour le départ de la sous-préfète

    1. danielle

      le peuple des sansdents , fainéants , alcoolos n’est pas du même monde .en Inde il y a des castes en France on fait pareil

    2. michel boissonneault

      c’est normal car les dirigeants politique sont invincible …. le Peuple est fragile et faible mais EUX ils sont parfait …. cela prouve que nous sommes maintenant dans le 4ième reich

    3. Robert Davis

      Les soi disant élites se croient au dessus des lois, c’est l’oligarchie communiste qui a tous les pouvoirs. En démocratie les pouvoirs sont partagés mais la nomenclatura communiste cumule le pouvoir politique et le pouvoir économique et personne ne peut s’opposer au pouvoir et à ceux à ceux qui sont proches du pouvoir.Dans ce cas particulier s’ils attrapent le virus ils ne devront s’en prendre qu’à eux-mêmes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    56 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap