toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Procès Sarkozy : le Parquet national financier (très à gauche) assume de violer la loi sous les huées des avocats


Procès Sarkozy : le Parquet national financier (très à gauche) assume de violer la loi sous les huées des avocats

Lors du procès de Nicolas Sarkozy sur l’“affaire Bismuth”, le Parquet national financier a évoqué une retranscription de conversation téléphonique, acte pourtant formellement interdit par la loi !

Le 2 décembre à 17h30 se tenait une séance du procès Bismuth lorsque Christine Mée, présidente du tribunal s’est mis à évoquer une retranscription d’une conversation téléphonique qui s’est tenue le 9 mars 2014 entre le prévenu Gilbert Azibert et  Dominique (journaliste pour « Le Canard enchaîné ») à l’époque, actuelle Contrôleuse général des lieux de privation de liberté). Mais selon le Code de procédure, il est formellement interdit de retranscrire lors d’un procès-verbal toute source permettant d’identifier la source d’un journaliste.

Hervé Temime, avocat de Thierry Herzog, s’est alors écrié : « C’est un procédé inacceptable ! » et Jacqueline Laffont d’ajouter immédiatement : « La retranscription est illégale ! Le Parquet le sait mieux que personne ! » Céline Guillet, vice-procureure du Parquet national financier a alors répondu : « Peut-être, mais cela figure néanmoins au dossier ! » Le Parquet national financier assume donc de violer la loi en plein tribunal. Vague de huées des avocats.

Hervé Temime a donc rétorqué : « Tous les éléments de preuve de ce dossier sont horribles ! ». Ce à quoi le prévenu, Gilbert Azibert a renchéri : « J’allais le dire, je trouve scandaleux qu’on écoute les journalistes ! » La vice-procureure en a quant à elle rajouté une couche : « Ce n’est pas eux [les journalistes ndlr] qui étaient écoutés, mais vous, Monsieur Azibert. » Nouvelle vague de huées encore plus forte que la précédente. « C’est pire ! Vous auriez mieux fait de ne rien dire ! », a ajouté Hervé Temime.

La présidente, visiblement gênée, finira par lancer : « Bon, je continue mon interrogatoire, je vais résumer ces conversations. »

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Procès Sarkozy : le Parquet national financier (très à gauche) assume de violer la loi sous les huées des avocats

    1. Hervé

      Sarko de « droite »? A pratiquer une politique on ne peut plus à gauche, concernant Israël. Il ne faut pas oublier qu’il a ajouter la voix de la francarabia à une condamnation d’Israël à cette déchèterie qui s’appelle onu.

    2. laurent gantner

      L’affaire Bismuth des écoutes 📞 concernant Nicolas Sarkozy pour corruption active et trafic d’influences, d’avoir oublié rapidement que la Libye 🇰🇪 porte plainte contre la France 🇫🇷 pour abus de confiance, pourrait-elle renvoyer Sarkozy devant une Cour pénale internationale ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    126 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap