toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Sidney Powell: Trump pourrait déclencher le décret de 2018 sur l’ingérence électorale étrangère


Sidney Powell: Trump pourrait déclencher le décret de 2018 sur l’ingérence électorale étrangère

Les chances de voir reconnues les fraudes, bien que Trump ne parle que de cela sur tweeter s’amenuisent, sauf rebondissement inattendu. qu’il ne faut pas écarter définitivement. On a la preuve que, dans le Michigan, 68% des votes via les machines Dominion sont faux, mais si on en croit le Ministre de la Justice de Trump qui a démissionné hier, les fraudes alléguées ne seraient pas suffisantes pour rendre l’élection invalide… reste l’hypothèse de plaintes séparées déposées par Trump en personne…. qui, s’estimant lésé, pourrait  conduire la Cour Suprême à invalider les résultats d’hier.

A-t-il dans sa manche de quoi  faire exploser Biden en prouvant que ce dernier a comploté avec une puissance étrangère, en l’occurrence la Chine ? Ce n’est pas impossible mais ce sera difficile, il faut vraiment des preuves. Le rapport Ratcliffe que doit recevoir Trump dans quelques jours doit apporter ces preuves… Ce serait un énorme retournement de situation.

Par ailleurs le Texas et une vingtaine d’autres Etats ont annoncé qu’ils ne reconnaîtraient pas la victoire des tricheurs et sont prêts et à se battre et même à effectuer une sécession  !


L’avocate Sidney Powell a affirmé que , en raison de présumés ingérences étrangères dans les élections le 3 novembre « il est plus que suffisant pour déclencher » le décret de 2018 par le président Donald Trump.

En septembre 2018, Trump a signé un décret qui stipule que «au plus tard 45 jours après la conclusion d’une élection aux États-Unis, le directeur du renseignement national, en consultation avec les chefs de tous les autres départements et agences exécutifs appropriés, doit procéder à une évaluation de toute information indiquant qu’un gouvernement étranger, ou toute personne agissant en tant qu’agent d’un gouvernement étranger ou au nom d’un gouvernement étranger, a agi avec l’intention ou le but d’interférer dans cette élection », selon le texte de l’ordonnance .

Powell a déclaré à Epoch Times qu’elle pensait qu’en raison de cet ordre exécutif, cela pouvait donner à Trump « toutes sortes de pouvoirs … pour tout faire, de la saisie des actifs au gel des choses, en exigeant la mise en fourrière des machines », se référant aux machines à voter.

« Dans le cadre des pouvoirs d’urgence, il pourrait même nommer un procureur spécial pour examiner cela, ce qui est exactement ce qui doit se produire », a ajouté Powell. «Chaque machine, chaque machine à voter dans le pays devrait être saisie dès maintenant. Il y a franchement plus qu’assez de causes criminelles probables pour justifier cela, pour quiconque est prêt à aborder la loi et les faits uniquement sur la base de la vérité et non de la politique, de la cupidité des entreprises ou de la richesse mondiale

Au cours du mois dernier, certains, y compris la présidente du GOP du comté de Maricopa, Linda Birickman, ainsi que Powell, ont allégué que les machines de Dominion Voting Systems permettaient de transférer les votes de Trump au candidat démocrate Joe Biden. Dominion a repoussé, disant qu’il n’est pas possible de changer les votes, tout en affirmant qu’il n’a aucun lien avec les gouvernements étrangers et ne permet pas à ses employés de s’engager dans des efforts de tabulation des votes.

Powell a noté que le directeur du renseignement national, John Ratcliffe, n’a plus que quelques jours avant de préparer son rapport au président, selon le décret de septembre 2018. On ne sait pas quand – ni si – Ratcliffe publiera le rapport car aucune confirmation publique n’a été donnée jusqu’à présent. Le décret exécutif n’a guère été mentionné depuis qu’il a été publié il y a plus de deux ans.

Si Ratcliffe émet son ordre, « Cela va épater tous les citoyens du pays qui sont prêts à regarder la vérité et les faits« , a fait remarquer Powell. «Parce qu’il n’y a jamais – nous n’avons jamais rien vu de tel dans l’histoire de ce pays. Et cela doit être arrêté maintenant ou il n’y aura jamais d’élections libres et équitables.»

L’ordonnance stipule également que «dans les 45 jours suivant la réception de l’évaluation et des informations», les chefs du ministère de la Justice et de la Sécurité intérieure et «de toute autre agence appropriée» doivent remettre un rapport évaluant les élections générales américaines.

Cela comprend «la mesure dans laquelle toute ingérence étrangère qui a ciblé l’infrastructure électorale a matériellement affecté la sécurité ou l’intégrité de cette infrastructure, la compilation des votes ou la transmission en temps opportun des résultats des élections; et si une ingérence étrangère impliquait des activités ciblant l’infrastructure d’une organisation politique, une campagne ou un candidat, ou se rapportant à une organisation politique, une campagne ou un candidat, la mesure dans laquelle ces activités ont matériellement affecté la sécurité ou l’intégrité de cette infrastructure, y compris par l’accès non autorisé à, la divulgation ou la menace la divulgation, l’altération ou la falsification d’informations ou de données », dit- il .

Source The Epoch Times

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Sidney Powell: Trump pourrait déclencher le décret de 2018 sur l’ingérence électorale étrangère

    1. LeClairvoyant

      Elle voit très clair Sidney Powell. Mais c’est grave d’appliquer la Loi Martial et s’il pense gagner le 6 janvier, cela lui suffi. mais les démons-crates sont capables d’acheter 3 ou 4 sénateurs républicains qui n’aiment pas Donald Trump. A lui de voir, s’il vaut la peine d’attendre le 6 janvier! Car jusqu’au 18 a le temps de faire appel à l’armée (et sont que 2 jours) pour mettre tous les fraudeurs et traîtres à la patrie, qui serait bien de les mettre à l’ombre pour plusieurs années. Mais le Grand Patriote a des amis dans l’armée pour bien le conseiller.

    2. LeClairvoyant

      Sidney Powell voit très claire, mais c’est grave d’appliquer la Loi Martial et si lui pense gagner le 6 janvier, cela lui suffi. Mais les démons-crates sont capables d’acheter 3 ou 4 sénateurs républicains qui n’aiment pas Donald Trump. A lui de voir, s’il vaut la peine d’attendre le 6 janvier! Car jusqu’au 18 a le temps de faire appel à l’armée (sont que 2 jours) pour mettre tous les fraudeurs et traîtres à la patrie, qui serait bien de les mettre à l’ombre pour plusieurs années. Mais le Grand Patriote a des amis dans l’armée pour bien le conseiller.

    3. Robert Davis

      Sydney Powell est formidable, il en faudrait bcp comme elle, bien sûr qu’il faut saisir ces machines truquées et montrer à la nation l’ampleur de la tricherie. Quant à dominion qui prétend ne pas être au courant, qui a programmé ces machines? le St.Esprit? Les liens avec la chine sont prouvés d’autant plus que c’est elle qui a tout financé. Quant à la Loi Martiale il vaut mieux attendre les premières émeutes pour mieux la justifier si Trump n’en a pas besoin.

    4. LeClairvoyant

      @ Robert David, Je viens de voir sur une plate-forme YouTube Carlos Garin qui explique (en espagnol) que depuis que Donald Trump a donné un coup de pied dans la fourmilière, le FBI a pris d’asseau hier une agence de sécurité cybernétique qui a une liaison avec Dominion et qu’ils ont trouvé dans les disques durs, des traces avec des interférences de Chine etc, dans les élections, car ces machines étaient connectées à Internet (chose que Dominion à toujours nié) Voila une occasion en « bronze » pour appliquer l’État d’Urgence, aujourd’hui 18 décembre, selon la loi votée par Donald Trump en cas d’ingérence étrangère.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    222 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap