toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Producteur tabassé: Michel Zecler, le « producteur », a de lourds antécédents judiciaires vols à main armée, de stupéfiants, d’outrages… il transportait un sac de cannabis (Vidéo)


Producteur tabassé:  Michel Zecler, le « producteur », a de lourds antécédents judiciaires vols à main armée, de stupéfiants, d’outrages… il transportait un sac de cannabis (Vidéo)

Quatre policiers ont été placés en garde à vue dans cette affaire. Ils assurent que l’interpellation était légitime.

Avant même qu’on connaisse le fin mot de l’histoire, une large partie de l’opinion publique a déjà condamné les quatre policiers que l’on voit dans une vidéo, après l’interpellation violente d’un producteur de musique, le 21 novembre. Quelques jours plus tard, la vérité semble pourtant plus nuancée qu’il n’y paraît.

« Le faire sortir de son local »

Le Parisien, qui rappelle que quatre policiers étaient toujours en garde à vue, samedi 28 novembre, dévoile de nouveaux détails : dans le studio de Michel Zecler, l’homme arrêté, un sachet transparent contenant ce qui pourrait être de la résine de cannabis a été retrouvé le lendemain par les enquêteurs. « Les policiers disent que leur seul objectif, c’était de le faire sortir de son local pour l’interpeller, car ils pensaient que c’était à cause des stupéfiants qu’il voulait se soustraire au contrôle », détaille une source proche du dossier.

Les agents mis en cause assurent que l’interpellé refusait d’être entraîné hors du studio, et faisait de la résistance. Ils font aussi valoir que l’homme marchait dans la rue sans arborer de masque anti-Covid. Sur les quatre policiers inquiétés par la justice, l’un d’eux a lancé une grenade lacrymogène dans le local. Il aurait été appelé en renfort après que Michel Zecler a appelé à l’aide neuf personnes qui se trouvaient au sous-sol du studio. Les versions des deux parties se contredisent toujours et une partie des affirmations des fonctionnaires semble invalidée par les images.

Un individu aux « antécédents judiciaires très lourds »

Par ailleurs, Valeurs actuelles a eu accès à la version de plusieurs policiers concernant cette arrestation. Un jeune gardien de la paix évoque notamment « une rébellion caractérisée » de la part de Michel Zecler puisque ce dernier a résisté à son interpellation. Un responsable syndical ajoute que l’individu a « tenté de rentrer chez lui pour échapper (aux policiers) ce qui provoque la suite ».

Sur LCI, Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat Synergie-Officiers indique les fonctionnaires, repérant un homme sans masque, « se sont aperçus que cet individu avait une énorme sacoche avec une odeur de stupéfiants très très forte ». C’est d’ailleurs dans cette sacoche que du cannabis sera ensuite retrouvé par les enquêteurs, le lendemain, selon Le Parisien. « Lui-même a frappé les policiers. Un des policiers est blessé », poursuit le syndicaliste, ajoutant que l’homme « est connu pour vol à main armée, association de malfaiteurs, a déjà fait de la prison et qui a des antécédents judiciaires très lourds ».  Valeurs actuelles, de son côté, écrivait que Michel Zecler disposait déjà d’antécédents judiciaires de stupéfiants, de vols et d’outrages.


Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Producteur tabassé: Michel Zecler, le « producteur », a de lourds antécédents judiciaires vols à main armée, de stupéfiants, d’outrages… il transportait un sac de cannabis (Vidéo)

    1. Malcolm Ode

      «…C’est d’ailleurs dans cette sacoche que du cannabis sera ensuite retrouvé par les enquêteurs, le lendemain…»

      Le lendemain? Alors que «…cet individu avait une énorme sacoche avec une odeur de stupéfiants très très forte…» qui aurait alerté les policiers la veille…

      et que «…un sachet transparent contenant ce qui pourrait être de la résine de cannabis a été retrouvé le lendemain par les enquêteurs…» Une barrette dans un sachet en plastique ça ne sent pas beaucoup plus qu’une déjection canine dans les mêmes conditions.

      Bref, un sachet ou une énorme sacoche? Il y a quelque chose qui ne va pas dans les explications de la Police.

    2. alauda

      Face à ce genre de fait divers médiatisé, il ne faut jamais se précipiter. Attendre les conclusions les plus plausibles avant d’émettre le moindre jugement devant la machine à café… Dans le doute, comme dit l’autre, abstiens-toi.

    3. Robert Davis

      Les policiers avaient de bonnes raisons d’appréhender cet énèrgumène qui devait se croire protégé par les merdias et autres radicaux de l’extrême gauche toujours prêt à tous les mauvais coups et à pousser des cris d’orfraie ,quand on les arrête. Quat à la manière musclée avec un tel énèrgumène leur donnant des coups et poussant des cris de crapule qu’on arrête, ils n’avaient pas d’autre moyen que de le frapper. Si ce dealer faux musicien ou producteur de musique rap dégueux insultant les blancs avait suivi les policiers au commissariat comme l’aurait fait tout citoyen honnête appréhendé peut-être injustement, le policiers n’auraient pas été obligés de le frapper. On n’est pas obligés dese soumettre à la racaille gauchiste.

    4. Baum

      Vu son passé judiciaire , pas un ange apparemment. , rien d étonnant que l’arrestation prenne une tournure musclée et que ça finisse en couac et bavure , s il s était montré coopératif , rien de tout ça ne serait arrive , je doute que les flics tabassent juste pour tabasser et par acte de racisme , c est trop facile de nous rabattre ça a tout bout de champ , alors qu au final on apprend toujours que pour la plupart d entres eux ce sont des voyous agressifs et prêts à en découdre avec les forces de l ordre .. on est pas aux États Unis et qu ‘ on arrête de faire croire que les policiers Français sont du même acabit me si certains abusent de l uniforme on est loin de tout ça et faudrait commencer a dire à ses petits malfrats de respecter la loi et la justice de notre pays …i

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    491 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap