toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Gauchisme anti-chrétien: Une journaliste de Quotidien dénonce à la police des catholiques qui prient devant une église, sidérant ! (Vidéo)


Gauchisme anti-chrétien: Une journaliste de Quotidien dénonce à la police des catholiques qui prient devant une église, sidérant ! (Vidéo)

Alors que des manifestations ont eu lieu dans toute la France contre l’interdiction des cultes, une chroniqueuse de l’émission a demandé aux policiers présents à l’une d’entre elles pourquoi ils ne réagissaient pas aux prières prononcées. 

« Des policiers, mais aucune verbalisation », s’étonne la chroniqueuse. L’émission Quotidien a une fois de plus été le théâtre d’une séquence stupéfiante lundi 16 novembre au soir. Alors que les messes sont interdites en vertu du confinement, le talk-show s’est rendu à plusieurs rassemblements qui ont eu lieu dans toute la France, organisés par des catholiques souhaitant protester contre ce qu’ils estiment être une entrave à la liberté de culte. Et on y voit notamment une reporter de l’émission s’enquérir auprès de policiers présents à l’un d’eux s’il est légal d’entendre la foule réciter un « Notre Père » sur le parvis d’une église.

« Là ils ont prié ! »

Les faits se déroulent à Rennes, devant la cathédrale Saint-Pierre. La chroniqueuse commence par rencontrer les jeunes organisateurs de la manifestation, qui lui indiquent leur volonté de respecter les gestes barrières et de lancer un message de revendication. L’équipe de Quotidien attend alors la foule, qui s’installe devant l’édifice sous le regard de quelques policiers. « Qu’est-ce qui est légal ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? », s’interroge la reporter de l’émission, qui va interpeller une première fois ces derniers pour leur rappeler que « le ministre de l’Intérieur souhaitait que l’on verbalise dès ce week-end » les croyants qui priaient devant les églises. Les forces de l’ordre lui répondent alors que la manifestation est « déclarée ».

Mais alors que la foule massée devant la cathédrale de Rennes entame un « Notre Père », la chroniqueuse revient à la charge : « Là ils ont prié ! », signale-t-elle aux policiers. L’un d’eux explique n’avoir rien entendu et se retrouve obligé de s’approcher de la foule pour s’assurer qu’il s’agit bien d’une prière. « Alors est-ce que c’est de l’ordre de la revendication ? Pour moi il s’agit de chants religieux », finit-il par dire à son interlocutrice.

Des réactions choquées sur les réseaux sociaux

Cette séquence embarrassante a beaucoup choqué sur les réseaux sociaux, où certains internautes se demandent si l’équipe de Quotidien aurait fait la même chose pour des prières musulmanes ou s’il s’agit d’un retour au temps de l’URSS. Même des journalistes de gauche se sont montrés peu à l’aise avec cette opération. « Gênantes ces images d’une journaliste de Quotidien qui signale une infraction à des policiers. Journaliste ou auxiliaire de police ? », s’est notamment demandé le rédacteur en chef numérique de France Inter Stephane Jourdain sur Twitter.


Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Gauchisme anti-chrétien: Une journaliste de Quotidien dénonce à la police des catholiques qui prient devant une église, sidérant ! (Vidéo)

    1. Yéh'ezkel Ben Avraham

      Shttps://www.europe-israel.org/2020/11/gauchisme-anti-chretien-une-journaliste-de-quotidien-denonce-a-la-police-des-catholiques-qui-prient-devant-une-eglise-siderant-video/?fbclid=IwAR03Uc_gG-s76nfu0E1TvcKt3FthYOv9eySG0FKga_9xOGuhqKsNhxINCr8

      CHRETIENS!
      COMME AU « BON TEMPS » DES EMPEREURS ROMAINS,
      VISITEZ LES CATACOMBES POUR PRIER SECRETEMENT!

      SOUS LES AUSPICES DE « JUPITER », DIT AUSSI « MACRO-N-ERON », VISITEZ ENSUITE LA CAGE AUX LIONS DU ZOO DE VINCENNES, EMMENES PAR LA POLICE NATONALE, POUR Y PARTICIPER PERSONNELLEMENT AU REPAS DES FAUVES!!!

      * OPTIONNEL:SI LES BÊTES MANQUENT D’APPETIT, SOUS DEMANDE DES DIEUX QUI Y RESIDENT, VOUS POURREZ AUSSI – TOUT FEU, TOUT FLAMME – ECLAIRER LES ALLEES DE « LA FRANCE DES LUMIERES »

      AVE DARMANI, MORITURI TE SALUTANT !

      https://www.youtube.com/watch?v=PNdiyixP73k

    2. Slam

      Scandaleuse ordure qui se prétend journaliste alors qu’elle n’est que collabo. Le genre qui en d’autres temps dénoncerait du juif et coucherait avec la Gestapo. De quoi la tondre avec délectation, même aujourd’hui.

    3. RODRIGUE

      Saloperie qui en 45 aurait mérité d’être tondue et à qui ça arrivera après la reconquista qui est toute proche et merci à ce commissaire qui lui n’a rien vu ni entendu !

    4. Pinhas

      Quel zèle pour taper sur des non muz .
      En ferait-elle autant pour dénoncer les prières de rues imposées par les nazislamistes ???
      Oui , la goooche où qu’elle se trouve détruit tout ce qui est bon .
      Pauvre femme ,change de métier et inscrits toi à la gestapo.

    5. Rosa SAHSAN

      Cette saloperie ne fait pas appel à la police pour empêcher les prières de rues des muzz qui pourrissent la vie des quartiers. Cela ne la choque pas. Je n’aurais pas aimé être devant elle en 39. J’allais direct Rue Lauriston
      ROSA

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    562 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap