toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Alain Finkielkraut sur les violences “Les violences ne sont pas reprises par la majeure partie des médias. Les médias nous font vivre dans une réalité parallèle. C’est une forme de censure et du politiquement correct” (Vidéo)


Alain Finkielkraut sur les violences “Les violences ne sont pas reprises par la majeure partie des médias. Les médias nous font vivre dans une réalité parallèle. C’est une forme de censure et du politiquement correct” (Vidéo)

Pour le philosophe, la forme de traitement des événements tragiques qui sont survenus ces dernières semaines, mène à une forme de politiquement correct dans les médias.

La France a connu ces dernières semaines des événements tragiques liés au terrorisme : l’attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, la décapitation de Samuel Paty, l’attentat dans une église à Nice faisant trois morts, etc. Mais également des événements tout aussi inquiétants, parfois passés sous silence, comme l’attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne le 10 octobre dernier, par des tirs de mortiers, ou les violences qui se multiplient dans certains quartiers. Autant d’épisodes passés sous silence par une partie de la presse, déplore aujourd’hui Alain Finkielkraut.

Invité de LCI, le philosophe regrette leur traitement par les chaînes d’informations en continu, mais pas repris par les la majeure partie des médias. « C’est comme si on s’y habituait. Ces médias nous font vivre dans une réalité parallèle », fustige-t-il. Le philosophe ose même un comparatif avec les régimes totalitaires qui « [nous avaient conduit à penser que les faits ne sont pas en sécurité entre les mains du pouvoir. Et là, nous nous rendons compte que les faits ne sont pas en sécurité entre les mains des journalistes, ou en tout cas une majorité des journalistes », souligne Alain Finkielkraut.

 

Vers une « censure »

Le philosophe égratigne au passage le New York Times, « modèle d’intégrité pour tous les journalistes du monde » pendant des années, mais « devenu journal de campus en l’espace de quelques années ». Seulement pour lui, ce traitement des événements en France donne lieu à « une forme de censure ». Et ce qui l’en inspire, c’est la volonté de « ne pas stigmatiser une population déjà fragile, en déshérence et objet de la xénophobie ». Selon Alain Finkielkraut, « c’est l’antiracisme qui est à l’œuvre, de moins en moins immoral en France, et de plus en plus une censure ». Une forme de politiquement correct en soit. Fin 2019, devant les sages de l’Académie française, le philosophe avait tancé la « révolution permanente de la sociabilité » et le « nihilisme à visage humain », qui caractérisent notre société.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Alain Finkielkraut sur les violences “Les violences ne sont pas reprises par la majeure partie des médias. Les médias nous font vivre dans une réalité parallèle. C’est une forme de censure et du politiquement correct” (Vidéo)

    1. Robert Davis

      L’anti racisme est devenu un nouveau racisme surtout propagé par les merdias et gouvernements de gauche. Ajoutez à cela le mondialisme cette théorie qui veut mettre le monde et tous les peuples sous cloche pour mieux dominer les peuples en particulier d’occident grâce à leurs dirigeants stupides, pourris et corrompus et on peut imaginer le futur que nous résèrve microbe le chantre de cette caste lépreuse!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    170 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap