toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le président de la Conférence des évêques de France fustige le “durcissement de l’islam” qui a “rendu difficile la cohabitation”


Le président de la Conférence des évêques de France fustige le “durcissement de l’islam” qui a “rendu difficile la cohabitation”

Invité de France Inter le 25 décembre, Éric de Moulins-Beaufort est revenu sur le rôle essentiel que doit jouer la religion en ces temps compliqués et où l’homme “peut être tenté par la violence”. 

Les fêtes de Noël se sont globalement bien passées, avec une multiplication des messes dans beaucoup d’endroits afin de permettre au plus grand nombre d’assister au culte et de respecter les gestes barrières. Un moyen aussi pour l’Eglise, estime Éric de Moulins-Beaufort, de se réinventer en cette période de crise sanitaire, notamment grâce aux réseaux sociaux.

Mais le président des évêques de France est surtout revenu sur une année marquée également par les attaques contre l’enseignant Samuel Paty ou dans la basilique de Nice, et a déploré sur France Inter le « manque de connaissance entre les familles chrétiennes et musulmanes » malgré un dialogue entre responsables religieux. Un manque de dialogue qui peut mener à ce genre de drames. Cependant, selon lui, ces faits s’expliquent par un changement de doctrine dans certains quartiers où est apparu « un certain durcissement de l’islam qui a rendu difficile la cohabitation ».

Eviter d’utiliser la religion comme argument pour la violence 

Éric de Moulins-Beaufort plaide ainsi pour un travail à faire en profondeur, puisque selon lui, le principal problème de l’islam en France est « l’imam numérique » et le fait que certains jeunes « ne croient pas à la société française ». Pour sortir de la violence, le président des évêques de France veut mettre l’accent sur le rôle de l’Eglise afin de détourner les mauvaises pensées. « La violence est dans le cœur des hommes, et tout homme est capable, à partir du moment où il est tenté par la violence, d’utiliser sa religion ou toute sorte de pensée, d’idéologie, pour justifier sa violence », détaille-t-il.

Enfin, s’il salue le fait que l’Etat ait reconnu « la liberté de culte comme liberté fondamentale », il regrette qu’on ait voulu « légiférer » sur la tenue des offices. La loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat ne s’occupe pas des offices, répète-t-il.

Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le président de la Conférence des évêques de France fustige le “durcissement de l’islam” qui a “rendu difficile la cohabitation”

    1. Robert Davis

      Que l’islam durcisse ou non cela ne change rien puisque la cohabitation est impossible et non souhaitable. Dans face à face les propos de cambadelis montent bien que même la « droite de la gauche » comme lui est dans le DENi puisque 1. il minimise le nombre de mus en France en prétendant qu’ils sont 5 m. alors qu’ils sont au moins 10 m. 2. leur démographie étant supérieure à celle des français le rapport chez les jeunes s’accroit et même si le chiffre qu’il donne était juste cela ferait environ 10% de la population mais chez les jeunes cela pourrait bien être 20 ou 30% donc encore un DENI de la réalité 3. Avec 500.000 arrivées annuelles + leur démographie cela nous mène facilement à des chiffres tels que 30 ou 40 ou 50% dans un trés proche avenir et dans ce cas oser dire que la France est en train de…gagner c’est nous prendre pour des demeurés alors que le demeuré c’est lui s’il croit ce qu’il dit ou un escroc s’il ment. Zemmour a 1000% raison de s’inquiéter. 5. Enfin prétendre que les mots servent à …analyser la situation alors qu’il répète les mêmes âneries depuis 30 ans c’est encore nous prendre pour des c. cr il s’agit évidemment d’une DIVERSION POUR NE PAS AGIR; Il n’est pas possible qu’il croit aux âneries qu’il nous débite lui et la gauche.

    2. Robert Davis

      Si la réflexion et les milliards de mots que la gauche et lui même débite depus…30 ans ne l’ont pas amené à voir que la France perd de plus en plus de terrain dans le rapport de force avec les mus c’est qu’il est bouché à l’émeri. Zemmour a raison de le comparer à gamelin le généralissime-crétinissime à l’esprit totalement fermé qui était fixé sur sa table de soldats de plomb et prétendait que le … »mouvement gênait son ordre »!!! Et ce sont de tels demeurés qui mènent les nations à leur perte!

    3. Jacques B.

      Quel gloubi-boulga… incapable de comprendre que ce n’est pas une question de « durcissement » de l’islam, mais que l’islam porte en lui, dans ses textes (coran, hadiths, jurisprudence – écouter à ce sujet A. Del Valle), et que tôt ou tard, chassez le naturel, il revient au galop, et l’islam se révèle encore et toujours être un système non seulement arriéré par maints aspects, mais terriblement coercitif et violent.

      Ce n’est pas avec des évêques comme ça que l’Église romaine va avancer et que la France va se sortir du piège.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    463 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap