toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lutte contre l’“islamisme radical” : Jean Castex se fait reprendre par l’excellente Sonia Mabrouk parce qu’il ne veut pas interdire le voile pour les fillettes de 2 ans (Vidéo)


Lutte contre l’“islamisme radical” : Jean Castex se fait reprendre par l’excellente Sonia Mabrouk parce qu’il ne veut pas interdire le voile pour les fillettes de 2 ans (Vidéo)

Invité de la matinale d’Europe 1 mardi 15 décembre, le Premier ministre était interrogé par Sonia Mabrouk sur son opposition à l’interdiction de l’amendement du voile chez les fillettes. 

Nouvel exercice médiatique délicat pour Jean Castex ce mardi 15 décembre au matin. Le Premier ministre était invité de la matinale d’Europe 1 pour balayer de nombreux sujets, en raison notamment du déconfinement progressif du pays et de la mise en place du couvre-feu. Mais outre les sujets sanitaires, Jean Castex a été interrogé par la journaliste Sonia Mabrouk sur son opposition à la proposition d’amendement au texte de lutte contre les séparatismes de la députée LREM Aurore Bergé, visant à interdire le port du voile pour les fillettes « de deux ou trois ans ».

« Ce n’est pas l’objectif de ce texte de rouvrir le débat sur le voile », répond-il en préambule. « Notre sujet c’est d’abord de lutter contre le séparatisme, contre l’islamisme radical ». Une petite phrase qui a fait tiquer la journaliste, n’hésitant pas à l’interrompre pour lui faire une remarque sémantique notamment sur le fait que « l’islamisme est forcément radical ». S’ensuit alors une légère hésitation du Premier ministre qui répond : « Ah non… Enfin soyons clair, l’islamisme politique et radical ». 

Castex ne veut pas d’amalgames

Le Premier ministre repris de volée sur l’utilisation des mots, une réaction saluée par Judith Waintraub : « Très bonne remarque de Sonia Mabrouk […] Reste à définir l’islamisme non politique », ironise la journaliste du Figaro. Mais Jean Castex a tenu à se justifier : « Je ne veux pas qu’il y ait un amalgame entre l’islam et l’islamisme radical c’est pour ça que je tiens aux deux mots, à l’islamisme radical et à l’islamisme politique, parce que je le distingue complètement de la religion qu’est l’islam et il y a beaucoup de musulmans de France qui pourront pratiquer librement leur religion grâce à la loi », précise-t-il.

Mais Sonia Mabrouk ne lâche pas le sujet principal engagé, insistant sur le fait qu’il « ne s’agissait pas de croire ou ne pas croire, mais que pour certains, le port du voile était une forme de maltraitance chez les petites filles ». Réponse du Premier ministre : « Nous discuterons avec la députée », dit-il en bottant en touche. « L’objectif poursuivi est de faire cesser des pratiques qui visent à fracturer la communauté nationale, recourir à la violence, au lavage de cerveau et à la haine contre la République. » 

Dans cette interview, Jean Castex est revenu également sur les violences policières, apportant son soutien à la profession, car selon lui, « les policiers sont les premières victimes des violences de par la profession qu’ils exercent ».

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Lutte contre l’“islamisme radical” : Jean Castex se fait reprendre par l’excellente Sonia Mabrouk parce qu’il ne veut pas interdire le voile pour les fillettes de 2 ans (Vidéo)

    1. Filouthai

      Laborieuses ces explications de Castex ! Un nouveau « case vide ».

      Quant à la journaliste, je ne l’ai pas trouvé particulièrement remontée contre les incohérences de ce haut- fonctionnaire, incapable d’appeler un chat un chat, et certainement plus préoccupé par sa carrière financière que par toute autre chose.

    2. jacques

      Sa remarque : « L’islamisme est obligatoirement radical monsieur le ministre » ne vous suffit pas ? Sonia Mabrouk est une excellente journaliste et si vous commencez à dénigrer ses qualités et son professionnalisme alors vous perdez toute crédibilité monsieur !

    3. doudou

      castex et ceux qui nous gouvernent tremblent devant la menace islamiste,c’est pourquoi ,ils n’osent pas interdire le voile islamique, meme pour les petites filles,pourtant nous sommes en france et non au magreb ou dans une republique banannière,si nous ne reagissons pas ,ils vont nous imposer leurs meurses et leurs coutumes,et faire à nos filles ce qu’ils font a leur progeniture.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    234 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap