toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Covid: les données publiées par Israël démontrent l’efficacité du vaccin Pfizer après la seconde dose


Covid: les données publiées par Israël démontrent l’efficacité du vaccin Pfizer après la seconde dose

Les résultats préliminaires partagés par Maccabi ont montré que seulement 20 personnes sur les 128600 ayant reçu les deux vaccins ont depuis été infectées par le virus COVID-19.

Moins de 0,01% des personnes qui ont reçu le vaccin COVID-19 de Pfizer ont contracté le virus plus d’une semaine après avoir reçu la deuxième dose, a déclaré lundi un important fournisseur de soins de santé israélien.

Les résultats préliminaires partagés par le HMO Maccabi israélien ont montré que seulement 20 personnes sur les 128 600 qui ont reçu les deux vaccins ont depuis été infectées par le virus COVID-19.

Israël est un leader mondial avec son déploiement rapide de vaccins, bien que les données proviennent également d’un verrouillage national qui a aidé à endiguer la contagion. Les Israéliens ont commencé à recevoir les premiers vaccins de Pfizer le 19 décembre.

Le pays fournit à Pfizer des mises à jour hebdomadaires des données sur sa campagne de vaccination dans le cadre d’un accord de collaboration qui pourrait aider d’autres pays à affiner leurs propres campagnes de vaccination.

« Selon les experts de Maccabi, il s’agit de données préliminaires, mais les chiffres sont très encourageants », a déclaré Maccabi dans un communiqué.

« Maccabi rapporte que sur les 20 personnes infectées, 50% souffrent de maladies chroniques. Tous les patients ont souffert d’une maladie bénigne avec des symptômes tels que maux de tête, toux, faiblesse ou fatigue. Personne n’a été hospitalisé ou a souffert d’une fièvre supérieure à 38,5 ° C. La plupart patients testés pour COVID-19 en raison d’une exposition à un patient vérifié », a-t-il déclaré.

Anat Ekka Zohar, directeur de la Division de l’information et de la santé numérique de Maccabi, a déclaré que « le fait que les patients infectés provenaient de profils différents est cohérent avec les résultats des essais de Pfizer ».

Source JPost

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Covid: les données publiées par Israël démontrent l’efficacité du vaccin Pfizer après la seconde dose

    1. M. Le Clercq

      Toujours meme objection :ils ont trouvé ou prouvé quoi ?
      &avec quel test de depistage ?
      puisque ils sont tous avévés FAUX – tous ces tests , et puis en plus personne n’a lu la notice en mars 2020 ni ce qu’en disais son co inventeur ?

      Inaproprié c’est l’inventeur qui le dit et en plus c’etais écrit sur la notice au moins dans sa version english .

      on appelle cela quoi ? foi aveugle et sourd a la maniere des jivaros ? selon les VRP de la faucheuse qui ont fait et continuent meme sans s’en rendre compte de ce beau sale boulot de psy OP apres l’echec de la psy op H1N1 comme preparation pour la solution FINALE ca ne vous rappele RIEN ?

      A un millions de milliard evidemment … on a vu cela aussi au guetto de varsovie
      et ailleurs comme petit rappel qui fait bobo a l’arfeuille des amnésiques et collabos ?

      il a fallu passer aux actes comme a chaque epoque n’est il pas ?

    2. meïr

      Encore une fois , ce n’est PAS un vaccin au sens propre et il ne protège de rien du tout . Et ce n’est pas non plus une thérapie , un traitement qui lui existe à 99,98% en 48h : l’Ivermectine.
      Par contre c’est un essai sur les humains d’ un « message (ARNm) génétique expérimental . Peut-être sans effets immédiats importants mais à moyen terme et long terme sur l’ADN ?

    3. Pinhas

      En Israël, 3000 morts en 11 mois et 1000 pour le mois de janvier 2021…. depuis le début des injections !!!!

    4. Robert Davis

      D’après le prof. Raoult ce vaccin ciblant uniquement la proteine spike c’est presque comme jouer à la roulette au casino car si la proteine change pour un autre variant, le vaccin ne sert plus à rien mais peut on faire un vaccin ciblant plusieurs protéines ou pour cibler plusieurs proteines, il faut des médicaments pas des vaccins? il ne l’a pas précisé semble-t-il.

    5. Robert Davis

      Meir: si il protège contre la protéine spike qui fait des ravages EN CE MOMENT mais si le prof.Raoult ne se trompe pas il n’aura pas d’effet sur les variants dont le variant anglais qui devrait nous arriver dans 2 mois et sera présent à 50%. Enfin comprenne qui pourra…

    6. Robert Davis

      Si le prof. Raoult a raison, il faudrait faire un « vaccin » ARN messager tous les 2 mois le virus ayant la possibiité de varier trés vite C’est peut-être un remède provisoire mais ce n’est pas vraiment un vaccin. Si en Israel le virus a fait 1000 morts en janvier, il évite 2000 morts tous les 2 mois, c’est déjà bien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    62 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap