toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les citoyens danois refusent la loi imposant le vaccin COVID-19 forcé


Les citoyens danois refusent la loi imposant le vaccin COVID-19 forcé

Avec un vaccin COVID-19 pouvant être déployé au public d’ici décembre ou au début de l’année prochaine, certains gouvernements font pression pour un programme de vaccination obligatoire, comme au Danemark où il a suscité des protestations.

Le gouvernement national du Danemark a dû abandonner une nouvelle loi qui exigerait un vaccin COVID-19 obligatoire après que des citoyens danois soient descendus dans la rue pour protester en frappant sur des casseroles et des poêles contre une loi sur l’épidémie mise à jour ( pdf ) qui a donné au gouvernement un montant sans précédent. du pouvoir de mettre en œuvre des règles et des mesures extrêmes pour lutter contre la pandémie de virus du PCC (Parti communiste chinois) .

La nouvelle loi sur l’épidémie remplacerait la loi modifiée temporaire ( pdf ) qui a été unanimement et rapidement adoptée le 12 mars en réponse à la pandémie. À ce moment-là, l’une des principales révisions apportées consistait à transférer toute l’autorité des cinq commissions régionales d’épidémie à travers le pays au ministre danois de la Santé pour permettre une réponse plus rapide au COVID-19.

Mais cela a donné beaucoup de pouvoir au ministre de la Santé qui peut «accéder au domicile d’une personne avec l’aide de la police sans ordonnance préalable du tribunal» et «utiliser l’assistance de la police pour isoler, examiner ou traiter une personne infectée ou soupçonnée de l’être. être infecté par l’une des maladies transmissibles énumérées dans l’annexe à la loi », selon un blog de Janne Rothmar Herrmann, professeur à l’Université de Copenhague.

Le ministre de la santé par arrêté ministériel a également pu limiter le rassemblement de plus de 10 personnes dans les espaces publics intérieurs ou extérieurs à l’exception des «réunions / manifestations politiques, supermarchés et lieux de travail, etc.»

La nouvelle loi continuerait de conserver les pouvoirs centralisés avec le ministre danois de la Santé qui a été adoptée en mars, avec en plus de permettre les vaccinations forcées contre le COVID-19, car l’autorité sanitaire danoise peut définir «qui doit être vacciné pour contenir et éliminer une maladie dangereuse. . » Le respect de ces ordonnances peut être obtenu avec l’aide de la police.

L’Association médicale danoise et le Collège danois des médecins généralistes se sont prononcés contre la nouvelle loi disant que « la vaccination obligatoire devrait être un« dernier recours absolu »» et qu’elle donnait trop de pouvoir au gouvernement, en particulier au ministre de la Santé, sur les citoyens. soins de santé, selon The Local .

Les neuf jours consécutifs de protestation contre la nouvelle loi – rompant avec le haut niveau de confiance que les pays nordiques sont connus pour avoir avec leur gouvernement – ont conduit le gouvernement danois à abroger la loi.

Alors que la manifestation ne faisait que commencer au Danemark, l’ Association du Barreau de l’État de New York (NYSBA) a approuvé une résolution ( pdf ) le 7 novembre, demandant à l’État d’envisager de rendre un vaccin COVID-19 obligatoire pour tous les New-Yorkais, à l’exception de ceux médicalement exemptés. une fois qu’un consensus scientifique émerge sur le fait qu’il est sûr, efficace et nécessaire », mais seulement après que les vaccinations volontaires n’ont pas réussi à illiciter un niveau suffisant d’immunité collective pour assurer la sécurité du public.

En outre, le barreau demande que «les personnes âgées et les personnes handicapées incarcérées ou vivant avec une maladie avancée qui ne présentent pas de danger pour la communauté» soient libérées.

Selon le communiqué de presse de l’organisation , les autorités de santé publique décideraient de rendre les vaccins obligatoires et à qui ils devraient s’appliquer, ce qui revient normalement à la législature de l’État de promulguer une loi approuvant le mandat.

New York compte plus de 600000 cas de COVID-19 et le taux de mortalité le plus élevé des États-Unis, soit 34 058 au 18 novembre.

TicketMaster,  dans l’espoir d’aider les gens à «rester en sécurité» lors de futures représentations, a annoncé le 11 novembre qu’il développait des outils pour permettre aux organisateurs d’événements de vérifier le statut du vaccin COVID-19, un résultat de test ou d’autres méthodes de vérification approuvées avant que les billets puissent être acheté en ligne.

En Israël , le ministre de la Santé envisage une loi sur le vaccin COVID-19 obligatoire pour lutter contre un pourcentage d’Israéliens refusant de se faire vacciner, bien que le pays ait l’un des taux de vaccination les plus élevés, selon le Jerusalem Post .

Source Epoch Times

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les citoyens danois refusent la loi imposant le vaccin COVID-19 forcé

    1. alauda

      Allons donc, ce peuple luthérien si loué pour son ouverture aux transformations se montrerait, comme les Gaulois, réfractaire au changement saniautoritaire ! Ainsi le bon peuple ferait de la résistance au saint-synode éclairé qui ne vise que le salut de sa protection charnelle… Non mais quel manque de foi dans le paradis promis par la science-express de libérer tout un chacun de l’enfer du Covid 19 !

    2. Pinhas

      Il faudra et je l’espère que le monde entier se lève et refuse la vaccination obligatoire.
      Sachez que le nouvel ordre mondial est planifié par les très grandes autorités financières et Papale….
      Sachez que depuis 1945 le monde n’a pas subit de guerre et la population explose .
      Donc je pense mais je me trompe peut-être que le plan de ces très grandes puissances serait d’éliminer une partie des humains .
      Pourquoi ? Parce-que nous sommes pour eux trop nombreux et vivons beaucoup trop longtemps ….
      La seringue à la main et le sourir cynique que vous penserez rassurant vous empoisonnera ….
      Il faudra refuser ce codage .
      La marque de la Bête ……
      Lisez l’apocalypse….car nous sommes désormais dans les temps …

      N’ayez crainte ,il vient ….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1.6K Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap