toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lettre de soutien à Enrico Macias victime d’antisémitisme lors de son séjour en Tunisie, par Souhail Ftouh


Lettre de soutien à Enrico Macias victime d’antisémitisme lors de son séjour en Tunisie, par Souhail Ftouh

Nous avons appris avec consternation qu une foule déchaînée par la haine du juif a pris pour cible  cette semaine l’artiste Enrico Macias. En Tunisie depuis quelques jours, le chanteur Enrico Macias se trouve au centre d’une polémique antisémite. Né de parents juifs en Algérie, il a été confronté aux préjugés sur sa communauté  durant son séjour dans ce pays musulman.

Le court séjour de Enrico Macias en Tunisie aura donc été un exercice réussi en désinformation pro-palestinienne. Cet antisionisme/antisémitisme est l’une des choses les mieux partagées en Tunisie postrévolutionnaire,  qui ne cesse depuis 2011 d’ exporter les  djihadistes en Europe.

Dans un communiqué commun publié, le 16 novembre 2020, des partis et des composantes  antisémites  de la société civile tunisienne  ont condamné l’accueil de l’artiste  juif Enrico Macias, connu pour son soutien à Israël, la seule démocratie au Moyen-Orient.

Des militants antijuifs lui reproche sa nationalité israélienne et le faite qu’ une partie de sa famille réside en Israël.

La déclaration a été signée par l’Organisation contre la torture en Tunisie, la campagne pour le boycott et la lutte contre la normalisation avec l’entité sioniste, la Campagne tunisienne pour le boycott académique et culturel d’Israël, l’Atelier médiatique pour les droits économiques et sociaux, l’Association « Khadhra » pour la défense des ressources naturelles en Tunisie, le Parti des travailleurs et le Parti national démocratique.

Un déploiement de haine dans lequel les signataires ont souligné leur condamnation catégorique de laisser entrer cette personne « qui a consacré son art et sa vie à blanchir le visage haineux du colonialisme et du racisme en essayant, avec quelques complices mercenaires tunisiens, de tromper avec son faux discours sur la paix et la coexistence ».

Ils ont appelé la président  tunisien, et tous les ministères concernés, à intervenir pour mettre fin à ce soi-disant « nouveau crime de normalisation », à ordonner l’expulsion de « l’artiste de l’armée d’occupation », à enquêter sur la manière dont il est entré en Tunisie, et à prendre les mesures nécessaires pour éviter la répétition de telles inconvenances.

Ils ont exhorté leurs sympathisants de boycotter l’hôtel qui abrite l’artiste  juif et protester par tous les moyens légitimes contre son accueil.

Nous ne pouvons rester muets

J’affirme ma solidarité en tant que tunisien avec Enrico Macias.

Aujourd’hui la lutte contre cet antisémitisme est devenu un enjeu important qui va de paire avec la lutte mondiale contre le terrorisme islamique.

Enrico Macias a le droit de soutenir Israël qui repose non seulement sur la justesse de sa cause, mais aussi sur la démocratie, les valeurs occidentales, les efforts à maintenir un État de droit, à créer une culture démocratique, à favoriser la participation politique des électeurs, à promouvoir la liberté, l’égalité et la fraternité des citoyens sans distinction de sexe, de langue et de religion…

Ces partis et composantes  antisémites de la société civile tunisienne, qui rêvent toujours de « jeter les Juifs à la mer », n’ont pas de leçon à  donner pour un homme d’envergure mondial comme notre ami Enrico Macias.

Pendant plus d’un demi-siècle, Israël a été défini comme un « État juif et démocratique », Juif avec un grand J, c’est-à-dire l’État des Juifs — entendu comme communauté et non comme religion. Nier le droit des juifs de soutenir Israël c’est donc de l’antisémitisme.

Nous proclamons nos gratitude infinie pour l’apport d’Israël à la civilisation mondiale en général et à la société occidentale en particulier.

Nous reconnaissons, avec des sentiments de tristesse et de regret mêlés d’une profonde honte, le fardeau historique de persécution que les Juifs ont dû porter dans les pays musulmans (comme en Algérie par exemple), fardeau trop souvent imposé par des régimes arabes qui diffamaient le peuple de Juif.

Nous exhortons  toutes les personnes de bonne volonté, à rechercher des moyens  d’extirper l’antisémitisme qui émane de la société civile  tunisienne ou qui sévit chez elle.

Nous demandons instamment à tous les responsables politiques tunisiens, voire à tous intellectuels du pays, de faire preuve de la plus grande diligence à l’égard de nos amis et visiteurs juifs, afin que si on les attaque, ils puissent compter sur notre solidarité pour rétablir leur honneur et les torts subis.

Nous nous engageons à démontrer, non seulement en parole, mais aussi par des gestes communs, notre détermination à affronter l’antisémitisme en Tunisie.

Cet engagement, nous le prenons dans la ferme conviction que le Dieu tout-puissant aime d’un amour éternel tous les peuples et nations et que nous sommes tous, juifs et musulmans, frères et sœurs, les enfants d’un seul Dieu et les héritiers de la foi d’Abraham.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 19 thoughts on “Lettre de soutien à Enrico Macias victime d’antisémitisme lors de son séjour en Tunisie, par Souhail Ftouh

    1. M ARBEN

      Bonjour, on ne peut pas forcer les gens a nous aimer il n avait pas a s s y rendre la bas il savait bien ce qui ce passe dans ce pays

    2. José Pahat

      Aux juifs-renégats, cocos -bobos dont Roger Hanin / Gisèle Halimi en étaient l’avers, ce malheureux Macias, dégoulinant de bons sentiments, de bassesse représente le revers d’une médaille de très mauvais aloi. Quelle tristesse !
      Si nos ancêtres étaient obligés de courber l’échine sous la férule musulmane, rien n’obligeait ce naïf, bas de plafond, à reprendre cette vieille antienne. il est l’archétype du juif éternel dhimmi. Il a dû rater des étapes. Fort heureusement, il ne représente que lui-même.
      Bref, comme il s’accable lui-même, point n’est besoin d’en rajouter une couche.
      On peut lui proposer de rester définitivement dans son Maghreb de daube.

    3. Robert Davis

      Qui a demandé à ce crétin de se rendre en Tunisie? il faut boycotter la tunisie et les foutre hors de France, qu’ils crèvent seuls chez eux; Quant à leur opinion sur Israel ou les Juifs on s’en fout comme de notre première chemise, cette racaille ne comprendra la signification du mot tolérance que lorsqu’ils EN AURONT BAVE SUFFISAMMENT pas une minute avant quoiqu’on fasse. Il ne faut donc rien faire sauf les boycotter et attendre qu’ils crèvent.

    4. makha

      Mais qu’allait-il faire dans cette galère, n’y avait-il pas d’autres pays plus beaux au lieu de ces pays poubelles que sont l »Algérie ,le Maroc et surtout la Tunisie dégoullissant de haine et surtout de jalousie.
      Juif et Fier de l’être.

    5. hervé

      Et dire qu’en france, ceux qui se prennent pour des journalistes, se réjouissaient en annonçant le « printemps arabe » . En réalité, après avoir éjecter du pouvoir Ben Ali, bien qu’étant dictateur, était tolérant vis à vis des chrétiens et des juifs, ces soi disant journalistes, ne se sont pas encore rendus compte qu’il s’agit en réalité D’UN HIVER arabe. D’ailleurs la plupart des tueurs de flics et de français en général, viennent de tunisie, d’algérie ou du maroc et c’est vraiment une chance inespérée pour la france. Quant à Gaston Ghenassia, si le RN prend le pouvoir, je lui conseille expressément DE NE PAS S’INSTALLER EN ISRAEL, car il y a des gauchistes, certes, mais ils sont très mal vus. Si Marine le dérange, il pourrait s’installer en germanie, le mère kelle, aime bien les turcs et les mahométants.

    6. Gabriel

      Les musulmans sont très mal placés pour parler de « colonisation », eux qui ont volé le Maghreb et qui colonisent l’Europe.

    7. Moka

      Je ne vais pas le plaindre , pourquoi en tant que juif toujours aller se produire en terre islamique connaissant l ‘ antisémitisme viscéral des muzzs.

    8. Amsallem

      Bel exemple d’intelligence et de tolérance que Monsieur Ftouh Souhail , il prouve qu’il y a encore des esprits éclairés de l’autre côté de la Méditerranée , tant qu’à Enrico Macias c’est un vrai loukoum , il est sur la planète des Bisounours .

    9. Rosa SAHSAN

      Je ne comprendrais jamais ces juifs qui préfèrent aller se détendre dans les pays du Maghreb, là où l’on nous détestent. Ils ne peuvent pas aller en Israël. Les plages sont encore plus magnifiques. C’est bien fait pour sa gueule. Et dire qu’il a déclaré que si Marine arrivait au pouvoir il quitterait la France? Mais qu’il dégage ce has been.
      ROSA

    10. Pinhas

      Il ne faut plus mettre un centime dans ces pays .

      Moi je préfère conserver les belles chanson d’Enrico .

      Il pense peut-être qu’il est un messager de paix et d’amour mais lorsque tu fais face à des démons tu as plutôt intérêt à te protéger .
      Je ne lui jetterai pas la pierre puisque qu’il savait sans doute à quoi il devrait s’attendre .
      Que cela puisse servir de leçon à tous ceux qui pense se rendre dans ces pays de perdition et de démons barbus .

    11. yatchoum

      L’islam est une culture de la haine…et pas seulement du juif.
      Les influences infra-humaines, cad « démoniaques » en langage religieux, qui ont présidé à sa naissance et à son expansion, ne laissent aucun doute quant à leur nature.

    12. fatima

      qu’est ce que ces gens vont foutre en tunisie ?
      c’est vraiment incroyable !!
      même les tunisiens ne veulent pas de la tunisie comme le montre leur tentative d’exode massif !!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    138 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap