toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Coronavirus : des chercheurs du laboratoire de Wuhan auraient été malades dès 2019 selon Washington, l’origine d’un « accident de laboratoire » très probable


Coronavirus : des chercheurs du laboratoire de Wuhan auraient été malades dès 2019 selon Washington, l’origine d’un « accident de laboratoire » très probable

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a révélé que des maladies similaires au coronavirus circulaient déjà à l’automne 2019, notamment parmi les scientifiques de l’institut de virologie de Wuhan.

La tension monte encore entre la Chine et les Etats-Unis. Le gouvernement américain ne lâche rien sur les mystères de l’origine du coronavirus, qui était d’abord apparu à Wuhan en Chine. Dans un communiqué – rendu public le 15 janvier par le ministère du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo – il est révélé que des chercheurs chinois seraient tombés malades dès 2019. « Le gouvernement américain a des raisons de croire que plusieurs chercheurs du WIV (Wuhan Institute of Virology) sont tombés malades à l’automne 2019, avant le premier cas identifié de l’épidémie, avec des symptômes compatibles à la fois avec le Covid-19 et des maladies saisonnières courantes », relaye le Daily Mail dont Le Parisien se fait l’écho.

Un manque de transparence

Mike Pompeo a alors pointé le manque de transparence de la Chine qui empêche « systématiquement » toute « enquête (…) approfondie sur l’origine de la pandémie », relate Le Parisien. Toujours d’après le communiqué, Pékin aurait « empêché des journalistes indépendants, des enquêteurs et des autorités sanitaires mondiales d’interroger des chercheurs du WIV, y compris ceux qui étaient malades à l’automne 2019 ». Le gouvernement américain a de ce fait réclamé un « accès complet et transparent aux laboratoires de recherche de Wuhan, y compris leurs installations, leurs échantillons, leur personnel et leurs dossiers ».

Mais ce n’est pas le seul problème ciblé par Mike Pompeo… Selon son communiqué, le laboratoire de Wuhan aurait entamé des recherches secrètes. « Des scientifiques chinois ont étudié les coronavirus d’origine animale dans des conditions augmentant le risque d’exposition accidentelle et potentiellement involontaire », est-il rapporté. En effet, des « expériences » auraient été menées, « impliquant le RaTG13, le coronavirus de chauve-souris identifié par le WIV en janvier 2020 comme étant son échantillon le plus proche du SRAS-CoV-2 ». Les Etats-Unis ont demandé à ce que l’OMS puisse avoir accès à ces recherches secrètes ainsi qu’à un « compte-rendu complet des raisons pour lesquelles le WIV a modifié puis supprimé les enregistrements en ligne de son travail en lien avec le RaTG13 et d’autres virus ».

Des expériences pour l’armée chinoise ?

Pire encore, le communiqué de Mike Pompeo révèle que le laboratoire de Wuhan aurait été « engagé dans des recherches classifiées, y compris des expériences sur des animaux de laboratoire, pour le compte de l’armée chinoise depuis au moins 2017 ». Les Etats-Unis ont enfin émis deux hypothèses, relate Le Parisien. La première : « Le virus pourrait avoir émergé naturellement d’un contact humain avec des animaux infectés, se propageant selon un schéma compatible avec une épidémie naturelle ». La seconde plaiderait pour un « accident de laboratoire », pouvant aussi ressembler à « une épidémie naturelle », « si l’exposition initiale ne concernait que quelques individus et était aggravée par une infection asymptomatique »…

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Coronavirus : des chercheurs du laboratoire de Wuhan auraient été malades dès 2019 selon Washington, l’origine d’un « accident de laboratoire » très probable

    1. Hervé

      Il faut bien se rendre compte que la chine est un pays communiste et tous les pays communistes sont des dictatures; ex: cuba, Vénézuéla, Corée du Nord, la francarabia, non ce dernier est pire, car musulman, donc il ne faut pas s’attendre à du concret en matière d’informations.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    63 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap