toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Elections US: Le directeur national du renseignement John Ratcliffe affirme qu’il y a eu une ingérence étrangère dans l’élection de novembre


Elections US: Le directeur national du renseignement John Ratcliffe affirme qu’il y a eu une ingérence étrangère dans l’élection de novembre

Le directeur national du renseignement américain, John Ratcliffe, a confirmé qu’il y avait eu une ingérence étrangère dans l’élection de 2020, selon la correspondante de CBS, Catherine Herridge.

« Eh bien, le directeur national Ratcliffe dirige les 17 agences de renseignement et il a accès aux informations les plus confidentielles détenues par le gouvernement américain. Et il a dit à CBS News qu’il y avait eu une ingérence étrangère de la Chine, de l’Iran et de la Russie en novembre de cette année, et il attend un rapport public sur ces conclusions en janvier », a déclaré Mme Herridge.

Le bureau de Ratcliffe n’a pas répondu immédiatement à la demande d’Epoch Times de confirmer l’information.

La déclaration de Ratcliffe contredit d’autres déclarations faites par des responsables de la sécurité nationale.

Christopher Krebs, le haut responsable de la cybersécurité récemment licencié lors de l’élection présidentielle, a témoigné mercredi devant la commission sénatoriale de la sécurité intérieure et des affaires gouvernementales.

« Même si les élections sont parfois chaotiques, cette élection-ci était sûre », a déclaré M. Krebs.

Lors d’une interview à l’émission 60 minutes le 27 novembre, il a été demandé à M. Krebs ce qu’il pensait des allégations de l’équipe juridique de Trump selon lesquelles les votes avaient été dépouillés dans des pays étrangers et manipulés.

« Alors, tous les votes exprimés aux États-Unis d’Amérique sont dépouillés aux États-Unis d’Amérique », a déclaré M. Krebs. « Je ne comprends pas cette accusation. Tous les votes exprimés aux États-Unis d’Amérique sont dépouillés aux États-Unis d’Amérique. Point final. »

Et d’ajouter : « Donc, encore une fois, il n’y a aucune preuve qu’une machine quelconque, à ma connaissance, ait été manipulée par une puissance étrangère. Point. »

Sidney Powell, ancien procureur fédéral, aperçue travaillant aux côtés de l’équipe juridique du président Donald Trump pour contester les élections, a déposé une lettre auprès de la Cour suprême le 13 décembre pour l’informer de deux lots de preuves récemment obtenues sur les équipements de vote de Dominion Voting Systems.

Sa lettre présente de nouvelles déclarations sous serment de deux experts technico-légistes qui affirment qu’une ingérence internationale a eu lieu lors de l’élection de 2020 et que les systèmes Dominion étaient connectés à des systèmes étrangers dans le monde entier.

Me Powell indique que deux analystes du renseignement militaire ont signé des déclarations sous serment indiquant que les certificats SSL de dominionvoting.com avaient été utilisés à plusieurs reprises depuis le Canada, la Serbie et les États-Unis.

Pendant ce temps, le bureau du directeur national du renseignement (ODNI pour office of the Director of National Intelligence) a confirmé que son prochain rapport contiendrait des informations sur les menaces étrangères « pertinentes » de la récente élection.

« La communauté du renseignement[IC pour Intelligence Community] a reçu des rapports pertinents depuis l’élection et un certain nombre d’agences n’ont pas fini de se coordonner sur le produit », a déclaré Amanda Schoch, porte-parole du bureau, ajoutant que M. Ratcliffe reste attaché à une publication rapide du rapport.

L’ODNI a annoncé mercredi dernier que la communauté du renseignement a notifié M. Ratcliffe qu’elle ne respecterait pas la date limite du 18 décembre fixée par le décret du président Trump pour soumettre le rapport sur les menaces étrangères pendant l’élection de novembre, car « les agences n’ont pas fini de se coordonner sur le produit ».

« Cet après-midi, le DNI a été informé par des responsables de carrière du renseignement que la Communauté du renseignement ne respectera pas la date limite du 18 décembre, fixée par le décret présidentiel et le Congrès pour soumettre l’analyse classifiée de l’IC sur les menaces étrangères dans l’élection américaine de 2020 », a déclaré Mme Schoch.

Le 18 décembre marque le 45e jour après l’élection générale du 3 novembre, et à cette date, selon le décret présidentiel de Trump de 2018, le DNI devait remettre un rapport qui devrait déterminer « dans toute la mesure du possible » si des tentatives d’ingérence ont eu lieu, en déterminer la nature, les méthodes utilisées, les entités impliquées et celles qui ont autorisé ces ingérences.

Trump ne cédera pas

Epoch Times

1/ L’AVOCATE DE TRUMP- ELLIS AFFIRME QUE LA BATAILLE CONTINUE

2/ RENSEIGNEMENT: REPORT DU RAPPORT SUR L’INGÉRENCE ÉTRANGÈRE

3/ NOUVEAUX DÉPUTÉS RÉPUBLICAINS À PELOSI : ENQUÊTEZ SUR LA FRAUDE

4/ RAND PAUL: DES ÉLECTIONS VOLÉES DE MULTIPLES FAÇONS

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Elections US: Le directeur national du renseignement John Ratcliffe affirme qu’il y a eu une ingérence étrangère dans l’élection de novembre

    1. Amsallem

      À quand la fin de la partie ? Les preuves s’empilent mais on a l’impression d’arroser le désert, cette situation est très déstabilisante.

    2. michel boissonneault

      Amsallem je suis impatient moi aussi mais dans une société de droit il y a des procédures en justice car les opposants politique de trump veulent juste un faux pas pour le destitué donc lui et sa gang surtout Mme Powell car c’est elle qui sonne la charge pour monter un dossier en béton contre la mafia du deep state bref ils ont que 45 jours pour prouver a 100% la fraude et surtout le faire accepter par le peuple …. pour l’instant il y a juste 65% des gens qui sont convaincu de la fraude bref de toute façon les arrestations commence bientôt

    3. Robert Davis

      … »‘ont pas fini de se coordonner »…. en clair cela doit signifier qu’ils ne sont pas d’accord entre eux ce qui n’est pas étonnant vu la fracture entre la gauche et la droite. Tant que la cour suprême ne se sera pas prononcé la gauche dira que « il n’y a pas de preuves » que les preuves ne sont pas confirmées etc.

    4. LeClairvoyant

      Il est clair que les globalistes ont tenté de voler les élections aux patriotes avec les machines à compter les votes et des ingérences étrangères.
      Maintenant pour avancer rapidement, il faut l’État d’Urgence et que l’armée garantisse les nouvelles élections dans le 7 états « pendulaires ». Car en recomptant les votes à la main, conté par conté, dans ces 7 états vous avec pour 6 ans et sera trop tard, même si vous retournez quelques contés. Les fraudes massives, ont étés faites par les logiciels, qui ont changé des millions de votes, mais les voleurs ont effacés les traces de leur passage. Il faut des nouvelles élections en 7 états, car si vous gagnez en 3 ou 4 sur 7, cela suffira pour gagner l’élection et les 170 grands électeurs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    219 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap