toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Elections US: « Il y a bien une fraude qui s’est produite » confirme le président de la Commission électorale fédérale Trey Trainor


Elections US: « Il y a bien une fraude qui s’est produite » confirme le président de la Commission électorale fédérale Trey Trainor

Le président de la Commission électorale fédérale (FEC), Trey Trainor, a annoncé que les déclarations sous serment de la campagne Trump montrent qu’il y a eu des fraudes lors des élections générales de novembre.

« Les quantités massives de déclarations sous serment que nous voyons dans ces cas montrent qu’il y a eu en fait une fraude », a-t-il dit lors d’une interview avec « Just the News AM » vendredi.

Il a ajouté qu’il est important d’avoir de la transparence autour du processus électoral et que répondre aux questions soulevées par l’équipe de campagne Trump sur l’intégrité des élections est « très important pour la légitimité de la présidence ».

Carte provisoire des résultats dans les différents états. En gris les états en recomptage et/ou procédure judiciaire

En réponse à une question de la journaliste Carrie Sheffield, Trey Trainor a spécifiquement mentionné une déclaration sous serment de Steven Miller, professeur de mathématiques au Williams College.

M. Miller – qui est spécialisé dans la théorie analytique des nombres et la sabermétrie – a signalé près de 100 000 bulletins de vote en Pennsylvanie pour fraude électorale potentielle après avoir analysé les données électorales et les entretiens téléphoniques.

Entre 89 397 et 98 801 bulletins de vote ont été soit demandés par une personne autre que le républicain inscrit, soit demandés et retournés mais non comptés, a-t-il déclaré.

M. Trainor a affirmé que M. Miller est clairement qualifié comme témoin expert dans presque tous les tribunaux des États-Unis et que le tribunal devra examiner les informations qu’il a fournies.

Le candidat démocrate à la présidence Joe Biden n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires d’Epoch Times.

L’équipe de Trump présente des preuves au cours du procès

Rudy Giuliani et Sidney Powell, deux avocats de premier plan dans la bataille juridique de la campagne Trump sur le processus de l’élection de novembre, ont présenté leurs preuves de fraude électorale et d’anomalies présumées lors d’une conférence de presse jeudi.

Durant de la conférence de presse, que l’avocate de Trump Jenna Ellis a qualifiée de « déclaration d’ouverture »l’équipe juridique de Donald Trump a affirmé qu’il existe un grand nombre de déclarations sous serment à l’appui de leurs allégations.

« Nous avons, dans l’affaire du Michigan, 220 déclarations sous serment. Elles ne sont pas toutes publiques, mais 8 d’entre elles le sont », a déclaré Me Giuliani.

Epoch Times ne peut pas vérifier ces déclarations sous serment de manière indépendante.

Divers responsables gouvernementaux au niveau de l’État et au niveau local ont confirmé des rapports de fraude électorale, notamment le fait que des observateurs républicains ont été empêchés d’accéder aux bureaux de vote, que des votes ont été exprimés au nom de personnes décédées et que les règles électorales ont été modifiées par des juges ou des fonctionnaires qui contournaient les institutions législatives de l’État, entre autres.

Selon la loi fédérale, une personne qui fait sciemment une fausse déclaration sous serment peut être accusée de parjure, passible de 5 ans de prison et/ou d’une amende.

On ne sait pas combien de déclarations sous serment l’équipe Trump présentera au tribunal, car la plupart des déclarations sous serment n’ont pas encore été rendues publiques.

Sidney Powell, avocate de la campagne Trump, s’exprime lors d’une conférence de presse au siège du Comité national républicain à Washington le 19 novembre 2020. (Charlotte Cuthbertson/Epoch Times)

Selon les propos de Me Powell lors d’un entretien avec la chaîne de télévision Fox Business vendredi, l’équipe juridique de Trump travaille sur au moins deux domaines.

« Je me concentre davantage sur la technologie et la fraude, et il[Giuliani] travaille sur les témoins individuels, sur cet aspect des choses », a-t-elle déclaré.

Source Epoch Times

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Elections US: « Il y a bien une fraude qui s’est produite » confirme le président de la Commission électorale fédérale Trey Trainor

    1. LeClairvoyant

      Les bulletins de vote doivent être infalsifiables ». Il a bien des machines simples pour détecter les faux billets qui pourraient être intégrées dans les logiciels du comptage des votes. Les quelques bulletins rejetés, pourraient faire partie (au besoin) d’une autre expertise.

    2. Robert Davis

      J’espère que la cour suprême ne se laissera pas intimider par les vaines menaces des faux démocrates escrocs du parti anti démocratique de ce nom, des merdias meteurs et autres crapules mondialistes tels que soros,bloomberg,bill gates etc sans parler des crétins acteurs de hollywood. La couardise n’a jamais empêché une guerre comme on peut le constater de la part de chamberlain dans la wwII mais au contraire en accroit les pertes.

    3. Michel Boissonneault

      cette semaine du 23 au 27 novembre c’est le moment de vérité et si les Juges sont honnête alors Trump gagne haut la main l’élection …. que ce soit avec des Juges fédéraux ou ceux de la court Suprême sinon c’est un vol qualifié

    4. Pinhas

      Et pendant ce temps encore ce matin les merdia annoncent que bidon forme son gouvernement, que Trump accepte la transition, etc…..
      Pourtant ils savent que tout cela c’est du pipeau et que c’est du bidon ,un scandale .
      A quoi jouent-ils ou plutôt qui tire les ficelles ???
      J’ai ma petite idée ….

    5. Robert Davis

      La cour (suprême?) de l’Etat du Michigan confirme l’élection de biden sans tenir compte des fraudes mais ce n’est pas à cette cour inférieure à prendre cette décision qui doit être cassée par la cour suprême de Washington.

    6. Robert Davis

      Rosa SAHSAN: Le président Trump n’a PAS transféré les pouvoirs à biden il a juste dit qu’il coopérait dans la transition. Je pense qu’il a dû dire cela pour montrer qu’il ne refusait pas de coopérait SI biden était reconnu président par la cour suprême de Washington qui seule peut le décider pour montrer sa bonne volonté.

    7. maujo

      Trump n’ a rien concédé du tout, c’est simplement le processus électoral qui suit son cours, l’administration doit tout simplement fournir à l’adversaire certaines prérogatives qui ne sont en rien une reconnaissance de la victoire de Biden. Ce sont juste les médias pourris qui encore une fois ne font pas leur travail et prennent ce transfert d’informations pour une reconnaissance par Trump de la victoire de son adversaire. La désinformation à grande échelle comme les fraudes, qui continue, Game is not over.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    363 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap