toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Elections US: les médias font croire que Biden est élu, il n’en est rien. 7 états disputés ont envoyé des votes contestataires pour Trump et non pour Biden. Résultats le 6 janvier !


Elections US: les médias font croire que Biden est élu, il n’en est rien. 7 états disputés ont envoyé des votes contestataires pour Trump et non pour Biden. Résultats le 6 janvier !

 

Les grands électeurs du GOP du Michigan ont voté pour Donald Trump malgré les tentatives du gouverneur du Michigan pour les en empêcher.

Hier :

  • 22 législateurs + 8 nouveaux législateurs élus signent une résolution commune appelant le Congrès à accepter la liste alternative des électeurs et à s’abstenir d’accepter les votes électoraux de Biden jusqu’à ce que les enquêtes soient terminées.
  • 23h55 : La campagne Trump engage un procès au Nouveau Mexique pour fraude électorale. « Le procès du Président est valable et nécessaire » a commenté le parti Républicain du Nouveau Mexique.
  • 23h49 : Le secrétaire d’État de Georgie Brad Raffensperger annonce un audit de signature des bulletins de vote par correspondance dans le comté de Cobb.
  • 23h42 : Bill Barr quittera son emploi avant Noël.
  • 23h40 : à l’instant : Le président du pouvoir judiciaire du Sénat de l’Arizona vient d’émettre des citations à comparaître pour un audit complet de toutes les machines Dominion et des logiciels.
  • 23h38 : Le Collège électoral annonce Joe Biden comme président élu après que les 55 votes de la Californie l’aient placé au-dessus des 270 nécessaires pour gagner la Maison Blanche, tandis que les votes concurrents donnent la victoire à Trump.
  • 23h34 : nouvelle victoire devant la Cour suprême du Wisconsin – après un échec quelques heures plus tôt devant la même cour pour un dossier différent.

    La Cour suprême du Wisconsin est d’accord avec Trump pour dire que les électeurs qui ont voté illégalement ne devraient pas être autorisés à voter.

    Les avocats de Trump doit amener les électeurs illégaux à accepter qu’ils ont voté illégalement et le tribunal invalidera leur vote.

  • 23h29 : Nous avons donc maintenant 7 Etats qui envoient des grands électeurs concurrents pour Trump au Congrès américain : Pennsylvanie, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Arizona, Nevada et Nouveau-Mexique.

    Les grands électeurs de ces sept États ont déclaré que les fraudes électorales et les changements illégaux d’élection sont non acceptables.

    Reste à Dreuz d’expliquer cet aspect légal à nos lecteurs.

  • 23h26 : Les républicains vont obtenir un siège de plus à la Chambre des représentants pour le Michigan au prochain Congrès suite à la retraite d’un indépendant.
  • 23h22 : Historique : Pennsylvanie, Georgia, Michigan, Wisconsin, Arizona, Nevada et Nouveau Mexique ont tous fait voter les grands électeurs du GOP pour Donald Trump. Cela préserve le droit de Trump de remédier à la fraude avec ses propres électeurs concurrents.
  • 23h14 : La police de l’État du Michigan confirme la fermeture – illégalement – du Capitole pour des activités électorales officielles et autorisées par la Constitution.

    « Je savais les Démocrates vicieux, crapuleux, menteurs et totalitaires, et je n’ai aucune illusion sur eux, mais même moi j’écarquille les yeux » – JP Grumberg.

Le Capitole n’est pas ouvert au public aujourd’hui, selon la Commission du Capitole. Par conséquent, la police de l’État du Michigan empêche l’entrée de toute personne non autorisée à se trouver dans le bâtiment.

  • 22h36 : Le membre du Congrès du GOP du Michigan, Paul Mitchell, a quitté le parti républicain en raison du refus du parti d’accepter le résultat de l’élection, et devient indépendant.
  • 22h27 : Les 11 grands électeurs républicains de l’Arizona se sont réunis pour voter pour le président Donald Trump et le vice-président Mike Pence. Soit 53 votes concurrents de plus pour Trump.
  • 22h25 : La Cour suprême du Wisconsin rejette les efforts de la campagne Trump pour faire annuler des bulletins de vote illégaux, juste avant le vote des grands électeurs.
  • 21h17 : à cette heure, les électeurs du GOP ont soumis des bulletins de vote concurrents pour le président Trump dans les États suivants :
    • Nevada (6)
    • Pennsylvanie (20)
    • Géorgie (16)
    • 42 Votes électoraux au total, et la victoire potentielle pour Trump si le Congrès doit décider de l’élection.
    • Le Michigan empêche les grands électeurs Républicains d’entrer le capitole pour exercer leur droit de vote.
    • Reste le Wisconsin
  • 21h13 : Vidéo : le gouverneur du Michigan utilise la police de l’État pour empêcher les électeurs du GOP d’entrer dans le capitole de l’État :

  • 21h09 : in-cro-ya-ble ! En ce moment, le Michigan utilise la police d’État pour empêcher les électeurs du GOP d’entrer au Capitole de l’État et voter pour le président Trump.
  • 20h39 : Le secrétaire d’État Brad Raffensperger a déclaré que l’État effectuera un audit limité de concordance des signatures dans le comté de Cobb, dont les résultats seront publiés dans deux semaines.
  • 20h30 : La Géorgie donne le coup d’envoi du vote anticipé pour le second tour des élections sénatoriales.
  • 20h26 : Le Congrès doit maintenant tenir compte de listes électorales concurrentes de la Pennsylvanie, du Nevada et de la Georgie.
  • 20h24 : Les grands électeurs Républicains du Nevada votent pour le président Trump.
  • 19h59 : Le conseiller du président Trump Stephen Miller affirme qu’un groupe de grands électeurs « alternatifs » votera aujourd’hui pour Trump :

« Au moment où nous parlons, une liste alternative d’électeurs dans les États contestés va voter et nous allons envoyer ces résultats au Congrès. » [en cas de désaccord entre le Congrès et le président, le cas peut terminer devant la Cour suprême]

  • 19h53 : Bart Marcois : « J’ai été observateur international pour des élections. Il était de mon devoir de certifier que les élections étaient libres et équitables, ou non. Et si on me le demandait, je ne certifierais jamais les élections à Atlanta, Philly, Detroit ou Milwaukee. »
  • 19h49 : Une grande victoire pour le président Trump : La Cour suprême du Wisconsin décide que les bulletins de vote arrivés après le jour du scrutin ne seront pas pris en compte.
  • 19h46 : Parce que le procès du président contre l’élection de la Géorgie est toujours en cours, les grands électeurs Républicains se sont réunis aujourd’hui à midi au Capitole d’État et ont voté pour le président Trump et le vice-président.
  • 19h42 : Les Grands électeurs républicains de Pennsylvanie votent pour Donald Trump et Pence pour des raisons procédurales, afin de préserver la contestation juridique de la campagne Trump, comme l’ont fait les Démocrates en 1960 pour Kennedy.
  • 16h37 : Accrochez-vous : voici le rapport de l’expertise légale des 16 machines de Dominion Voting Systems dans le comté d’Antrim, Michigan :
    1. « Nous concluons que le système de vote de Dominion est intentionnellement et délibérément conçu avec des erreurs inhérentes pour créer une fraude systémique et influencer les résultats des élections ».
    2. « Le taux d’erreur électorale admissible établi par les directives de la Commission électorale fédérale est de 1 sur 250 000 bulletins de vote (.0008%). Nous avons observé un taux d’erreur de 68,05 %. Cela démontre une erreur significative et fatale en matière de sécurité et d’intégrité des élections ».
    3. « Un nombre stupéfiant de bulletins de a nécessité un jugement [par un adjudicateur]. Il s’agit d’un problème qui n’a pas été observé lors des précédents cycles électoraux, lesquels étaient toujours stockés sur le serveur … Les erreurs intentionnelles ont conduit à un jugement en masse des bulletins de vote sans aucune surveillance, sans transparence ni signe d’audit.
    4. « Il est significatif que le système informatique montre les journaux d’adjudication des votes des années précédentes ; mais toutes les entrées du journal d’adjudication pour le cycle électoral de 2020 sont manquantes. Le processus d’adjudication est le moyen le plus simple de manipuler manuellement les votes ».
    5. « L’absence de registres [pour l’élection de 2020] empêche toute forme d’audit, et leur absence manifeste est extrêmement suspecte puisque les fichiers existent pour les années précédentes en utilisant le même logiciel ».
    6. « La suppression de ces dossiers viole la loi de l’État et empêche un audit significatif, même si le secrétaire d’Etat voulait effectuer un audit. Nous devons conclure que les dossiers du cycle électoral de 2020 ont été supprimés manuellement ».
    7. « De même, tous les journaux de sécurité des serveurs antérieurs à 23h03 le 4 novembre 2020 sont manquants. Cela signifie que tous les journaux de sécurité pour le lendemain de l’élection, le jour de l’élection et avant le jour de l’élection ont disparu ».
    8. « D’autres journaux de serveur avant le 4 novembre 2020 sont présents ; il n’y a donc pas d’explication raisonnable pour que les journaux de sécurité soient manquants ».
    9. « Nos conclusions montrent que les totaux de la bande de tabulation du canton de Central Lake ont été modifiés de manière significative en utilisant deux versions différentes du programme – une modification avant les élections (23/10/2020) et une autre après les élections (le 05/11/ 2020), qui étaient tous deux des modifications logicielles apportées lors d’une élection, en violation de la loi électorale, et pas seulement une erreur humaine associée au système de gestion des élections du Dominion.
    10. « Ces changements de système affectent la façon dont les bulletins de vote sont lus et tabulés, et notre examen a démontré un changement significatif dans les résultats des électeurs en utilisant les deux programmes différents. »
    11. Ces changements de logiciels sont en infraction avec la période de 90 jours de la « sphère de sécurité » qui interdit de modifier les systèmes électoraux, les registres, les mises à jour de matériel/logiciels sans avoir à se soumettre à une nouvelle certification.
    12. La seule raison de changer de logiciel après l’élection est de dissimuler des preuves de fraude et/ou de corriger des erreurs de programme qui auraient pour effet de décertifier l’élection.
    13. Le greffier du comté d’Antrim et le secrétaire d’État Jocelyn Benson ont déclaré que l’erreur commise le soir de l’élection (détailléedans l’article) par le « retournement » du vote de Trump à Biden) était le résultat d’une erreur humaine due au fait que la tabulatrice du canton de Mancelona n’a pas été mise à jour avant la nuit de l’élection.

      Nous ne sommes pas d’accord et concluons que le retournement du vote s’est produit à cause d’une erreur de machine intégrée dans le logiciel de vote conçu pour créer une erreur.

    14. Le journal de tabulation pour l’examen légal du serveur du comté d’Antrim à partir du 6 décembre 2020 comprend 15 676 événements individuels, dont 10 667, soit 68,05 % des événements, étaient des erreurs enregistrées. Ces erreurs ont entraîné des erreurs globales de tabulation ou l’envoi de bulletins de vote à l’arbitrage. Ce taux d’erreur élevé prouve que le Dominion Voting System est défectueux et ne respecte pas les lois électorales des États ou du gouvernement fédéral.
    15. Dans le canton de Central Lake, 1 222 bulletins de vote ont été annulés sur un total de 1 491, soit un taux de rejet de 81,96 %. Tous les bulletins annulés sont envoyés à l’arbitrage pour décision par le personnel électoral.
    16. La vidéo publiée dans notre article précédent, qui montre comment tricher lors de l’arbitrage, est mentionnée dans le rapport d’expertise.
    17. Le comté d’Antrim n’a pas mis à jour son système informatique, soit par incompétence, négligence grave, mauvaise foi ou non-respect délibéré de la sécurité fondamentale du système requise par la législation fédérale et celle des États. Il est impossible que ce système de gestion des élections ait réussi les tests ou ait été légalement certifié pour mener les élections de 2020.
    18. Le 21 novembre 2020, un utilisateur non autorisé a tenté sans succès à ramener à zéro les résultats des élections. Cela démontre une nouvelle tentative d’altération frauduleuse des données.
    19. Les machines du Dominion ImageCast Precinct (ICP) ont la possibilité d’être connectées à internet – en violation des lois électorales. Comme certains fichiers ont été supprimés, nous n’avons pas encore trouvé si des données ont été transmises ou reçues ; mais nos recherches se poursuivent.
    20. Les identifiants et mots de passe des comptes d’utilisateurs du logiciel Dominion Democracy Suite sont stockés dans des tables non sécurisées de la base de données, et les multiples comptes d’administrateurs du système électoral partagent le même mot de passe, ce qui signifie qu’on ne peut pas savoir qui a pu changer des vote, les supprimer, ou modifier ou décider des votes par grosse quantité en une seule opération.
    21. Le « taux d’erreur » élevé dans le logiciel électoral (dans ce cas, 68,05 %) permet d’utiliser un algorithme qui pondérera un candidat plus qu’un autre (par exemple, attribuer arbitrairement à un candidat spécifique ⅔ des résultats, et ⅓ à l’autre). Dans les logs, nous avons constaté que cet algorithme était activé. Cela a permit à quelqu’un d’appliquer une valeur numérique arbitraire aux candidats et de modifier le résultat global.
    22. Nous concluons que les erreurs sont si importantes qu’elles remettent en cause l’intégrité et la légitimité des résultats de l’élection du comté d’Antrim, au point que les résultats ne sont pas certifiables. Comme les mêmes machines et logiciels sont utilisés dans 48 autres comtés du Michigan, cela jette un doute sur l’intégrité de l’ensemble de l’élection dans l’État du Michigan.

Source Dreuz

Ce n’est pas sur BFM qu’on vous expliquera le pourquoi du vote de contestation des grands électeurs Républicains du Wisconsin, du Michigan, du Nevada, de la Pennsylvanie, de la Georgie, de l’Arizona, et du Nouveau-Mexique qui s’est produit hier.

Aujourd’hui, les votes du collège électoral seront scellés et envoyés par transporteur spécial à Washington où ils resteront scellés jusqu’au 6 janvier, date à laquelle la Chambre et le Sénat se réuniront en séance commune pour ouvrir les votes. Les médias vont vous faire croire que tout est fini et que Joe Biden est maintenant officiellement président…

Le 6 janvier, Nancy Pelosi s’assiéra avec le reste des membres de la Chambre car elle n’a aucun pouvoir ou autorité spéciale sur l’audition… Le vice-président Mike Pence aura toute l’autorité en tant que président du Sénat pour cette journée et acceptera ou rejettera les motions de l’assemblée pour décider des prochaines étapes.

Mike Pence est en pleine autorité ce jour-là, comme le stipule la Constitution. Les bulletins de vote seront certifiés aujourd’hui mais cela ne veut rien dire…

Les votes seront ouverts et à ce moment-là, un membre de l’Assemblée pourrait, et va très probablement, lever la main pour s’opposer au vice-président sur l’état des votes des électeurs. Cette objection peut porter sur une fraude ou toute autre raison, et avec l’appui de cette objection, tout change. Tout !

La Chambre et le Sénat se diviseront pendant deux heures (au moins) pour débattre, puis voter. Le vote se fera par sénateur, le vice-président étant la voix décisive si nécessaire au Sénat, tandis que le vote à la Chambre ne sera qu’une voix par délégation, par État, et non par membre de la Chambre ! Les Républicains ont 30 voix de délégation contre 20 pour les Démocrates.

Si ce scénario se réalise, le président Trump sera réélu.

Les démocrates, les médias, les réseaux sociaux et les mondialistes du monde entier seront déstabilisés et le chaos éclatera. Il y aura des morts. Ce sera une petite guerre civile. Il faut faire le ménage.

Le président Trump essaie de faire ce qu’il faut et de passer d’abord par les tribunaux, de dénoncer toutes les fraudes, mais nous savions tous qu’aucun des tribunaux, même la Cour suprême, ne voulait toucher à cette question avec une perche de 10 pieds !

C’est pourquoi les pères fondateurs étaient si brillants, car ils savaient que quelque chose comme ça pourrait arriver un jour. Alors, n’écoutez pas les médias et toutes leurs tromperies et mensonges. Il suffit de lire la Constitution et vous saurez que la loi, les politiques et les procédures, en fin de compte, sont de notre côté.

Trump restera POTUS… avec l’aide du ciel.

Texte inspiré par les travaux de Jenna Ellis et de l’équipe d’avocats du Président Trump

Les amendements de la constitution américaine:

https://mjp.univ-perp.fr/constit/us1787a.htm

© Pierre Rehov pour Dreuz.info.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Elections US: les médias font croire que Biden est élu, il n’en est rien. 7 états disputés ont envoyé des votes contestataires pour Trump et non pour Biden. Résultats le 6 janvier !

    1. michel Boissonneault

      c’est la plus grande et importante parti d’échec de l’histoire de l’humanité , Trump et son équipe combat le mal incarné , le mal a corrompu tant de gens soit par l’argent ou par les menaces … bref depuis 4 ans que je prie l’Éternel surtout depuis 6 mois et il faut qu’il gagne ou sinon cela sera treblinka a l’échelle de la planète

    2. LeClairvoyant

      Il est clair, que le volé est T et pas B. donc la légitimité de B doit être contesté.
      Il y a des millions de votes qui ont changé de destinataire « par art de magie ». et les Hackers qui ont participé à ces élections doivent être recherchés, car ils ont effacés les résultats de logiciels. (en somme ont effacé les traces de sang et caché le cadavre). Mais le FBI et la CIA doivent être questionnés, car ils ont des preuves des anomalies dans plus de 7 états. Et la légitimité de B est plus que suspecte.
      Les Médias ont utilisé des casseroles inventées contre T, et ont cassé les vrais casseroles de B; durant les 4 années de le présidence de T. et c’est une honte!

    3. LeClairvoyant

      Pardon, Je voulais dire les casseroles cachées de T qui ne se sont pas vues dans la campagne électorale comme les affaires de la famille B avec la Chine l’Ukraine. etc. Ce qui rend le Loi Martiale possible pour le présidant T !

    4. Pinhas

      Je me régale d’avance de voir la tête des journaleux hypocrites le jour où ils seront obligé de dire la vérité sur cette horrible affaire.
      Trump va écraser le félon bidon et reprendre les commandes de son navire .
      Vive Trump ,vive l’Amérique.
      Dehors les traîtres.

    5. LeClairvoyant

      Les médias des États unis se régalent d’avoir d’avoir fait gagner aux voleurs des élections, qui soient des politiques corrompus, des Hackers, des serveurs qui font voter les morts pour Biden et pas Pour Trump, C’est un coup d’État avec des ingérences de pays étrangers. Je pense que ce vol des Élections ne tiendra pas jusqu’au 21 janvier 2021, car doit être arrêté avant; Par la Li Martial ou un autre mécanisme de la loi des États Unis, Car si beaucoup de millions sont outrés dans le monde que cela puis se produire, Je pense que pour les patriotes américains doit être plus dur d’accepter que ce vol puise aller au bout du parcourt sans être arrêté avant le 21 janvier 2021.Car c’est le peuple américain qui est volé et trahi dans sa démocratie.

    6. Sozicien

      Biden donne mauvaise impression, il devrait prendre sa retraite, les démocrates l’ont mis en avant parce qu’ils n’ont personne de mieux qu’un vieil homme sénile, corrompu… qui ne donne pas confiance à ce peuple qui a besoin d’un Président fort et intelligent. Les démocrates ont volé l’élection, il faut que Trump reprenne sa place et sorte les Etats-Unis de l »emprise de ces idiots qui ne feront qu’enfoncer ce pays et le monde vers plus de guerres et de misère.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    727 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap